Marche des Solidarités
Nous, familles des victimes, MigrantEs, ImmigréEs, contre les violences policières, contre la chasse aux migrantEs et aux sans-papiers, contre le racisme d'Etat et le ciblage de la jeunesse et des quartiers populaires, pour la vérité, la justice, la dignité, l'égalité, la liberté, on appelle toutes et tous à marcher le 18 décembre, partout en France !
Abonné·e de Mediapart

181 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 févr. 2019

16 mars, contre le racisme et les violences policières : Marche des solidarités !

Nous serons dans la rue à Paris comme dans les autres capitales européennes. A l'appel des familles de victimes des violences policières, des collectifs de sans-papiers, des résidentEs des foyers, des collectifs et associations de l'immigration et des quartiers. Parce que la riposte est dans la solidarité et la solidarité dans la riposte.

Marche des Solidarités
Nous, familles des victimes, MigrantEs, ImmigréEs, contre les violences policières, contre la chasse aux migrantEs et aux sans-papiers, contre le racisme d'Etat et le ciblage de la jeunesse et des quartiers populaires, pour la vérité, la justice, la dignité, l'égalité, la liberté, on appelle toutes et tous à marcher le 18 décembre, partout en France !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A l'appel

des collectifs de sans-papiers :

CEESSP (Collectif étudiants étrangers Lyon), CISPM (Coordination Internationale des Sans-Papiers et Migrant-e-s, CSP1, CSP 17-Foyer St Just, CSP20, CSP59, CSP75, CSP93, CSP95, Collectif Schaeffer d'Aubervilliers, CTSP Vitry, Droits Devant !!

des collectifs et associations de victimes et de familles de victimes des violences policières : 

Assemblée des blesséEs, Collectif Justice pour Angelo Garand, Collectif Justice et Vérité pour Ali Ziri, Collectif Justice et Vérité pour Babacar Gueye, Collectif des mères solidaires, Collectif Urgence Notre Police Assassine,  Comité Vérité et Justice pour Adama Traoré, Comité Vérité et Justice pour Gaye Camara, Comité Vérité et Justice pour Lamine Dieng, Comité Vérité et Justice pour Wissam El Yamni, Collectif Vies Volées,

du Copaf (Collectif pour l’avenir des foyers),

et de :

20è Solidaires avec tou-te-s les migrant-e-s, Action Antifasciste Paris-Banlieue (AFA Paris-Banlieue), Act-Up Paris, AFD International, Assemblée citoyenne de Paris 14, Assemblée citoyenne des originaires de Turquie (ACORT), Assemblée de la Multicontinentale, Association Culturelle des Travailleurs Immigres de Turquie (ACTIT), Association des Familles des Prisonniers et Disparus Sahraouis (AFAPREDESA), Association Femmes Plurielles, Association Hirondelle de Martigné-Ferchaud (35), Association Marocaine des Droits Humains (AMDH-Paris/IdF), Association de Solidarité et d'Information pour l'accès aux droits des étrangers extra communautaire (ASIAD), Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF), Association des Tunisiens en France (ATF), ATTAC-France, ATTAC-Rennes, Association pour la paix en Syrie, Association WISE, Centre de recherche et d'information pour le développement (CRID), Cercle Louis Guilloux, CADTM France, Collectif Cases Rebelles, Collectif de Défense des jeunes du Mantois, Collectif Faty Koumba, Collectif Gilets Jaunes IdF-Rungis, Collectif Irrécupérables, Collectif Ivryen de Vigilance Contre le Racisme (CIVCR), Collectif de Lutte AntiCapacitiste (CLAC), Collectif pour une Nation Refuge (CNR), Collectif solidarité migrants Paris Centre, Collectif de soutien de l’EHESS aux sans-papiers et aux migrant-es, Collectif Ni guerre Ni état de guerre, Comité contre les violences policières à Pantin, Comité d'Organisation du 10 Mai, Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l'Homme en Tunisie (CRLDHT), D'ailleurs Nous Sommes d'Ici 37, D’Ailleurs Nous Sommes d’Ici 67, Désarmons-les, DesLitsSolidaires, DiEM25 France, Droit au Logement (DAL), Droits Ici Et Là-bas (DIEL), Fédération des associations de solidarité avec tous-te-s les immigré-e-s (FASTI), Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR), Femmes Egalité, Femmes en lutte 93, Fondation Frantz Fanon, Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP), Humans for Women, La Chapelle Debout!, La Révolution est en Marche, Le paria, Libre Lucha, Paris d'exil, Rassemblement Citoyen En Normandie, Réseau Euro-Maghrébin Citoyenneté et Culture (REMCC), Réseau Foi et Justice Afrique Europe, Réseau de Ravitaillement des Luttes en Pays Rennais, Riposte antifasciste, Survie Ile de France, Tous Migrants, Union Juive Française pour la Paix (UJFP), Union des Tunisiens pour l'action citoyenne (UTAC), Zone de Solidarité Populaire 18 (ZSP18),

