L'EXTRÊME-DROITE ET LA MORT:HUMILIATION, DESTRUCTION !

C'est des gens qui s'imposent chez vous par la force, avec huissier et police, sans aucune raison objective: en mentant et produisant des "faux". Ensuite, installés éhontément chez vous, ils trafiquent dans votre appartement, en laissant tout en désordre et tordu derrière eux: comme leur esprit. Puis le soir dans l'immeuble: recommence l'impunité du trafic...

C'est des gens qui s'imposent chez vous par la force, avec huissier et police, sans aucune raison objective: donc ils en inventent une: en mentant et produisant des "faux". Ensuite, installés éhontément chez vous, ils trafiquent votre appartement, sous la contrainte, et repartent en laissant tout en désordre et tordu, l'image de ce qu'ils sont: comme des sous-hommes, comme leur esprit !

Puis le soir dans les étages: recommence l'impunité du trafic... 

LOGIQUE:

C'était donc bien ça, l'objectif: tenter de vous soumettre aux lois de la jungle du rapport de force que les extrêmes-droites ( fascistes, truands, policiers vichystes ) vos imposent !

Attention danger sur la planète parisienne, d'abord, et au-delà: quand les forces d'extrême-droite s'allient et s'imposent chez vous IMPUNEMENT, on n'est pas loin du PIRE:

comme ce qui se passe dans les rues parisiennes tous les samedis depuis le 17 novembre où la police éhontément  s'acharne sur des manifestants, en les  attaquant... en les énucléant, arracheur de mains, etc... et en en tuant certains...Ca c'est l'extrême-droite !

La mort rôde toujours auprès de l'extrême-droite: c'est son fonds de commerce, avec les  stups: ça ne fait qu'un !

 

C'est bien pourquoi un lien très fort existe toujours entre les trafiquants de drogue, les régimes nazi ou totalitariste, et finalement les guerres et le terrorisme...

 

Dans cet immeuble, ça a été de façon continue 6 ans et plus de gros trafic de stups. Avec en plus les moyens et la protection de la police:

Donc on sait, et on comprend immédiatement le lien des stups avec la violence, et le rapport Réel avec le terrorisme ...

 

Ici, on est au coeur de cela....

 

Il y a passage: du plus vil plombier dégueulasse que nous sert Paris Habitat et dont on se demande bien d'ou il sort, ...jusqu'à ce soir, et comme si souvent: une nana en talons aiguilles qui se pointe à l'étage à plus d'heures, 23h30 et qui, dit-elle, être une amie de ... j'ajoute: "des trafiquants ..."

 

Et là, le trafic de nuit reprend, impunément puisque c'est à moi qu'on envoie les flics mais pas aux trafiquants...

 

Ya donc bien un truc qui déconne ??? QUI DECONNE SALEMENT !

 

Je crois que ça va être très dur de faire passer la violence vécue ce jour avec ces gens-là...

Ils sont extrêmement violents: sont arrivés en meute, à 8 comme en 2016: une véritable blizz nazie 

 

Pour moi, c'est innommable, et c'est pour ça que je sais parfaitement qu'il y a un rapprochement évident, ça se sent dans le corps, avec les méthodes nazies des camps de concentration...

Indubitable !

 

L'EXTRÊME-DROITE ET LA MORT: la destruction, le ravalement, la déconsidération, l'humiliation: toutes pratiques avilissantes... leurs pratiques quasiment de "bêtes humaines" !

Que le gardien de l'immeuble doit apprécier particulièrement, car dans "sa" guerre, c'est toujours ces procédés les plus crapuleux qu'il répète et reproduit: il ne sait faire que ça: détruire ou tenter de détruire l'autre, par l'intermédiaire de quelqu'un : c'est quelqu'un de terriblement nocif. Ca rappelle son avocat... Un fasciste menteur total !

C'est pourquoi je sais parfaitement qu'il appartient à l'extrême-droite de la police !

Sous ces dehors père de famille: un escroc de première !

J'avais raison depuis toujours dans ce que je dénonçais !

Et ce Monsieur croit peut-être "avoir ma peau" maintenant qu'ils ont " liquidé" certains trafiquants voisins ( mais c'est pas sûr)

Ils vont me faire devenir chèvre ces gens-là. Et comme c'est exactement leur intention: prenons nos distances d'avec cette pègre !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.