Les médias contrôlés par les élites

Presse, chaînes de télévision, stations radio. Tous ces médias appartiennent à un petit nombre de propriétaires fortunés. C'est Rupert Murdoch  au Royaume-Uni ou Arnaud Lagardère en France. Le pouvoir d'influence de ces magnats de l'information est tel que les hommes politiques les courtisent. Cette collusion entre la politique et le quatrième pouvoir menace l'espace public. Celui-ci, au lieu d'éclairer le public en l'informant et en lui permettant de prendre des décisions raisonnables au moment des élections, est instrumentalisé par le pouvoir politico-médiatique à des fins liées à son intérêt particulier.

Il faut donc tout faire pour promouvoir l'indépendance des médias. Par exemple, il faut empêcher l'exécutif de nommer à la tête de telle chaîne publique un responsable qui lui serait inféodé. Il faut former les journalistes à une certaine déontologie, qui les empêcherait de résister à toute forme d'influence exercée sur eux par les politiques ou par leur hiérarchie. Les pouvoirs politiques et économiques chercheront toujours, bien sûr, à contrôler les médias. L'indépendance des médias est donc un idéal inaccessible. Mais cela ne veut pas dire qu'on ne puisse pas s'approcher d'un tel idéal.

media

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.