Il est étonnant....

Immobilisme primaire...

Bonjour,

Moi qui suis devenu un sage, parmi les sages, je constate qu'avant chaque élection majeure, une certaine forme d'immobilisme collectifs.

En effet, 2020, on y est, ça passe tellement vite, le temps électoral (demandez aux élues us), qu'il n'ont le temps de rien, mais ces élections Municipales sont là déjà, avec ses lots d'arrangements entre amis, ies, ses coups bas déjà préparés, les couteaux mentaux sont affutés, tout ceci entraînent donc cette forme de scléroses, en plaques?

Les cours de la Bourse se maintiennent, tant mieux pour les Entreprises, moins pour les salariés, puisque l'unique manière ou presque est de licencier pour maintenir les cours. Dieu merci il y en a d'autres…

Quelques mois et nous aurons de nouveaux Maires, d'anciens réélus, ues, bilans commencé, avec ses lots de chiffres en investissement valables ou pas, effectués...

Balance commerciale de la France en contribution directe, ces Maires courage, se sont tellement démenés, qu'il nous faut d'ores et déjà les féliciter toutes et tous! Nous les avons vu dubitatifs, devant les discours de Monsieur Macron.

Beaucoup abandonnent tant la tache est ardue.

Il n'empêche, ces élections sont là, elle nous regarde, qui va accomplir son devoir électoral, qui va voter untel, les machines sont en route.

Je me souviens de vague Rose, de vague Bleue, de vague ? c'est fois-ci, les bookmakers de la pensée sont là, calculant, prospectant dans le sens prospective du terme, cherchant alliances, mésalliances, prêts à corrompre aussi, tant l'enjeu est extraordinaire, dans un contexte de refondation, que j'ai imaginé et dont je vous ai déjà parlé.

Etre ou ne plus être, paraître ou disparaitre, toutes les combinaisons sont possibles, même entre elles.

On se doute qu'il faut en la Capitale, une personne Humaine réaliste, car ces deux expressions sont évidemment, trop souvent contradisctoires.

Nous l'avons vu avec le scandale des trottinettes, par exemple récent, ces travaux qui n'en finissent plus de ne plus finir, ces embouteillages monstres, car il ne faut pas se leurrer, Paris appartient uniquement à la classe Bourgeoise extrême. Des chambres de bonnes, sont là indispensables au bon fonctionnement des nantis.

Je n'ai vraiment rien compris au Socialisme, parti d'origine, il me semble, si ma mémoire ne me fait pas défaut, successeur de Mr Delanoé, lui même...Bref.

Immobilisme car le moindre grain de sable est erreur fatale, je veux dire le moindre mot de travers interprétable, plus de Tweet assassins, plus de déclaration fracassante, plus…ce jour!

Mutisme de nos élus, ues, mais perdre la voix et perdre des voix sont synonymes, bon sang mais c'est bien sur! (Parodie de Raymond Souplex).

Il vous faut pourtant tenir, surtout votre langue, la notre également, pas de vagues? Mais laquelle alors, que va t'il sortir du chapeau des juges (le Peuple Français) ? On ne le sait jamais d'avance, à vrai dire, comme au tribunal, les avocats (Courtisants anes) font des ronds de jambes, à qui aura le bon mot, la bonne formule, va toucher le cerveau ou le Cœur du Corps électoral ?

Pas simple le pronostic, on est là, dubitatif de la formule. Agréer, réfuter, transmettre, arrêter, voter, ne pas voter, quelle que soit la ville et ses dépendances. Par souci d'alternance, je préconise un genre masculin, qui a réussi dans sa ville, même de taille moyenne, avec de la bouteille, du cuistre, de la Robe, qui a pris tellement de coup bas, qu'elle ont sauté depuis longtemps, beau gosse, franc, intelligent du Cœur surtout, mais ferme dans ses décisions, honnête (voir les scandales de la Mairie de Paris), juste, bien entouré de personnes fiables (à qui on peut se fier).

Voilà ma description exhaustive, ma préférence.

dr Marie Perrenot de Ballanger

Polytechnique 5x

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.