Assez geint !

Que nous proposent les forces organisées de la gauche et d'abord ses partis face au dit "tournant autoritaire" du Président de la République et de sa majorité parlementaire ?

Déclarations "indignées", effets de manche ou de Blog, protestations (presque) solennelles, ironie, "humour" même...

Mais en fait, écoutons et regardons bien , quoi en termes de propositions politiques d'urgence et même dans le désordre de leurs divisions accentuées ?

" Votez pour nous aux Élections Européennes ! "

Les manifestants qui inéluctablement vont tenter de continuer à défendre les exigences et les revendications qui ont toujours le soutien de la majorité des français  (comme l'indiquent encore toutes les récentes études d'opinion), ces dizaines de milliers d’entre nous présentés maintenant comme des "émeutiers" s'ils répondent aux légitimes appels à protester dans la rue contre les interdits de l'espace public prononcées à leur encontre, eh bien, vont-ils être exposés sans défense réelle, politiquement sérieuse, face aux menaces explicites et sans précédent sous la Vème république  et qui pèsent désormais sur leur vie même après les milliers de blessures déjà subies depuis 4 mois ?

Nous est-il demandé, en fait, implicitement, de nous résigner, de ne plus exercer nos droits et libertés politiques élémentaires et de "journées d'action" en « journées d'action », ATTENDRE ENCORE PLUS DE 3 ANS, LES NOUVELLES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES ET LÉGISLATIVES  pour, peut-être, prétendre à restaurer tout simplement les libertés fondamentales, notre sécurité face à des "forces de l'ordre" en fait de plus en plus privatisées elles aussi , et rétablir un minimum cette "République sociale" définie comme l'un des principes fondamentaux de notre pays par les Constituants de 1945-46 ?

    

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.