Éviter le retour de la catastrophe périodique de "la présidentielle" bonapartiste...

Poursuivre le débat autour d'un billet récent de Jean-Pierre Boudine : "LA VIE DES BÊTES" -23 Juin 2020- ("La monarchie républicaine, dite cinquième république, se reproduit tous les cinq ans au terme de dix-huit mois de furieuses parades amoureuses. Tous les cinq ans le piège se reconstitue. Est-ce une fatalité ?")

La question pour nous n'est pas seulement celle du refus de la recherche d'un "homme providentiel" ou du "comment dépasser" le présidentialisme au profit d'une "équipe", la question AUJOURD'HUI est celle de l'acceptation ou non de "2022" comme seul horizon et donc de passer en fait par profits et pertes à l'avance toutes les destructions et misères que la prolongation du quinquennat jusqu'à son terme nous promet évidemment d'ici là!

.. Enfin! il y en aurait encore pour presque 2 ans ( "Purtain, 2 ans.."), c'est ça qu'on doit gober ? Comme "les gauches" nous ont déjà refusé toute issue politique en 2018-2019, avec pendant des semaines des centaines de milliers de gens déterminés au côté des gilets jaunes dans toutes les rues de France ? Refusé toute issue politique immédiate en Décembre-Janvier alors que tout le pays vomissait le projet retraite de Macron et que celui-ci l'imposait via le 49-3 quelques semaines plus tard, ces mêmes partis de la gauche institutionnelle réclamant "un vrai débat" ? 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.