Philosophe médiatique recherche pleureuses

Personnage creux hautement médiatique, pseudo-savant, radoteur invétéré me prenant pour la réincarnation de Nietzsche, pissant du livre comme d'autres produisent du hamburger en masse, recherche pleureuses pour s'apitoyer sur mon propre sort.

Est-il bien nécessaire pourtant de pleurer sur le sort d'un tel personnage mondain, lui qui prétend sur son site web être censuré et déprogrammé par France 5 ?
https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/michel-onfray-deprogramme-sur-france-5

Michel Onfray Michel Onfray

Il y a indubitablement, parfois, du bon dans le Onfray, mais il y a de plus en plus une mégalomanie radotante limitée à deux ou trois thèmes et passant à coté des sujets.

Ça me rappelle cette histoire où il s'en prend aux gens en trottinette (je ne suis cependant pas concerné), pratique qu'il juge régressive car de son temps, c'était une activité pour jeunes enfants. Aujourd'hui, avec des villes congestionnées et polluées par les bagnoles, les gens qui cherchent des alternatives (comme la trottinette pour aller à la gare la plus proche sans consommer de pétrole) devraient être félicités plutôt. Mais pour Onfray, le philosophe super moderne, la trottinette c'est comme le biberon. Par contre il n'a rien à dire sur la pollution automobile, le changement climatique, ou autre problème environnemental, ça ne l'intéresse pas ce brillant philosophe.

Dans l'émission ci-dessous (où il fait aussi de nouveau référence aux trottinettes), il passe son temps à critiquer l'expression "portez-vous bien". Il semble ne pas comprendre la notion simple de politesse. Or "portez-vous bien", tout comme "bonjour" ou comme "ça va ?", n'ont pas pour but d'être décomposés et analysés d'un point de vue lexical, syntaxique et sémantique. Il s'agit de formules de politesse sans portées particulières mais qui ont pourtant l'importance même (et grande !) de la politesse.
Quand il dit que ça vient de l'anglais, il fait peut-être référence à "take care" mais je ne sais pas laquelle expression est arrivée en premier. Et "take care" c'est plus ambiguë je trouve.

Victime d'un AVC, Michel Onfray se confie ! - C à Vous - 10/09/2018

Bref, le grand philosophe nietzschéen sonne plutôt creux ! Quant à sa grande complainte contre les médecins, et sur le fait que personne, le pauvre, ne lui avait fait remarquer que ce n'est pas bon d'être en surpoids : bof bof. Je crois que l'histoire de la pensée humaine a connu, sinon plus prolixe, pour le moins plus brillant personnage.

On pourrait aussi commenter sa pensée plus "philosophique" et voir tous les nombreux raccourcis qu'il prend, mais ce serait hélas, bien long et fastidieux.

N'est pas Socrate qui veut !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.