L'extrême-droite en tête: et moi, à la rue !

L'extrême droite, en tête en France, et moi à nouveau à la rue ce soir, dimanche 26 mai 2019, à l'heure des résultats des élections européennes: comme par hasard, ai-je envie d'ajouter !

Preuve s'il en est que la guerre que j'ai menée toutes ces années était bien une guerre contre l'extrême droite, et ses activités illicites, imposées dans l'immeuble avec violence, et sous toutes ses formes possible !

Je ne peux pas imaginer meilleure preuve me me si elle fonctionne à mes dépens...

Ce soir, dimanche, après une journée entière de lecture et écriture, au moment de sortir vers 18h pour aller voter, je me suis aperçue que ma serrure une fois de plus avait été trafiquee et cassée : en conséquence, en sortant pour aller voter, je savais que je ne pourrai pas rentrer chez moi ensuite.

1ere surprise, donc. Ma décision fut renforcée de sortir immédiatement pour faire malgré tout barrage à ce pire de l'impunité des truands d'extreme-droite !!!

Deuxième surprise: au moment où j'allais signer donc emarger après mon vote, quelqu'un avait déjà signé : surprenant! Deuxième effraction à mon égard et signe d'une barbouzerie de plus ...d'extrême droite !

Donc je paye directement, et en chair et en os, la montée nouvelle de cette engeance vengeresse, barbouzarde et violente...

Un signe annonciateur dans l'immeuble: depuis plus d'une semaine une affiche annonçait une fête de voisins.

De quelle fête s'agissait-il ?

Samedi matin, après une nuit d'enfer, la façade de l' immeuble avait été totalement repeinte, comme du temps "beni" des violences de l'artiste peintre cul et chemise avec le gardien et le proxénétisme généralisé du quartier...

C'était déjà un très mauvais présage, forme de menace future, qui n'a pas tardé sous la forme, dimanche matin, d'une serrure endommagée et de représailles directes sur ma possibilité de circuler librement dans l'immeuble, et pouvoir passer la soirée de dimanche soir chez moi ! 

Ne serait-ce que pour s'informer des résultats des élections européennes: soirée empêchée très certainement: intentionnellement !

Plusieurs graves atteintes à :

1. ma liberté de circulation

2. ma possibilité de jouir de chez moi, à tout moment et selon mon exclusive de vision !

3. ma liberté d'information !

4. Et enfin, à mon droit de vote entravé par ce "faux" sur ma signature et probablement de barbouzdri sur le vote !

 

Ça  fait beaucoup en quelques jours...

Faut-il remercier et rendre grâce à tous les voyous de l'immeuble de retour peu avant les grandes vacances, qui viennent marquer par avance leur territoire dont ils se pensent impunement les propriétaires, comme les vulgaires chiens qu'ils sont, levant la patte n'importe où puisque tout leur appartient: par le coup de force, la violence et la vulgarité qui les caractérisent de toujours !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.