Mes convictions dans une urne: FrosTerra

Quand notre chien meurt empoisonné par un pesticide interdit en France : plusieurs causes sont malmenées et un long combat est engagé pour se faire entendre. Justice doit être rendue.

Au cours d'une balade anodine, notre chien ingère soudainement quelque chose à l'entrée d'un champ. Il mourra peu de temps après. Il s'avèrera plus tard que ce qui a empoisonné notre beauceron âgé d'à peine 2 ans, est un produit molluscicide interdit à la vente depuis juillet 2018. Nous demandons aujourd'hui justice face à cet exploitant qui, bien qu'il reconnaisse "une erreur", n'en demeure pas moins responsable de cette tragédie. Nous avons lancé une pétition pour nous soutenir dans ce combat. Notre démarche s'inscrit également dans une lutte plus globale contre les pesticides de l'agriculture conventionnelle. 

Voici notre histoire:

Je me nomme Marine, je vis dans un joli village du Sud Ouest appelé Saint Pée sur Nivelle. Nous vivons entourés de champs et de bois, ce qui a été une véritable chance pour notre équilibre à 5 en ces temps de confinement.


Présentons-nous, Mathieu, le père, Titouan, notre petit garçon de 3 ans, Darwin, félin au mauvais caractère recueilli il y a 12 ans et Frost, notre beauceron adopté il y a un an à l’âge d’un an. Notre famille était ainsi au complet, avec ce sentiment de plénitude incroyable.
Jusqu’à ce dimanche 10 mai, sous des trombes d’eau nous nous faisons violence pour mettre au moins une fois le nez dehors en cette fin de journée pluvieuse, nous restons, confinement oblige, devant le chemin de la maison et faisons 500 mètres à peine à courir sous les gouttes. Là, l’ogre sur pattes qu’est notre chien, accueilli affamé dans notre foyer, a jeté son dévolu sur « ce quelque chose » à l’entrée du champ, à 4 mètres de nous, de l’autre côté du chemin. Fervent adepte des crottes de brebis jonchant le sol tout autour de notre domicile, nous n’avons pas davantage prêté attention à cet écart alimentaire de plus, réprimandant sa gourmandise légendaire, comme souvent.
La soirée se passe, la famille se couche jusqu’à ces terribles bruits, à 23h, ces coups brutaux, soudains, violents, irréguliers. Inquiets nous descendons de l’étage et retrouvons notre chien, haletant, bavant, les yeux exorbités, les muscles tétanisés, apeuré, souffrant…nous lui ouvrons la porte vers l’extérieur, il est brûlant, il sort, titube, se met de lui-même devant le coffre de la voiture. Urgences prévenues, Mathieu se met dans les 5 minutes en route pour les urgences vétérinaires, emmenant notre chien agonisant dans le coffre et suppliant par téléphone la vétérinaire de garde d’arriver rapidement.


A son arrivée valium, morphine, diurétique, rien n’y fait, son état ne se stabilise pas. Sa tête est glacée pour tenter de faire diminuer cette température qui n’en peut plus de monter. Mathieu est effrayé, de garde à la maison j’attends les nouvelles données de manière sporadique et je creuse une tranchée dans la maison à force d’allers et retours compulsifs. Le verdict tombe alors, il a été empoisonné, il est jeune et costaud et puis c’est notre chien, le NOTRE alors on y croit, la fièvre est à 42, ça baisse, on y croit ; côté cardiaque il est fort, on y croit…
Il ne faut juste pas que ce soit du Metaldehyde, on espère, on y croit. Il parvient enfin à s’apaiser plus de 3h après, les doses médicamenteuses revues à la hausse le lui permettant. Mathieu rentre, nous pleurons, sidérés jusqu’au petit matin. Nous raccrochant à ce « s’il tient la nuit, il a des chances… », il va tenir, je l’ai vu dans ses yeux…et puis il y a trop d’amour chez nous…
L’assistante prenant le relais à 8h, j’étais à 8h15 devant la clinique pour voir notre chien, mon Frost et le glas sonne…Frost s’est éteint au petit matin, il a fait un arrêt respiratoire. Je m’effondre littéralement devant la clinique, j’appelle Mathieu, dévasté à son tour. Incapables de gérer la douleur de perdre un membre de notre famille de la sorte.


