La lutte des migrantEs, ça vous intéresse?

Il faut croire que les racistes intéressent plus les médias que ceux et celles qui les combattent. Et que les migrantEs sont plus intéressantEs en tant qu’objets et victimes qu’en tant que sujets et combattantEs. Bref pour savoir ce qui s’est passé ce 18 décembre, c’est là, en images et vidéos.

C’était en semaine, un soir, une semaine avant Noël. Ca a pourtant été la plus grosse manifestation de sans-papiers et en solidarité avec les migrantEs depuis au moins 10 ans à Paris.

18decparis

Et il y a eu des manifestations dans plus de 50 villes en France au même moment.

villes

Ces manifestations ont été précédées samedi par deux marches vers les frontières à Menton (frontière avec l’Italie) et au Perthus (frontière avec la Catalogne).

18 déc 2018 égalité et liberté pour les migrants V2 © Hugo Coldboeuf

A Paris nous étions 10 000 dont des milliers de sans-papiers organisés dans des collectifs, des syndicats ou hors collectifs. Et l’ambiance est de feu.

Quand la tête du cortège arrivait à Strasbourg St Denis, au fond, le ballon de la FSU s’engage sur le boulevard St Martin à la sortie de la place de la République.

La banderole de tête illustrait ce qui a permis cette réussite avec des sans-papiers de tous les collectifs et aussi des syndicats, de la CGT, de la CNT, de Solidaires, de la FSU, avec Ramata Dieng du collectif Vies Volées pour la Marche des Solidarités, Assa Traoré du comité Adama, Omar Slaouti du collectif Rosa Parks et des représentants des associations de l’immigration et des quartiers.

A Gare de l’est cet banderole s’embrase aux cris de « Liberté » à la lumière rouge des fumigènes (voir la vidéo du CSP 20 à 3mn00).

Manifestation du 18 décembre 2018 à Paris à l'occasion de la Journée Internationale des migrant.e.s © 20eme Solidaire avec tou.te.s les migrant.e.s

A l’arrivée à Gare du Nord Anzoumane Sissoko a conclu la manifestation au nom de tous les collectifs de sans-papiers et de tous les signataires : « c’est l’unité qui a permis ce succès et il faut continuer ». Et il appelle à une réunion le 9 janvier à la Bourse du travail de Paris pour, sur la base de ce 18 décembre, le lancement d’une campagne d’actions et de manifestations pour la régularisation de tous les sans-papiers et la liberté de circulation.

Un mouvement est en train de naître :

Annecy :

annecy

Clermont-Ferrand :

clermont

Rennes:

rennes1

 

Embrun :

embrun

 

 

Limoges :

limoges

Strasbourg :

strasbourg2

Voir aussi le communiqué de la CGT sur la manifestation :

https://www.cgt.fr/comm-de-presse/journee-internationale-des-migrants-du-18-decembre-2018

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.