Cyril Hanouna vs Joey Starr, le nouveau clash qui fait le buzz !

On savait déjà que ce n’était pas le grand amour entre ces deux-là. Mais cette fois ils nous confirment que leur mésentente atteint des proportions indescriptibles.

alexa
L'époque est aux clashes sur les réseaux sociaux…

Vous vous souvenez par exemple de la gifle que Joey Starr avait assenée à Gilles Verdez le 16 avril 2016 sur D8 ? Cet incident qui c’était produit en direct du plateau de Touche Pas à Mon Poste, l’émission de Cyril Hanouna, n’avait pas manqué d’enflammer la toile et de susciter de vives réactions auprès des téléspectateurs de l’émission.

Cyril Hanouna avait alors exigé des excuses de l’ancien rappeur, apparemment habitué de ce type d’écart. En dehors de cet événement fâcheux, les affrontements entre les deux personnalités n’ont pas arrêté. Au contraire, les relations entre les deux semblent s’envenimer chaque jour un peu plus.

Cette fois, leurs échanges violents puisent leur origine dans un autre clash. Et voilà qu’ils en arrivent à se bagarrer comme des chiffonniers par réseaux sociaux interposés.

Un autre clash fait fureur en ce moment sur les réseaux sociaux et survoltent les internautes. C’est celui qui oppose Booba et Kaaris. Les deux rappeurs qui se promettent même de « légaliser » leur confrontation en un affrontement physique sur un ring crée un véritable remous autour d’eux.

Au plus fort de cette crise, l’animateur de Touche Pas à Mon Poste s’est proposé d’arbitrer leur match de MMA.

Mais alors que Joey Starr émettait le « souhait » de voir plutôt Booba affronter Alexandre Benalla comme mentionné sur le graffiti qui illustrait son propos, Booba lui a répondu sur une vidéo.

Dans cette vidéo, le Duc de Boulogne répliquait au rappeur du Suprême NTM, Joey Starr, que Cyril Hanouna serait plutôt l’adversaire idéal, faisant ainsi clairement référence aux différents antécédents entre eux. Ce à quoi Joey Starr répondra violemment en traitant le présentateur télé de « Fils de pute de compétition. »

Devant ces propos, Cyril Hanouna est rentré dans une colère sombre au regard de son tweet pour le nouvel an. « C pas parce que je serais dans la Darka ce soir que je vais vous oublier ! Et je vous dirais mon vœu le plus cher pour 2019 ! Et y a déjà un petit vœu que je formule c que @JoeyStarr ferme un peu sa gueule et arrête d insulter sur insta ! Parle pas de moi bouffon et sois mignon. ».

Un tweet que Booba envenimera en y répondant en substance : « Mon chère Cyril propose lui un octogone sans règles et c’est réglé ca sert à rien de s’énerver. Tu sais en 2019 c’est fini les cyber beef. C’est le niquage direct !! #mmazérotracas »

Se moquant sans encombre de Joey Starr, Cyril répondra au Duc de Boulogne en prétextant que le rappeur de NTM ne sait pas ce que c’est qu’un octogone. « Déjà frérot il faudrait kil sache ce qu est un octogone !!! Il va croire que c un continent !! »

Il n’y a pas plus vendable que des célébrités qui s’affrontent comme des mémères. Que ça soit en réel ou en virtuel, ces querelles font les choux gras des médias et autres journaux à scandale.

Les partages se multiplient, le nombre de vues augmentent et chacun y va de son analyse personnelle. Cette situation est vraiment le lit parfait pour assurer le trafic sur les sites internet.

Jusqu’où ces « bagarreurs » sont-ils prêts à aller pour rester en une des tabloïdes ?, sommes-nous en mesure de nous demander. En effet, il ne se passe plus un seul jour sans que des artistes, animateurs, politiciens… ne se mettent en scène par publications interposées. Des personnes aussi suivies, qui devraient en principe inspirer le respect des fans par leur attitude exemplaire, se retrouvent trempées dans des histoires de clashs à caractère puérils.

Ils se mettent en scène, tels des gamins de maternelle, en s’insultant pour un oui ou un non. Quelle image pour ces communautés qui les suivent !

On ne cessera jamais de le dire, la jeunesse est en manque de repères. Si les seuls modèles de réussites auxquels ils doivent s’identifier ont des comportements aussi déplorables, il ne faut pas alors se plaindre de la violence dans les rues.

Vivement que toutes ces histoires de « clashs buzzmatiques » cessent. Des dérapages sont si vite arrivés. Ce qui pouvait sembler n’être que des échanges anodins sur des réseaux sociaux peut très vite dégénérer dans la vraie vie.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.