Jeff Bezos : le divorce le plus cher du monde

Jeff Bezos, fondateur et patron d’Amazon, restera l’homme le plus riche du monde après son divorce. Sa future ex-femme, MacKenzie Bezos, ne gardera que 25% des actions de la société, soit 4% du capital.

4% du capital d'Amazon, cela représente environ 36 milliards de dollars au cours actuel. Selon une estimation de Forbes, à l’issue de la procédure, Jef Bezos possédera encore une fortune de 110 milliards de dollars. Retour sur ce divorce très médiatisé, épilogue d’un scandale à base de complot, de chantage, de maîtresse et de photos coquines, mais aussi par les sommes astronomiques dont il est question.

Le patron d’Amazon, l’homme le plus riche du monde a publié en février un long billet posté sur medium pour dénoncer la tentative de chantage et d’extorsion dont il se dit victime. Dans son viseur : le groupe Américain Media, Inc. (AMI), société éditrice du National Enquirer, tabloïd qui le menaçait de publier des messages à caractère intime échangés avec sa maîtresse s’il continuait à s’intéresser aux liens entre la maison de presse et Donal Trump. Le fondateur d’Amazon a rendu public le chantage en laissant sous-entendre être victime d’un jeu de pouvoir impliquant probablement Donal Trump.

Le magazine américain national Enquirer a publié des messages échangés entre Jeff Bezos et sa maîtresse en 2018. Il faut noter qu’à cette époque la tension existait déjà avec son épouse Mackenzie Bezos, ils finissent d’ailleurs par divorcer quelques mois plus tard. Réagissant à cette situation humiliante, le patron d’Amazon a engagé une équipe de détectives privés, dont la mission principale était d’établir l’origine des fuites et savoir s’il existe des raisons politiques à ces révélations dégradantes.

A cet effet, National Enquirer a appelé Bezos pour lui demander de stopper l’enquête au risque de publier des photos compromettantes pour Jeff Bezos. C’est en ce sens que ce dernier a réagi dans un long texte publié sur medium, dans lequel il dénonce le chantage, il dit ceci : « bien attendu, je ne veux pas que mes photos personnelles soient publiées, mais je refuse de jouer le jeu du chantage, des faveurs, des attaques politiques et de la corruption ».

Les photos compromettantes dont National Enquirer menaçait de publier sont des photos à caractère pornographique. En effet, dans son texte publié le 7 février pour riposter contre la menace du National Enquirer, l’homme le plus riche du monde a rendu public un mail d’Howard Dylan, chief content officer de National Enquirer dans lequel étaient mentionnées une photo de simulation de sexe oral et une photo de Bezos nu, enroulé dans une serviette et laissant voir une partie de son pubis.

En ce qui concerne les messages textes déjà publiés par le tabloïd américain, ils sont plutôt de caractère sentimental et lover, et Jeff Bezos y tient des propos comme : « Je veux te tenir dans mes bras serrés …je veux embrasser tes lèvres, je t’aime et je suis amoureux de toi ». La maîtresse de Jeff Bezos, Lauren Sanchez, âgée de 49 ans, est née en Arizona. Présentatrice de télévision, femme divorcée, elle était mariée au producteur Patrick Whitesell depuis 2005. Elle a eu deux enfants avec lui, puis un autre à la suite d’une relation avec le jouer de football américain Tony Gonzalez.

Complètement sous le charme de Lauren Sanchez, Jeff Bezos a déjà évoqué le fait qu’il voulait l’épouser et ne se souciait absolument pas des conséquences entraînant son divorce en termes pécuniaires. Sensible au physique de la présentatrice, il lui aurait envoyé 20 photos coquines, des clichés que la belle femme aurait montrés à ses copines et à son frère, qui a trouvé ce geste d déplacé. Il aurait même dit : « quand elle m’a tendu son smartphone, je lui ai dit, mais pourquoi tu me montres cela ? » Il a continué en disant : « je sais qu’ils sont ensemble depuis le mois d’avril, nous avons une métaphore pour expliquer leurs relations. Ils sont tous les deux pilotes et ils n’ont jamais été aux commandes d’un 747 et je leur ai dit : vous êtes tous les deux en train de faire décoller un 747 ».

Alors que Jeff Bezos, s’est estimé être la victime d’un chantage, de nouveaux détails émergent sur cette relation interdite. De manière surprenante la balance qui aurait averti les tabloïds de cette relation extra conjugale n’était autre que Michael Sanchez, le frère de Lauren Sanchez selon l’avis de plusieurs médias américains. Après avoir démenti dans un premier temps, l’homme s'est fait plus bavard et a évoqué les détails de cette relation passionnée dans le magazine Vanity Fair.

Le magazine National Enquirer appartient au groupe de presse American Media, Inc. Le groupe new-yorkais possède notamment Closer, Men’s journal, Muscle & Fitness, US Weekly…à sa tête : David Pecker. L’homme est un fervent soutien de Donald Trump qui l’a d’ailleurs invité à dîner à la Maison-Blanche peu après son élection. Selon la justice américaine, Pecker aurait également acquis les droits de témoignages compromettants pour Donal Trump avec projet de ne jamais rien publier pour protéger le président.

rahul-chakraborty-556155-unsplash

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.