Marie Gérard PERRENOT
Vulgarisation maths, proposition de réflexion, ce n'est pas le bon endroit, mais je n'aime pas le conventionnel, désolé vraiment.
Abonné·e de Mediapart

58 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 déc. 2021

Dans le brouillard, sans feux de brouillard...

Championnat du Monde de la Mathématique, 12 au 18 juin 2023, suite des questions, dont le recueil de questions en fascicule est en cours. Ainsi que l'organisation détaillée. 20 Euros Mon CV au prix déjà indiqué de 10 Euros, ainsi que tous les cv des participant pour former un réseau, qui peut, d'ores et déjà, s'intituler, Les Rationnels.

Marie Gérard PERRENOT
Vulgarisation maths, proposition de réflexion, ce n'est pas le bon endroit, mais je n'aime pas le conventionnel, désolé vraiment.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Boire ou conduire, il faut choisir...

Porter ce masque selon les lois requises, n'est pas compatibles avec le port de lunettes, de vue ou pas. Soleil idem

On vient de déposer un Brevet, permettant le port de ce masque, avec le port de lunettes sans buée.

Procédé simple, que tout le monde connait !

Comme toute invention, cela paraît simple, après !

Il me faut calculer tout ce produit, notamment en termes de résistance des matériaux, en statique, en cinématique, en dynamique, le dessiner en plans avant projet calque, vraie grandeur pour ma part (sans trop de passions, pour mon pain (dur) sur la planche...), le prototyper (ou mulet),le maquetter, le marketiner (Je préfère les termes : Vendre avec fonctions d'influences pour l'achat...), industrialiser ce dossier industriel, c'est à dire faire ou faire : Plans d'ensembles, de détails, plan de remontage (indispensable) puis une fois toutes les cotes fonctionnelles études et de fabrication effectuées, alors seulement classé ce dossier, certainement pas provisoire qui est un non sens ambigu, mais dire, à l'Indice A : Création du plan, (Chaque modification ou rétrofit, portera ensuite, un indice géré au sein d'une Nomenclature, exercice très difficile, car traitant du la gestion de configuration du produit, en influence sur la logistique, la fabrication, la qualité Vitale de l'entreprise Lambda.

Tout plan, daté, signé par le Créateur du plan. Et, certainement pas signé par l'exécutant, qui est celle ou celui qui exécute des ordres, parfois aléatoires, en tout cas non justifiés). Même, si faire et défaire, c'est toujours travailler, évidemment...

Bien sûr, des ordinateurs font cela très bien maintenant, logiciels très performants, qui peuvent s'appuyer sur l'IA, Intelligence artificielle, etc...

Mais moi, j'aimais bien dans le début des années 1970, lorsque j'étais tourneur ajusteur, à Paris, changer d'entreprise lorsque bon me semblait, évidemment missions accomplies, en la précédente. Pareil pour les travaux de bureaux d'études, prendre ou plutôt s'imprégner de la substantifique moelle, en termes de connaissances, que possède chaque Entreprise, capitaliser les connaissances, pour, les restituer aujourd'hui, en polytechniques averties. En industriel que je suis, que j'aime être.

Je pense, en toute humilité, que le cycle dit en V, de l'idée à la vente, en passant par les expressions de besoins clients, en les aidant en cela, le cahier des charges fonctionnel, en groupe de travail représentatif (cerveau collectif en brainstorming), l'analyse fonction, montrant au fond, les avantages et les inconvénients de chaque solution imaginée, pour n'en retenir qu'une, en définitive, optimisée, bref un processus, long, mais extrêmement cohérent, car Structuré. Ce, jusqu'à la vente des fonctions du produit, justifiant jusqu'à son prix, en mages nettes, marges brutes.

C'est une époque révolue dont je suis quelque peu nostalgique, il est vrai.

