Le prince Andrew impliqué dans l’affaire Jeffrey Epstein

Des photos accablent le fils d’Elizabeth II.

Le milliardaire Jeffrey Epstein a été retrouvé pendu dans sa cellule le 10 août dernier. L’homme inculpé pour de présumées exploitations sexuelles sur des mineures aux États-Unis était l’un des meilleurs amis prince Andrew. Le fils préféré de la Reine Elisabeth II apparait de nombreuses fois au cours de l’enquête, dans le témoignage d'une des victimes, mineure à l'époque des faits. De nouveaux clichés compromettants rendus publics viennent appuyer les accusations.

Le prince Andrew dans la tourmente

Le 7 juillet 2019, Epstein était arrêté pour trafic sexuel de mineurs. Le 10 août, sa mort par pendaison dans sa cellule du Metropolitan Correctional Center détruit plusieurs espoirs de démanteler l’énorme réseau pédophile dont il était la tête. Dans le Figaro, le ministre de la Justice William Barr, fait allusion à « de graves irrégularités » à la prison où il était détenu.

Depuis plus de douze ans, Epstein était accusé de façon récurrente, preuves solides à l’appui, en complicité avec des personnalités les plus célèbres du monde (Donald Trump, Bill Clinton ou le milliardaire Leslie Wexner, propriétaire de la marque de lingerie Victoria’s Secret etc..). Parmi ses amis de la haute classe : Le prince Andrew lui-même.

Ce dernier, deuxième fils de la reine Elizabeth est au cœur du scandale depuis des semaines et fait la une de nombreux médias américains et britanniques Quels seraient les liens entre Andrew et Jeffrey Epstein ? Pourquoi ont-ils continué à se voir après la condamnation ?

Des caméras cachées enregistrant les rapports sexuels entre des personnalités et des prostituées, à des fins de chantage avaient été retrouvées à la résidence d’Epstein lors d’une perquisition. En mai 2006, le criminel avait pourtant été inculpé pour sollicitation de prostitution après plusieurs coups de théâtre et interventions du procureur. Quelle puissance protégeait Epstein ?

Le Prince Andrew, ancien mari de Sarah Ferguson, est accablé. Son nom serait apparu sur la liste des passagers du luxueux Boeing 727 d’Epstein. L’avion, surnommé aussi le « Lolita Express » pour la fréquence des nombreuses jeunes femmes à bord, aurait été le lieu d'orgies selon les témoignages des victimes présumées. Il posséderait à l’intérieur, de nombreux lits, un intérieur capitonné et un sol matelassé...

En août dernier, une vidéo datant de 2010 avait été révélée par The mail on Sunday. Elle affichait le Prince Andrew qui ouvrait la porte de la résidence de Jeffrey Epstein à New York en raccompagnant une jeune femme brune. Une heure plus tôt, Epstein raccompagnait lui aussi une autre jeune femme, blonde cette fois.

Le prince aurait-il eu des relations avec des mineures, grâce son ami ?

Le duc d'York, nie les accusations tandis que de nouveaux éléments affluent et mettent à mal toute la famille royale d'Angleterre.

king-s-church-international-ijop9-8tmnu-unsplash

Des images accablantes

Le nom du prince Andrew avait été cité d’autre part, dans les 2000 pages d'un dossier judiciaire. Rapporté par France Inter, ce dossier lié à la plainte d'une femme de 36 ans, Virginia Giuffre, était déposé en 2015 devant un tribunal civil de New York contre Ghislaine Maxwell, compagne d’Epstein, considérée comme une intermédiaire au service d'Epstein pour trouver des filles.

Ce 31 Aout, Virginia Giuffre apparaît sur une photo shootée dans l'hôtel de Trump - Mar-a-Lago - situé en Floride, lors d'une soirée de gala organisé en l'honneur du duc d'York. L’image date de 2001. Elle est en compagnie du Prince Andrew. Sur l’image diffusée dans les médias, l’homme tient par la taille cette jeune fille et Ghislaine Maxwell. Virginia Giuffre est encore mineure. Elle a 17 ans, et Epstein en a 41. Elle affirme que Jeffrey Epstein l'aurait payée pour avoir des relations sexuelles avec le Prince Andrew, à trois reprises.

Pris à la gorge par l’accusation qui se confirme, le prince Andrew a publié une déclaration rapportée dans Gala: « Depuis le suicide de M. Epstein, il est clair qu'il y a eu énormément de spéculations dans les médias sur sa vie(…) J'ai rencontré M. Epstein en 1999. Pendant que je le connaissais, je ne le voyais que très rarement, probablement pas plus d'une ou deux fois par an. J'ai séjourné dans plusieurs de ses résidences. A aucun moment, pendant le temps limité que j'ai passé avec lui, je n'ai vu ou soupçonné aucun comportement déplacé qui aurait conduit par la suite à son arrestation et à sa condamnation. »

Buckingham Palace a rassuré dans un communiqué, que le duc aiderait les autorités autant qu'il le pourra dans l’enquête contre Epstein et son réseau.

« Le prince Andrew sait exactement ce qu'il a fait. J'espère qu'il va l'avouer » a répliqué la présumée victime, toujours citée par Gala, sortie de l’enquête.

Enfin, Ghislaine Maxwell qui s’est rendue de nombreuses fois au palais de Buckingham pour rencontrer Andrew va être aussi poursuivie, selon le New york Times.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.