ASSO-Solidaires, CNT, Emancipation tendance intersyndicale, Fédération Sud-PTT, Section CGT de la Cite Nationale de l'Histoire de l'Immigration, SNPES-PJJ/FSU IDF, Syndicat de la Médecine Générale, Union syndicale Solidaires,

AL, EELV, FI Bas-Rhin,Groupe d'action thématique Réfugiés-Migrants FI35, NPA, OCL Paris, OCML-VP, PCOF, PIR,

Contre le racisme d'Etat et les violences policières

Ensemble face à l’Oppression et la Répression

Riposte populaire !

Nous, familles des victimes tuées, violées, mutilées, blessées par la police ;

Nous, migrant.e-s chassé.e-s, torturé.e-s, traumatisé.e-s, persécuté.e-s par l’Etat et le système des frontières ;

Nous, habitant.e-s des quartiers populaires harcelé.e-s et humilié.e-s au quotidien par les forces de police et ciblé-e-s par le racisme d’Etat ;

Soutenu.e-s par des collectifs, des associations, des syndicats et des partis politiques ;

Nous marcherons ensemble, contre le racisme d'Etat et les violences policières

Samedi 16 mars 2019 à 13h12 à Place de la Madeleine à Paris.

Dans un contexte où les violences policières, d’abord principalement exercées dans les quartiers populaires, s’étendent de plus en plus à toute la société,

Dans un contexte d'état d'urgence constitutionnalisé où nos libertés reculent et les violences d'Etat gagnent du terrain contre l'ensemble de la population, avec notamment depuis le 17 novembre plus de 1000 condamnations, près de 3000 blessé.e-s, dont une centaine gravement, et plus de 20 mutilé.e-s et 1 morte Mme Zineb Redouane,

Dans un contexte où le racisme progresse,

Nous protesterons, contre la logique du capitalisme qui divise pour mieux régner et briser le tissu social, contre l'apologie de la haine de l'autre, contre le délit de solidarité, contre toutes les formes de discriminations qui privent leurs victimes de leurs droits à l’embauche, au logement, à la santé, à l’éducation.

Nous protesterons contre l’impunité policière et pour la mémoire de celles et ceux morts sous les coups des violences policières.

Nous manifesterons pour le droit d'exister et de protester, pour le droit d'être ce que nous sommes et pour le droit d'exprimer publiquement nos opinions politiques.

Nous manifesterons pour construire une société égalitaire fondée sur la justice, la vérité et la dignité de chacun.e.

Ensemble, pour exiger un autre modèle de société :

  • Vérité et Justice pour toutes les victimes de violences policières et du système des frontières
  • Interdiction de la Clé d'étranglement, du Pliage et du Plaquage ventral (Techniques d’immobilisation mortelles utilisées par la police) et des contrôles au faciès
  • Retrait des LBD, des Flashball, de tous les types de grenades et du pistolet à impulsion électrique
  • Régularisation de tous les sans-papiers et abrogation de la loi asile-immigration
  • Liberté de circulation et d’installation et fermeture des centres de rétention
  • Abrogation de toutes les lois xénophobes et racistes
  • Égalité des droits dans l’accès au logement avec ou sans papiers, l’emploi, la retraite, la formation et la santé
  • Droit des résidents des foyers à un logement décent et stable, qu’il soit individuel ou collectif
  • Droit à la vie privée, droit d’héberger, droit de maintenir ses pratiques culturelles de solidarité et d’entraide dans les foyers.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Didier Fassin : « on est dans un basculement qui n'était pas imaginable il y a 5 ans »
Alors que l’état de crise semble être devenu la nouvelle normalité, quelles sont les perspectives pour notre société ? Didier Fassin, directeur d’études à l’EHESS qui publie « La société qui vient », est l’invité d’« À l’air libre ».
par à l’air libre
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi

La sélection du Club

Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii