Les océans menacés

Le GIEC vient de publier un rapport alarmiste sur l'évolution des océans. Sous l'effet du réchauffement climatique, ceux-ci vont eux aussi connaître des températures de plus en plus élevées, mais ils vont aussi connaître une élévation accrue du niveau de la mer. Selon ce rapport, cette élévation pourrait passer à 1,10 mètre par rapport à ce qu'il était avant les débuts de l'industrialisation. Cette élévation fait courir des risques de submersion énormes à des régions entières du globe. Dans un précédent billet, je parlais notamment de la disparation prochaine du Groenland. Mais le réchauffement climatique fait aussi courir un risque à des milliers d'espèces vivantes, comme, par exemple, les coraux. Les hommes seront eux aussi affectés. Le réchauffement des océans conduira de nombreuses espèces marines à migrer, avec des conséquences désastreuses pour ceux qui vivent de l'exploitation de la mer comme les pêcheurs.

 

Comment réagir face aux dangers qui pèsent sur nos océans ? Il faut bien sûr que les pays pollueurs se mettent d'accord sur des mesures à prendre pour une utilisation moindre des énergies fossiles, car ce sont elles qui sont responsables des émissions de gaz à effet de serre. Mais à l'heure où les Etats-Unis se sont retirés de l'accord de Paris, il est difficile d'envisager une action concertée à un niveau international. Les Etats doivent commencer par des actions unilatérales, avant de proposer des accords "faciles" à leurs voisins pour entamer un processus de coopération et, peu à peu, bénéficier de l'élan créé pour prendre des mesures plus ambitieuses.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.