Une pléiade de stars sur le tapis bleu du Gala des océans à Monaco

Toujours aussi engagés pour la protection des océans, Albert de Monaco et Charlène ont participé à la deuxième édition du gala « Monte-Carlo for the Global Ocean », ce mercredi 26 septembre 2018.

Présidé par S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, organisé par Milutin Gatsby, Global Fundraising Chairman, avec le soutien d’Event Chairs, le Monte-Carlo Gala for the Global Ocean 2018 a permis à la Fondation Prince Albert II de Monaco de lever des fonds pour sauvegarder les océans : 21 millions d’euros ont été récoltés, selon un communiqué de la Fondation. L'an dernier, la première édition de ce gala avait reçu l'appui du célèbre acteur Leonardo DiCaprio, qui avait reçu le « Prix de la Fondation Prince Albert II de Monaco » pour son œuvre en faveur de la préservation de la planète : « Les océans sont le poumon de notre planète. Notre niveau de vie, notre économie et même notre santé en dépendent. Mais ils sont gravement menacés par les conséquences du changement climatique et de la pollution marine. Je crois que tout n’est pas perdu si nous travaillons main dans la main », a déclaré S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, dont la Fondation fait de la lutte pour la préservation des océans une de ses priorités.

Charlène de Monaco et son époux étaient sur leur trente-et-un à l'occasion de cette soirée caritative organisée à l'opéra de Monte-Carlo. Au bras d'Albert, parfaitement dans le ton de la soirée en smoking et nœud papillon, la mère de Gabriella et Jacques est apparue superbe dans une robe longue bleu nuit, signée par le créateur américain Oscar de la Renta et égayée de sequins brodés sur l'épaule. Les amateurs de ce modèle peuvent d'ailleurs l'acheter sur le site de la marque au prix de 3300 euros.

Les people ont répondu à l'invitation du Prince Albert II pour ce gala. Stars du cinéma, de la musique et de la politique, personnalités scientifiques ou philanthropiques, il y avait du beau monde sur les terrasses du Casino de Monte-Carlo. Il ne manquait que Madonna. Celle qui avait annoncé sa participation au 2e Gala des océans n'a finalement pas pu faire le déplacement. En revanche, les « expériences » avec la Reine de la pop mises aux enchères sont parties comme des petits pains : un enchérisseur a gagné une journée de cheval avec Madonna sur une plage du Portugal pour 450.000€ ; un autre a obtenu une séance photo avec la madonne et le photographe Steven Klein contre 350.000€ ; un troisième assistera à l'enregistrement du nouvel album de la chanteuse moyennant 300.000€.

Avant cela, sur le tapis rouge repeint en bleu océan, une pléiade de stars s'est prêtée au jeu de la séance photos. On y a vu notamment les comédiens Adrien Brody, Robert Davi, Chris Tucker et Olga Kurylenko, les artistes Robin Thicke et Madcon, ou encore Ségolène Royal, Gloria Gaynor, Sonia Rolland et Jacques Perrin. Les mannequins Isabeli Fontana, Alessandra Ambrosio, et Lais Ribeiro étaient également de la partie. « Il est de notre responsabilité à tous de préserver la beauté et la vie de notre planète », a rappelé le top model Toni Garrn, avant d'ajouter : « Les océans représentent 70 % de la surface de la terre, il est donc essentiel de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour les préserver. Je me réjouis de participer au gala à la fin du mois de septembre et de soutenir l’action de S.A.S. le Prince Albert de Monaco. »

Lors de cette soirée, Katy Perry et Orlando Bloom ont fait leur toute première apparition en amoureux sur un tapis rouge depuis leur réconciliation. Ce n’est pas une officialisation, puisque la chanteuse et l’acteur avaient déjà affiché leurs retrouvailles. Mais c’est bien la première fois que Katy Perry et Orlando Bloom font une apparition en amoureux sur un tapis rouge depuis qu’ils sont de nouveau ensemble. Hier, ils ont posé ensemble devant les photographes, tout sourire au côté du Prince et de la Princesse de Monaco. Katy et Orlando, tout deux très engagés dans la défense de l'environnement, ont ainsi contribué au succès de la collecte de fonds.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.