"NON, les français, eux, ne sont en guerre avec personne ....

.. et en particulier pas avec les musulmans, l' Islam et son prophète..."

je reproduis ci-dessous une tribune proposée par un de ses contributeurs à la revue en ligne "Arguments pour la Lutte sociale":

# De ce jeudi 29 Octobre au soir 

De l’air !

Les français qui s’apprêtaient à se reconfiner ont donc découvert en fin de matinée que la guerre  menée contre eux par l’Islamisme politique et ses factions les plus violentes venait de connaître un nouvel épisode. Cet attentat ignoble intervient alors que d’Istanbul au Caire en passant par Téhéran, Lahore et même Alger ou Rabat, des gouvernements parmi les plus réactionnaires de la planète dénoncent l’attitude nouvelle et les propos récents de Macron comme une politique de provocation vis à vis des musulmans du monde entier - gouvernements qui bien entendu  instrumentalisent à leur tour «l’ Islam » au compte des pires intérêts  (au demeurant divergents) qu’on les voit défendre dans leur pré carré national respectif comme au plan international : ce qui reste d’ Al Qaida et de Daesh n’ont certes pas besoin pour nous frapper à mort de motif « fortuit»..comme hélas « la diversion » macroniste irresponsable décidant d’engager il y a quelques semaines ( et comme un front central pour se réélection) une offensive contre un pseudo « séparatisme » communautaire évidemment « musulman »: mais comment ne pas voir que là s’origine vraiment la nouvelle vague de terreur islamiste, oui, accueillant cette circonstance comme une « divine surprise » sans doute.. au compte de son agenda propre pour conquérir-reconquérir l’hégémonie ou à défaut la soumission chez les musulmans du monde entier ? 

 

NON, les français, eux ne sont en guerre avec personne, et en particulier pas avec les musulmans, l’Islam et son prophète !  Et pas en guerre non plus contre les États qui même totalement abusivement prétendent aujourd’hui parler en leur nom, avec tout ce grotesque tragique quand on sait qui les dirigent ! 

Tout en étant indignés, révoltés et résolus à se défendre devant les crimes obscènes commis aujourd’hui et vendredi il y a quinze jours par des individus agissant au nom d’un Islam dévoyé et qu’iis savent évidemment condamné si extrêmement dangereux, nombreux sont probablement les français qui ont envie d’abandonner Macron aux conséquences de ses manoeuvres et de ses «diversions» mais tendant hélas à nous faire avec lui les objets de la haine du monde arabo-musulman ! Des gesticulations même, débouchant sur une orientation dangereuse, mûe principalement désormais par le souci d’une réélection que tout au contraire devrait nous prescrire « d’empêcher », sans attendre une échéance électorale encore si lointaine alors que les conséquences dans tous les domaines de sa politique fondent sur nous tout de suite et d’abord avec la deuxième vague d’une pandémie gérée en dépit du bon sens .

Macron, démission ! 

 

(Fraenkel) #

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.