Affaire Ramadan : suite

A Genève, un rapport officiel parlerait d'une conduite inappropriée de Tariq Ramadan avec d'anciennes élèves.

En lisant la presse, j'ai été frappée par la multiplication des affaires de violence sexuelle. Le cas Tariq Ramadan symbolise ce nouveau phénomène. Le théologien, qui a été mis en examen en Suisse dans le cadre d’une plainte pour viol, vient de subir un nouveau coup dur. Un rapport d’enquêteurs indépendants a été remis aux autorités genevoises le 31 octobre, lequel a été consulté par le journal Libération. « Tariq Ramadan a eu des attouchements, des propositions à connotation sexuelle avec au moins trois de ses élèves mineures dans les années 1986, 87, 89 », lit-on dans ce rapport, selon le site web de Libération (article du 28 novembre 2018). A suivre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.