Formule 1 : Leclerc fait les premiers essais de la Ferrari à Barcelone

Mercredi, le jeune monégasque a conduit le modèle SF1000 de l'écurie Ferrari matin, lors des essais qui ont eu lieu au circuit de Catalunya-Barcelone.

Les écuries de Formule 1 ont pu mettre à l'épreuve leur monoplace lors de ces essais de pré-saison. Chez Ferrari, Sebastian Vettel devait conduire la SF1000. Jusqu'à ce que l’écurie italienne annoncent le désistement du pilote allemand, qui ne se « sentait pas très bien ». C'est donc Leclerc « l’éclair » qui a pris sa relève. Une nouvelle promotion pour le prodige qui a connu jusqu'à présent une trajectoire étonnante.

Photo by Nick Fewings on Unsplash Photo by Nick Fewings on Unsplash

Champion du GP3 Series en 2016, champion du GP2 Series en 2017, Leclerc débute en Formule 1 chez Sauber et ne passe pas inaperçu : 6e à Bakou, 9e en Autriche, 10e à Barcelone. Il tape dans l'oeil de Sergio Marchionne, alors président de l'écurie Ferrari. Mais la mort de celui-ci fait capoter la signature d'un contrat entre le prometteur Leclerc et la Scuderia. Heureusement pour le jeune Monégasque, ses performances spectaculaires au Grand Prix d’Italie attirent l'attention du nouveau patron de Ferrari, John Elkann. Le jeune champion signe enfin chez Ferrari : « Les rêves deviennent réalité », commente-t-il alors sur son compte Twitter, avant d'exprimer sa gratitude : « je serai éternellement reconnaissant à Ferrari pour l'opportunité donnée. » Il entre dans la cour des grands et s'inscrit dans la lignée d'illustres prédécesseurs, notamment des pilotes tels que les champions du monde Michael Schumacher ou Kimi Räikkönen.

Depuis, Charles Leclerc continue sa progression chez Ferrari. A tel point que l'écurie n'hésite pas à lui confier la charge d'essayer la monoplace de la Scuderia à Barcelone. Lors de ces essais, il a terminé à la 11e place. Mais ce n'est pas la peine de s'inquiéter pour l'équipe Ferrari, assure Leclerc, pour qui il ne faut pas accorder trop d'importance aux résultats de pré-saison. Lors de la saison précédente, la Scuderia n'a-t-elle pas connu un succès spectaculaire lors des essais à Barcelone, avant de se voir devancer par l'équipe Mercedes au grand prix de Melbourne et de laisser échapper le titre final de champion du monde au profit de la même équipe ? En Formule 1 comme ailleurs, rien ne sert de courir, il faut partir à point ! C'est pourquoi, cette année, Ferrari a semble-t-il décidé d'utiliser les essais pour explorer les capacités de sa voiture, plus que pour battre des records de vitesse.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.