Une cuvette et un rideau de douche: indices d'un FAUX POLICIER !

Deux indices remis en main propre aux FALSIFICATEURS DE TOUTES SORTES, venus me sommer d'être chez moi le 18 janvier à 14h: de PARIS-HABITAT, un HUISSIER, DEUX PLOMBIERS, un POLICIER EN CIVIL DE LA BAC... Prise en étau ce jour-là, entre l'avant et l'après de mon attente préventive dans le Hall d'entrée à13h30...

Dans la sommation faite par Mme Millien de Paris-Habitat 12e, d'être chez moi le vendredi 18 janvier, avec pour RAISON OFFICIELLE néanmoins MENSONGERE, DE "FUITE D'EAU, elle et son huissier Mr Brodin (?), du 3 rue de Lyon, couvrant de la sorte une intervention policière indue, et illégitime ....celle-ci a oublié de "faire savoir" que je l'avais obligée à repartir avec les deux indices prouvant LEUR FAUX:

1. la bassine jaune, avec laquelle j'ai vidé la cuvette des toilettes durant 6 mois, et que j'avais pris la précaution d'aller montrer rue Arnold Netter à l'administration en la personne de Mme Gold, la veille, en lui signifiant l'objet, le MOTIF réel, de mon déplacement dans ses locaux de Paris-Habitat: sans chasse d'eau depuis six mois;

 

2. et le rideau de douche blanc, totalement maculé en bas sur 3 cm, des eaux remontées des égouts durant six mois ... par les égoutiers liés à toutes sortes de manipulations et trafics dans l'immeuble....

 

Quant au lynchage auquel j'ai eu droit ce jour-là, vendredi 18 janvier, peu avant leur intervention, entre 13h30 et 14h, alors que j'attendais sa venue seule avec le plombier, dans le hall de l'immeuble ! Ca donne à peu près cela:

 

Le locataire du 6 e, une des plus sales gueules de l'immeuble ( est-ce possible, en fait ?), entra dans l'immeuble et monta chez lui, lui ou "sa" femme". Une locataire du 2e gauche, pas revu depuis des mois, sorti de l'ascenseur pour rejoindre le local à poubelles, sans jamais réapparaître: suite à quoi, entra fanfaron, belle gueule, sûr de lui, un homme en vélo, passant avec le passe de l'entrée dans le hall interne, qui me salua avec effusion (!!!)  d'un

- " Bonjour ! ", dont j'avais appris depuis fort longtemps qu'il cachait le pire possible !

Pas de réponse de ma part...

Il insista et commença à m'injurier que je n'étais pas civilisée ni courtoise ( il utilisa des mots mon sympas), que je pourrais quand même dire bonjour, etc...

 

Je rappelle que j'étais dans le hall en train d'attendre, sans le savoir, une véritable "descente de police en civil, de la BAC" ( allez savoir pourquoi ???)!

Alors il me dit pour se justifier qu'il montait chez son amie Julia ( inconnue pour moi), qu'il était espagnol et coach ... De fait il semblait super décomplexé, et même plus, il devint violent quand je lui répondis:

- "On se saluera quand je saurai si vous faites ou non, partie des trafiquants de stups !"

 

On parle ces jours-ci, comme d'une nouveauté, des lynchages verbaux, ou sexuels de certaines de ces dames, et à juste titre, c'est totalement justifié....

Et bien, moi, j'ai été aussi lynchée par ce Monsieur inconnu, verbalement, de la plus sale manière... pour être impolie avec les trafiquants !

 

N'est-ce pas le summum de la PERVERSION, et PERVERSITE ???

 

Et qui plus est,  j'ai compris ensuite que, non seulement j'allais être humiliée par Paris-Habitat et ses copains de la BAC, pour asseoir leurs pratiques de FALSIFICATION DE LA VÉRITÉ, en début d'après-midi, mais qu'en plus j'avais eu aussi droit auparavant à une "MISE EN BOUCHE", hyper violente, typique de leur réseau de copains truands,... ce jour-là un coach, amené par le voisin du 6e étage ( ça aurait pu être n'importe quel étage !!!)

 

Vous êtes sûr que 5 ans et plus de maltraitantes, violences, nuisances, surveillance internet, et écoutes téléphoniques du commissariat du coin : depuis 2002 et mon entrée dans l'immeuble: quand je téléphonais régulièrement au Brésil et ailleurs (!!!) et que je m'étonnais des coupures de communications ..., etc... plus des années à aller chercher mes journaux aux sièges: Libé, Marianne, etc ... Plus l'horreur d'obtenir l'Humanité dans les kiosques de la Gare de Lyon où ils étaient, comme Charlie Hebdo, ou Courrier International, cachés des années sous les journaux sportifs...

Vous croyez vraiment que tout ce que j'ai raconté encore il y a peu doit se solder par une réponse du Procureur de la République le 17 novembre:

" affaire classée sans suite" ?

Vous croyez vraiment qu'il faut renoncer à toute " justice possible" dans ce pays, car la démocratie n'existe plus ?

Vous croyez vraiment qu'il n'y a plus un avocat pour défendre la " cause des femmes, des juifs, des homos, des noirs, etc. ???

 

Mais, alors, si j'me trompe, et que Macron dit vrai: je devrais donc trouver solution rapidement à cette situation d'innommable cruauté et de lynchages répétés d'une femme, MOI, qui mérite en somme compliments et respect pour avoir si longtemps RÉSISTER à des criminels !

 

A moins que le gouvernement actuel, pris d'une bonne intention, celle de protéger Sarko qui doit bientôt aller en procès, et aussi de protéger l'ensemble de la droite française, avec Juppé promu au Conseil Constitutionnel et Cahuzac en prison de semi-liberté, soit en train de préparer sa revanche dans l'affaire Benalla, dont on apprend qu'il attaque en procès pour se défendre !

Que du beau monde, en somme, en train de penser d'abord à eux: les français et les bonnes réformes attendront !

 

Et que, compter sur des gens de gauche pour faire le procès de la droite et ses dysfonctionnements: vous rêvez ?

Ils se comportent, et se comportaient encore plus mal, donc ne pouvaient absolument pas être ni pris au sérieux ni considérés comme des gens d'une quelconque éthique !  

Voir toutes les histoires de harcèlement et de violences sexuelles dont ils se sont illustrés: et c'est pas fini !

 

Qui, sinon moi, comme meilleure avocate de la cause que je défends: ma personne ???  

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.