Kylie Jenner : comment devenir milliardaire grâce aux réseaux sociaux

Récemment, avaient lieu à Monaco les Influencer Monaco Awards 2018. La conclusion des participants étaient unanimes : vous n’existez sur les réseaux sociaux que si vous existez sur Instagram. Ou Youtube. Le reste des réseaux sociaux durant cette première édition ? On n’en parlait même plus. L'exemple de Kylie Jenner illustre cette tendance générale.

Kylie Jenner en Une de la presse people, on s'y était habitués. En revanche, la fille du couple Jenner en Une de Forbes, la bible américaine des affaires, c'est plus surprenant. Et pourtant, la star de la télé réalité n'a pas volé sa place, comme Forbes s'en explique dans un article intitulé : « Comment Kylie Jenner, 20 ans, a bâti une fortune de 900 millions de dollars en moins de trois ans ». Une performance qui justifie sa présence en couverture de ce numéro spécial sur les « 60 'self-made women' les plus riches ».

En mois de trois ans, la plus jeune sœur du clan Kardashian-Jenner s'est construit une fortune de 900 millions de dollars dans l'industrie cosmétique, selon le magazine Forbes. Aujourd'hui, Kylie Jenner est trois fois plus riche que sa demi-sœur Kim Kardashian, dont la fortune n'est estimée qu'à environ 350 millions de dollars. La fortune de Kylie repose sur une entreprise de produits cosmétiques à son nom, Kylie Cosmetics, fondée il y a trois ans et dont le succès doit beaucoup à un traitement destiné à augmenter de volume des lèvres. Le magazine américain écrit : « Kylie Cosmetics s'est lancé (...) avec un 'lip kit' à 29 dollars composé d'un rouge et d'un crayon à lèvre assortis, et a vendu pour plus de 630 millions de dollars de maquillage depuis, dont une estimation de 330 millions pour 2017. Même en retenant un multiple prudent, et en appliquant notre abattement standard de 20%, Forbes évalue son entreprise (...) à près de 800 millions de dollars. Jenner possède 100% des parts. » En ajoutant ses revenus liés à l'émission familiale de télé réalité, ainsi qu'à ses contrats publicitaires (Puma, PacSun..), le magazine aboutit à cette estimation « prudente » d'une fortune proche de 900 millions de dollars.

Le succès de Kylie Jenner est alimenté par l’immense audience dont elle dispose sur les réseaux sociaux. La jeune femme compte 117 millions d'abonnés sur Instagram. Elle est l’une des 10 personnalités les plus suivies au monde sur ce réseau prisé des célébrités, en tête desquelles Selena Gomez et Cristiano Ronaldo. Forbes souligne qu’avec sept employés à plein temps seulement, son entreprise témoigne d’un « nouveau modèle d’utilisation de la célébrité ». Conclusion : « Au fond, tout ce que fait Jenner pour gagner tout cet argent, c’est utiliser son audience sur les réseaux sociaux ».

En février, Kylie Jenner a ainsi savamment orchestré l’annonce de la naissance de la petite fille qu’elle a eue avec le rappeur Travis Scott, après des mois de silence sur les réseaux sociaux : « Je suis désolée de ne pas vous avoir tenus au courant malgré toutes les rumeurs. Je comprends que vous soyez habitués à me suivre dans mon quotidien mais ma grossesse était une aventure que je ne voulais pas vivre avec le monde entier », avait-elle expliqué dans un premier temps. Mais, une fois maman, Kylie Jenner a aussitôt partagé son bonheur sur les réseaux sociaux en publiant des clichés craquants de sa fille et en diffusant sur YouTube une vidéo de 11 minutes illustrant des moments « clé » de sa maternité, visionnée 11 millions de fois en 12 heures à peine.

Jenner a aussi un compte Twitter, qui compte plus de 24,5 millions d’abonnés. En revanche, elle a déclaré ne plus vouloir utiliser Snapchat dans un tweet qui a coûté cher à l'application l’application de partage de photos et vidéos favorite des adolescents : « Est-ce que quelqu’un d’autre n’ouvre plus Snapchat ? Ou c’est juste moi… euh, c’est tellement triste ». Peu après ce tweet, les actions de Snapchat ont chuté de 6% ! Preuve supplémentaire de l'immense influence de la star américaine sur les réseaux sociaux et même... sur les marchés.

Forbes la qualifie donc de « plus jeune milliardaire à s’être faite toute seule ». A 21 ans, elle détrônerait ainsi Mark Zuckerberg, qui était devenu milliardaire à 23 ans en 2007. Une qualification aussitôt contestée sur les réseaux sociaux car, loin d’être partie de rien, elle tire une grande partie de son succès de son appartenance au clan Kardashian-Jenner, passé maître dans l’utilisation commerciale de la célébrité. Dès l’âge de 10 ans, elle était à la télévision pour les débuts de la série de téléréalité « Keeping up with the Kardashians », qui a fait la gloire de cette famille. Le « clan » n’a pas manqué d’applaudir la couverture de Forbes sur les réseaux sociaux. « Billion dollar baby ! », se réjouissait Kim Kardashian-West, tandis que la mère, Kris Jenner, se disait « si fière » de tout ce que sa fille avait accompli.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.