Et si vous vous mettiez au vélo électrique ?

Dès le 7 septembre, MonecoBike vous propose d'essayer gratuitement ses vélos électriques à Monaco.

Dès le 7 septembre, et jusqu’à dimanche, MonecoBike, en partenariat avec le Stars’N’Bars, vous propose des essais gratuits devant la terrasse du bar, sur le quai Antoine 1er.

Le vélo à assistance électrique (VAE), plus communément appelé « vélo électrique », connaît à l'heure actuelle un vrai succès en Europe. Au Pays-Bas, le pays du vélo roi, ce ne sont pas moins de 223.000 VAE qui ont été vendus en 2014. En Allemagne, le chiffre s’élève à 480.000. Partout, les ventes ne cessent d’augmenter : en France, par exemple, 77.547 VAE ont été vendus en 2014, soit une hausse de 37% par rapport à 2013. Quel est donc le secret de ce vélo qui semble séduire de plus en plus de cyclistes ? Passons en revue les avantages de ce moyen de locomotion.

Tout d'abord, le fonctionnement du VAE est simple. Comme son nom l’indique, le vélo électrique est équipé d’un moteur alimenté par une batterie. Lorsque vous pédalez, le moteur s’actionne. Si vous vous arrêtez, le moteur se stoppe lui aussi. Vous n'avez donc rien à faire pour actionner ou arrêter le moteur.

Ensuite, le vélo électrique, c'est se déplacer en ville sans stress. Lorsque vous prenez votre vélo, vous savez parfaitement le temps qu’il vous faudra pour aller d'un point A à un point B, parce que votre temps de trajet n'est pas tributaire des embouteillages, des grèves ou des disponibilités en termes de parking (vous n'avez pas à chercher pendant des heures une place pour vous garer). Vous êtes donc plus décontracté lorsque vous allez sur votre lieu de travail ou à un rendez-vous. Conséquence : vous arrivez moins stressé et plus apte à accomplir vos tâches du moment.

Bien qu’équipé d’un moteur, le vélo électrique n'est pas une mobylette ! Le moteur ne se déclenche que lorsque les pédales sont actionnées. D'où le nom de vélo à assistance électrique : le moteur aide le cycliste mais ne lui épargne pas tout effort, puisque l'utilisation du VAE nécessite une action de l'usager pendant toute la durée du trajet. Le vélo électrique constitue donc une activité physique et, à ce titre, il contribue à la santé et au bien-être de ses usagers.

Par rapport à la voiture, le vélo présente l'avantage d'être moins polluant pour l’air et donc moins nuisible à l’environnement. Certes, la fabrication du vélo fait appel à des équipements qui polluent. Mais ceux-ci sont moins nombreux que dans le cas de la voiture, moins imposants et, donc, moins polluants. Et une fois produit, le vélo ne représente plus aucune émission de gaz à effet de serre durant son utilisation, contrairement à l'automobile. Bien sûr, le vélo à assistance électrique reste plus pollueur que le vélo ordinaire, puisque le chargement de la batterie représente une part de rejet de gaz carbonique (environ 22g de gaz carbonique par kilomètre parcouru). Mais la batterie d’un VAE n’a pas besoin d’être beaucoup rechargée. L’emprunte environnementale d’un VAE ne concerne ainsi que la phase de fabrication et celle du chargement de la batterie. Une fois chargé et mis à la circulation, le vélo électrique n'est pas polluant.

L'utilisation d'un VAE est facile et agréable : vous avez le sentiment de pédaler sur du plat tout au long de votre parcours. Vous bénéficiez d'une assistance électrique et donc les efforts sont réduits. Par exemple, vous n'avez plus à redoubler d'efforts lorsque le vent est contraire ou dans les montées. Le moteur se charge de vous propulser quel que soit le type de route, quelles que soient les circonstances météorologiques.

Le vélo électrique, c'est aussi plus de vitesse. Grâce au moteur qui équipe le vélo électrique, vous pouvez atteindre les 25 km/h. Mais rassurez-vous ! Vous ne risquez pas l'excès de vitesse : la directive européenne 92/61/EEC indique qu’un VAE doit fournir une assistance jusqu’à 25km/h maximum et proposer un moteur d’une puissance inférieure à 250 W. Avec le VAE, vous arrivez donc plus rapidement à votre destination, sans être menacé par les dangers de la vitesse.

Mais y a-t-il des inconvénients à l'utilisation du vélo électrique ? Les inconvénients peuvent concerner les personnes qui achètent un tel vélo : prix élevé, poids important rendant le transport ou le rangement du vélo un peu difficile, nécessité de faire entretenir l'appareil et de le réparer en cas de panne, nécessité de recharger la batterie. Autant de désavantages que les utilisateurs des vélos MonecoBike ne connaîtront pas ce week-end, puisque ces appareils sont bien sûr entièrement pris en charge par la société.

Vous connaissez maintenant les principaux avantages et inconvénients du vélo électrique, un moyen de transport qui ne cesse de se populariser dans le monde eu égard à ses nombreux bénéfices. A vous de juger maintenant ! Si vous êtes curieux de faire l'expérience, n'hésitez pas à venir essayer les vélos MonecoBike.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.