Macron, ou l’illusion dépassée qui ne passe pas !

Comment arrêter la forfaiture des temps modernes qui consiste à dépecer le programme d'action du Conseil national de la Résistance, baptisé « Les jours heureux », adopté le 15 mars 1944. De l’hiver 1995 à celui de 2020. Pour tout ce qui touche aux retraites, c’est une véritable Berezina ! Affaire en cours … .

Avant de passer à l’illusionniste le plus sinistre de la  V ième République, revenons sur cette foutue réforme des retraites que les bellâtres aux affaires ne cessent de nous vendre comme des réformes alors qu’elles ne sont que des trahisons du programme des Jours Heureux en matière sociale dont voici quelques extraits  :

« Un plan complet de sécurité sociale, visant à assurer à tous les citoyens des moyens d'existence, dans tous les cas où ils sont incapables de se le procurer par le travail, avec gestion appartenant aux représentants des intéressés et de l'État. »

« Une retraite permettant aux vieux travailleurs de finir dignement leurs jours »

 © Musée de la Résistance de Limoges ! Colonel Guingouin © Musée de la Résistance de Limoges ! Colonel Guingouin

Sans oublier messieurs les censeurs que lorsqu'on conteste vos facéties sociales, on se doit de vous le dire de la façon la plus bruyante et la plus voyante possibles ! 

Faisons encore appel au programme du Conseil national de la Résistance qui dit que :

… ,les représentants des mouvements, groupements, partis ou tendances politiques groupés au sein du Conseil national de la Résistance proclament qu'ils sont décidés à rester unis après la Libération :

« Afin d'assurer : «  la liberté d'association, de réunion et de manifestation »

Afin de bien persuader le lecteur du fond pétainiste des politiques qui nous concernent, dans le seul but de servir loyalement ceux qui les ont fait rois, j’ai volontairement mis la photo du premier maquisard France, Georges Guingouin l’instituteur communiste de Saint-Gilles-les-Forêts !

Mon propos orienté est ainsi balisé. Comme je vais faire du sous Grand Corps Malade en parodiant son célèbre « Patrick », les bellâtres seront labellisés sous leurs appellations non patronymiques ... ; à vous de les retrouver en fonction de votre maturité en matière de lecture politique !

En 1995, Alain, dit le Fakir du Plumaçon, fut finalement un adversaire coriace mais correct !  Certes il nous avait traité de menteurs, nous les grévistes, mais bon ce n’était pas le pire. Je me souviens d’un présentateur de la télévision s’adressant aux cheminots gardant un piquet de grève autour d’un brasero (en 1995, il faisait très froid !) qui débuta sa diatribe haineuse accompagné d'un sourire de faux-cul par ces mots :

 « Vous qui êtes des privilégiés… »

Alors que ce sacré loulou toujours en place aujourd’hui malgré un âge canonique recevait un salaire mensuel  à entretenir un dépôt entier de la Gare du Nord durant un bon mois, maintenance des locomotives comprise ! Ces  types n’ont vraiment pas honte. Et encore aujourd’hui ils continuent encore et encore …

p1320148

Pour revenir à Alain, toujours à son crédit, durant mes 26 jours de grève et mes 20 manifestations de plus de 20 kilomètres dans Paris, sans compter  les trajets à pied pour rejoindre la banlieue, il n’a jamais donné l’ordre à son ministre de l’intérieur de l’époque, Jean Louis Debré, de nous taper dessus.

Même si en ces temps-là, le service d’ordre de la CGT était assez solide sur les appuis pour ne pas dire autre choses mais passons …

Avec le temps, je considère que le Fakir fut finalement un adversaire de classe, classe, coriace mais loyal ! Il avait fini par prendre conscience de ses erreurs pour remiser ses réformes à la noix, que tout un charlatanisme sociologique y compris de gauche avait applaudies !

Non, non, ce n’est pas Bourdieu, Bourdieu manifestait avec nous et on lui a bien fait payer par la suite sa participation populaire !

Alain, on l’a aidé à retrouver un peu de lucidité, ça m’a permis d’économiser un mois de grève en janvier 1996 ! Car même s’il faisait froid, nous étions chauds pour continuer ! Mais d’autres en avaient assez alors rien que pour ton geste, Alain, tu reçois une mention bien, et comme on  dit chez nous, c’est le geste qui compte !

Et dire que le Fakir du Plumaçon avait pris sa retraite à 57 et des brouettes pour bien nous rire au nez ! Mais ils sont comme ça les parvenus de la République bourgeoise, quelques petits travers qui nuisent si peu à leur grandeur politique !  Pour Alain un peu de randonnées en raquettes au Canada et il est revenu en France auréolé d’une dimension politique autre !

Aujourd’hui, tout le monde lui reconnait le mérite  d’avoir redonné toute sa splendeur bourgeoise  à cette ville bizarre qu’est Bordeaux ! Pour ma part, je préférai le côté sombre de la place Pey-Berland du temps du Chaban ! Qui lui fut un authentique résistant !

