Bureau de vote aux mains des truands !

Demain, je ne voterai pas. Et tout d'abord, pour éviter par mesure d'hygiène tous les trafiquants du quartier, tous les voyous socialistes, leurs copains, et tous ceux qui vont voter d'extrême-droite : autant dire m'éviter les repris de justice et leurs complices dans la police et la médecine !

Je ne voterai pas, donc, pour ne légitimer en rien, ni personne, la puanteur globale que tous ces gens nous imposent à longueur d'années...

Il n'existe pas de pire intoxication que celle émanant de la promiscuité avec certains concitoyens ( et encore !)

Ah oui: le bureau de vote : école communale de l'angle de l'Avenue Daumesnil et du Boulevard Diderot !

Vous savez: celle ou les parents viennent en poussette chercher les enfants, déposent les stups du commissariat voisin et repartent à la maison les poussettes pleines pour le trafic au domicile pendant les devoirs des gamins !

Peut-être même  qu'ils passent la poussette pleine au Clap des Tous petits: c'est normal ( ? ): faut pas les traumatiser les trafiquants de drogue ! Et la police non plus, d'après ce qui disaient les psys cette apres-midi: àon grand étonnement tout de même !!!

En fait ça confirmait un pays divisé en deux: les soutiens fervents et inconditionnels de la police, et les autres: ceux conscients des violences policières...

Vous me direz: quand on vient de l'immobilier difficile de critiquer la police.

WHY ?

Parce que ces gens-là défendent les mêmes intérêts crapuleux !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.