Du bon vin de table pour Pâques

Après mon billet pour filles, voici un billet plus œcuménique pour gourmets ! L'actualité politico-financière attendra mes commentaires une autre fois ,)

Pâques, c’est dans quelques jours. On célébrera la résurrection de l’agneau de Dieu mais on n’oubliera surtout pas celui dans nos cocottes ! Mis à part le vin des messes, avec quel bon vin pouvons-nous accorder un délicieux gigot, un carré ou une épaule d’agneau, un bon chocolat ?

On fait attention aux flops et on harmonise au maximum. C’est un exercice ultra difficile car chaque vin a sa propre personnalité et requiert une saveur particulière à mettre en valeur. Je vous propose 4 excellentes idées utiles pour un mariage idéal à vos tables et surtout pour ces fêtes de Pâque.

kym-ellis-391585-unsplash

Que ce soit pour Pâques, noël ou toute autre table de fêtes ou de repas ordinaires, je vous préviens, il convient toujours idéalement de poser un menu et de cibler le plat principal. Il est plus qu’impossible de choisir entre un rosé, un mousseux plutôt qu’un vin blanc ou un rouge, si vous ne savez pas d’avance exactement, ce que vous avez décidé de cuisiner. Quelle préparation souhaitez-vous accorder avec le vin ? L’entrée ou le dessert ? De la viande rouge ? Des fruits de mer ? Du poisson ? Vous l’aurez compris, l’astuce première serait de déterminer le menu avant de se lancer.

Ensuite, il vous faudra effectuer une classification des différentes catégories de plats en fonction des saveurs. Vous pouvez par exemple associer les fruits de mer et crustacés, entrées poissons, viandes rouges gibiers, desserts, plats sucrés. Dressez votre menu dans les saveurs du même groupe. Vous ne pouvez par exemple pas associer du gibier et des plats sucrés.

Catégorisez aussi les vins. Il existe plusieurs vins qui peuvent être classés en 8 groupes selon les différentes intensités : Le vin doux, le rouge tannique, le rouge onctueux, le rouge léger, le rosé, le blanc corsé, le blanc vif, l’effervescent.

Enfin, apprenez les correspondances entre les catégories de plats et celles des vins.

Mariez les entrées et le blanc vif, les crustacés et le vin effervescent, le poisson et le blanc corsé ; Vous pouvez acheter le rouge léger pour la Viande rouge, le rosé pour les viandes blanches. Priorisez le rouge onctueux pour le gibier ou le rouge tannique. Pour les desserts, préférez le vin doux.

Il est impératif de marier le vin avec la catégorie correspondante. Au pire, vous pouvez vous rabattre sur la catégorie voisine sans trop d’écart non plus.

Evitez les conditionnements en carton, et surtout les bouteilles de vin en plastique. Vérifiez aussi les mentions sur les étiquettes pour garantir la qualité (« mis en bouteille à la propriété », « AOC », un « R » sur la capsule (mis en bouteille par le récoltant))

Si vous avez des invités qui souhaitent des catégories de plats différents, virez les ou achetez plutôt plusieurs vins !

Il est logique d’accorder un plat régional avec un vin de la même région. Le pâté de pâques est originaire de la région du Centre. Un vin du Val de Loire d’appellation Chinon ou Bourgueil pourrait faire l’affaire. Le pâté de Pâques serait aussi exceptionnel avec un vin rouge sec de Bourgogne.

Que vous cuisinez la star des tables pascales en gigot, épaule, carré ou navarin, l’idéal serait un bon vin rouge tannique pour sublimer vos papilles. Vous rehausserez la chair douce et tendre de l’agneau. Tentez les vins de Bordeaux d’appellation Gigondas ou Pauillac. L’autre option serait un vin rosé plus fort et plus intense.

L’apothéose : Avoir un bon vin à maturité, avec plusieurs années d’assagissement. Un repas de pâques explosif et excellemment sublime !

Puisque Pâques, c’est aussi la chasse aux œufs, lapins, poules et cloches en chocolat dans le jardin pour nos chers petits enfants (et pour nous même why not ?) nous ne bouderons aucun plaisir de pouvoir accorder les saveurs.

Une fois de plus, le choix du vin se fera en fonction du dessert. Si vous prévoyez un dessert au chocolat au lait ou au chocolat blanc, alors le un vin blanc sec et fruité sera absolument au rendez-vous. Un vin blanc moelleux mais moins sucré sera idéal pour une douceur chocolatée plus sucrée. On essaie un Montlouis ?

Les vins fruités et aromatiques sont meilleurs pour accompagner les mousses au chocolat noir et aux arômes corsés.

Evitez d’accorder les œufs et les desserts au chocolat avec du vin blancs très sec et acide. Un non-sens.

Excellentes dégustations !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.