Coronavirus : faut-il fermer les écoles ?

Un sondage autour de la question de la fermeture des écoles monégasques a reçu lundi plus de 1005 réponses favorables.

A l'heure où la crise du coronavirus s'étend partout dans le monde, un certain nombre d'écoles ont fait le choix de fermer leurs portes. La semaine dernière, le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a fait savoir qu'il allait faire fermer toutes les écoles du pays pendant un mois. Hong Kong avait déjà fait la même annonce. Au Royaume-Uni, au moins 15 écoles ont déjà fermé. La liste des pays où on compte des fermetures d'école s'allonge de jour en jour.

Photo by Macau Photo Agency on Unsplash Photo by Macau Photo Agency on Unsplash

Mais ces décisions de fermeture, bien que prudentes, sont-elles justifiées ? Jusqu'à présent, le coronavirus semble avoir plutôt épargné les enfants. Sur les 44,672 cas d'infection rapportés en Chine, moins de 2% auraient concercné des enfants de moins de 19 ans. Il faut bien sûr prendre avec des pincettes les chiffres communiqués par le parti communiste chinois. Mais, d'après les différentes sources disponibles, il n'y a eu aucun cas de décès lié au virus chez les enfants chinois de moins de 10 ans.

Les directeurs d'école et les pouvoirs publics ont donc un choix difficile à faire, qui doit prendre en compte non seulement les risques qui planent sur la santé des enfants, mais aussi l'impact d'une fermerture sur les enfants et leurs parents. Les bénéfices d'une fermerture dépasseraient-ils les dégâts qu'elle causerait : retard accumulé par les enfants dans leur apprentissage, nécessité pour certains parents d'arrêter de travailler pour s'occuper de leurs enfants.

La solution consiste à déterminer sans doute à déterminer le niveau de résistance des enfants au Covid-19. En 2009, lorsque le H1N1 a sévi, un certain nombre d'écoles avaient été fermées, ce qui avait contribué à ralentir la transmission du virus. Mais les bénéfices apportés par ces fermetures s'expliquaient par le fait que, dans le cas du e H1N1, les enfants étaient très exposés au risque de contamination par rapport aux adultes. S'il s'avère que les enfants sont plus résistants au au Covid-19, la fermeture des écoles aura évidemment un impact moins positif sur le ralentissement de la transmission du virus.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.