Grâce à ses performances bordelaises, la patrie reconnaissante l’a nommé au conseil constitutionnel puisque chacun sait que ceux qui ont côtoyé le fictif et sont revenus à la réalité,  bénéficie du droit à l’oubli ! Surtout ceux qui sont du côté du manche !

Manifestation monstre à Bayonne le 09 janvier 2020 ! Manifestation monstre à Bayonne le 09 janvier 2020 !

En 2003, un certain spécialiste du baudet du Poitou a remis ça ! Mais je reconnais que le  "Jean Pierre" a presque gagné lorsqu’il a dit « Ce n'est pas la rue qui gouverne ». Passons car nous n’avons pas été bons cette année là. Et comme je ne  veux pas entretenir la polémique syndicale qui a suivi ... Des « sociaux traîtres » comme on disait à l’époque, il y en a dans toutes les organisations syndicales et politiques. Hélas ! 

Fin 2019, arriva la monstrueuse affabulation qui nous occupe !

Tout d’abord, il faut noter que ces gens qui ignorent ce que veut dire « vendre sa force de travail y compris cognitive » réforment des pans de l’histoire sociale sans en connaître un seul de ses contours !

Ces voleurs de vie et de bonheur ne sont que des privilégiés d’un système qu’ils exècrent : la démocratie, je ne parle pas de la démocratie directe, non de la leur, la représentative !  

Bien sûr dans tous mes propos j’exclue les néo-pétainistes chers à la Gorgone Hystérique même si cette dernière cherche à masquer les oripeaux fascistes de son mouvement derrière une façade hydresque mensongère de respectabilité ! 

Mais venons-en au pire du pire ! Je pensais qu’à mon grand âge, les manifestations appartenaient au passé et ne voilà pas que l’illusionniste Macron  remet le couvert juste à l’approche des fêtes, le coquin ! Loupé car la plus grande arnaque du siècle ne passe pas ! Son fameux lapsus révélateur et son programmateur de la réforme pris par la patrouille ont joué contre sa falsification équitable et équilibrée !

 © Marc Etxeberria Lanz © Marc Etxeberria Lanz

Je laisse le soin à chaque citoyen de se renseigner, c’est le principe d’une démocratie si l’on veut être un citoyen et non un mouton !

Pour ceux que cela intéresse, je recommande : « La nudité du pouvoir : Comprendre le moment Macron » de Roland Gori ou celui de Marc Endeweld qui vient de publier « Le Grand Manipulateur : les réseaux secrets de Macron » même si je ne l’ai pas encore lu.

Mais j’ai écouté sa longue interview sur Le Media réalisé par Denis Robert.

Voyez tout le mépris que distille Manu lorsqu’il parle de la Common Decendy chère à Orwell !

Sa bouche se tord, son nez s’allonge, vous savez ce nez poucnchut qui montre toute la méchanceté qu’il possède lorsqu’il fixe la caméra en pensant aux gens de peu !  Il nous hait, nous simples vendeurs de force de travail, (je renvoie à toutes les âneries que ce blanc-bec versaillais a balancées en se croyant au-dessus de quoi, on se le demande ?).  La morphopsychologie est intraitable en ce qui le concerne.  

 

p1320160
 Comme j’avais baptisé Alain, le Fakir du Plumaçon, je voulais introniser Manu dans la grande confrérie des fossoyeurs de la démocratie et de la citoyenneté.

J’ai hésité en jouant avec son nom.

Mc Aron de la famille Adam déjantée ! Macaron célèbre sur la côte basque, alors que visiblement l'amiénois lui donne des aigreurs d’estomac !

Mc Carthy, pas encore mais ça risque de venir …  

Mac Andal ? N’importe quoi, un révolté haïtien ! Contre la puissance coloniale !

Finalement, j’ai opté pour un tout petit « Mac Mahon » puisque, comme ce spadassin, qui réprima la Commune dont je suis un descendant varliniste convaincu, il commence à se faire un palmarès sérieux au niveau de la répression, le faux gentil garçon  !

p1320169

Pour finir même si l’hiver des manifestations se poursuit, un simple conseil pour Manu après m’être renseigné auprès de  Patrice et de François qui vivent à Amiens ! Comme Alain avait fini par construire le tramway à Bordeaux, voilà un boulot d’avenir pour Manu. On peut même lui octroyer un régime spécial s’il veut la prendre de suite la retraite. Déjà il marquerait des points en allant construire le tram à Amiens, et il saurait aussi ce que travail veut dire lorsqu’on socialise l’économie … 

En conclusion comme en 1995, ceux qui ne peuvent pas faire grève et participer aux manifestations contre l’inique et l’injuste ont acté un mandat revendicatif par procuration à ceux qui peuvent encore se lever contre l’indicible ! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.