Pourtant, je me souviens, lorsque un problème très ardu se manifestait, que nous nous réunissions, à l'Atelier autour d'une machine, comme autour d'une d'une planche à dessins, où nous réfléchissions ensemble à résoudre le ou les problèmes, où chacune et chacun apportant sa pierre à l'Edifice...Il y avait une saine émulation, beaucoup de plaisanteries parfois, qui donnaient les solutions souvent...

Cette Bohème là, c'est mon bien, ma richesse, ma perle, ma duchesse § Boris Vian (La Femme qui est dans mon lit...).
Bien sûr, cette structure est généralisable au Monde entier, pour que tous une chacune et une chacun, trouve sa place dans ce qu'elle, qu'il aime vraiment, car on ne fait très bien que ce que l'on aime vraiment. Après formations adaptées...et cela fera l'objet d'un prochain billet, explicité.

La question est : Est-il plus rentable de faire de la Qualité (vitale ou totale), ou de dégrader le produit en termes de : la fiabilité, la maintenabilité, la disponibilité, la sécurité, la durabilité ? de ce dit produit manufacturé, quel qu'il soit, pour le vendre moins cher, que le produit de qualité ayant toutes les performances requises au sein du Cahier des charges fonctionnel, montrant coefficient d'importance de chaque fonction, sa pondération sur une échelle de 1 à 10, par exemple, et surtout de quantifier ces performances par calculs au sein d'un Groupe de travail représentatif ? Merci de bien vouloir le montrer en termes mathématiques, selon votre conception.

Et pour ce Championnat du Monde de la Mathématique, appliquée à la vie de tous les jours, au fond : 12 au 18 juin 2023

Evry Courcouronnes, et/ou Paris et/ou Villepinte.

(Voir CF, DCRH Socrate' World Company (CAC 41)en formation, le Cerveau bicéphale, si je puis dire, avec ma Fille Laura, de cette organisation complexe, (Complexe, qui est un euphémiste, vous l'aurez compris).

Parce qu'au bout du bout de LA mathématique (Féminin, comme LA justice d'ailleurs), on trouve LA Philosophie...

Vous l'avez compris, je suis très sensible à la Réindustrialisation de la France, et la promeut depuis la nuit des Temps (Métaphore), pour qu'elle retrouve enfin sa grandeur d'antan, Facteur de la Paix du Monde, essentiellement qu'elle donne du travail à chacun, dans ce Monde qui me semble, ou nous semble, s'égarer, simple phare dans la nuit noire, trop souvent, où j'espère que des gens perdus me liront, me verront, à mon très humble avis, sans couler trop vite, (Dans ce Monde, qui s'accélère pour accroitre sa rentabilité, système irréversible, aux limites abyssales), sous votre sagesse, comme une pierre. dr MPDB, 5X

Excellent dimanche (05 12 2021, J-20 avant la naissance de qui vous savez), à toutes et tous, dans la joie familiale, en objectif, primordial, essentiel, vital, en tous cas. Salut, m

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
« Le recul démographique du monde agricole n’est pas une fatalité »
Moins 100 000 fermes en dix ans : c’est le résultat du recensement rendu public le mois dernier par le ministère de l’agriculture. Face à l’hémorragie, le retour à un pilotage par l’État et à des politiques publiques volontaristes est nécessaire, selon la sociologue Véronique Lucas.
par Amélie Poinssot
Journal — Europe
Dans leur bastion de l’Alentejo, les communistes portugais résistent au déclin
Lors des législatives anticipées qui se déroulent dimanche, le Parti communiste, tout juste centenaire, espère limiter la casse, malgré la poussée socialiste dans certains de ses bastions, dont l’Alentejo. En embuscade, l’extrême droite de Chega lorgne vers d’anciens électeurs du PCP.
par Ludovic Lamant
Journal
En Syrie, la plus grande prison au monde de djihadistes tombe aux mains… des djihadistes
L’État islamique s’est emparé pendant une semaine d’un centre de détention à Hassaké, obligeant l’armée américaine à intervenir. Des dizaines de prisonniers sont en fuite. Pour les Forces démocratiques syriennes, le retour du phénix djihadiste est une très mauvaise nouvelle.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot