La Convoitise et le Colibri. Attention au crash!

Vincent Jeanbrun maire de l’Haÿ-les-Roses étend son ombre portée sur la ville et en particulier sur les abords immédiats de la Roseraie, pour y faire construire trois barres de luxe. Ne serait-il pas seulement une baudruche qu’un colibri bien intentionné pourrait faire éclater d’un coup de bec bien placé?

Un jour, dit la légende, on aperçut une grande ombre portée sur la Roseraie de L’Haÿ. Les L’Haÿssiens atterrés, observaient la menace, impuissants. Un oiseau de proie ? Il va s’abattre sur nous.

Seul le petit colibri réagit «  Peut-être n’est ce qu’une baudruche ? » Et il voletait vers l’assaillant. Agacé par cette agitation qui lui semblait vaine, un L’Haÿssien lui dit : « Colibri ! Ne serais-tu pas fou?

le-crash
Ce n’est pas toi qui va empêcher cet oiseau de malheur de faire sa basse besogne !»

Le colibri, s’approchant avec son long bec du danger qui planait au dessus de la Roseraie, lui répondit  joyeusement: « Tu vas voir ! »

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.