Arrêt sur la route du retour vers ce fameux champ où Frost avait dégusté ce « quelque chose » dans cette anodine balade de fin de journée.
Je m’avance vers l’entrée de ce champ et mes yeux sont stupéfaits devant autant de bleu, ces petits paquets bien disposés, chacun espacés d’un mètre, tout le long de la haie, dans l’herbe jouxtant ce champ fraichement labouré. Je poursuis, sidérée et constate que sur 20 mètres, de chaque côté de l’entrée du champ, il y a ces petits paquets de granules bleus, savamment disposés et puis le verdict tombe lorsque mon regard se porte sur ce sac plastique de 15kg négligemment jeté dans la haie naturelle de la parcelle : molluscicide warior QDX…il n’avait aucune chance notre guerrier… EUH401 : respecter les instructions d’utilisation pour éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement, quels dégâts en outre sur notre Terre. Nous apprendrons ensuite que ce produit est interdit depuis le 10 juillet 2018…quelle douleur devant tant de négligence de l’Autre, tant d’irresponsabilité dans un monde qui souffre déjà le manque d’altruisme.


Après avoir déposé plainte à la gendarmerie, je suis surprise d’entendre par les gendarmes venus constater les faits sur place à ma demande pour constituer un dossier qu’« en même temps il est chez lui, il fait bien ce qu’il veut ». Ce premier jour de déconfinement dans un bain de bêtises humaines nous frappe en plein cœur. La plainte est déposée, transférée au parquet mais je n’y crois pas. 11 grammes suffisaient à tuer notre chien et il s’agissait là de poignées entières déposées sur 20mètres. Je ne PEUX pas croire que cela soit autorisé, je ne VEUX pas le croire. Ici, à l’entrée du champ, à un pas de la bordure de la route où chaque jour de nombreux riverains se promènent avec chiens et enfants, avec ces bois autour abritant des animaux sauvages, avec ces terrains d’agriculture. Rien n’indique ni ne matérialise la privatisation de ce champ, son danger, notre Frost est parti dans d’atroces souffrances et si nous avons pu le soulager aussi vite que possible, cela n’a pas été le cas pour les animaux sauvages. Nous nous devons de porter notre histoire au plus haut afin qu’une prise de conscience collective soit espérée dans un monde qui sort la tête d’un confinement en raison de la bêtise humaine. Cette dernière nous a frappés de plein fouet le jour même du déconfinement puisque Frost s’est éteint ce 11 mai.


Je suis patiente, opiniâtre et sans nul doute un peu justicière, nous avons décidé ainsi de prêter volontiers notre temps à participer à cette mouvance de faire changer les choses sur la Terre de nos Enfants. Face à ce sacrifice, nous avons décidé de faire naître quelque chose de joli de l’immonde, l’Humain ne peut pas se résumer à ça.
Nous avons lancé alors une pétition, nous sommes soutenus par des associations de protection animale et environnementale, nous nous démenons pour obtenir un relais médiatique, nous avons décidé de faire de ces soutiens une force en créant la page Frosterra. Ces personnes nous permettent d’avoir une certaine foi en l’humanité et renforcent la volonté d’accomplir un acte qui devient citoyen jusqu’au bout, même fatigués, même tristes, mêmes parfois découragés. C’est ainsi que nous poursuivons, avec pour finalité un espoir de protection, que chacun puisse sortir en famille dans un lieu vivant que l’on sait protégé par le plus grand nombre. C’est ainsi que nous nous imaginons nous aérer sans avoir la crainte de souffrir voire de mourir.


Il y a un côté apaisant à vivre les choses en ce sens, ces quasi 50 000 signatures signent en fait 50 000 sensibilisés, 50 000 sensibles, 50 000 qui prendront soin eux aussi, 50 000 qui protégeront, 50 000 qui sensibiliseront à leur tour… Comme le souligne E. Burke, « Pour que le mal progresse, il suffit de l’inactivité des gens de bien », c’est ainsi que nous appelons à la mobilisation et à la vigilance pour une Protection du Vivant. Nous désirons ardemment informer et sensibiliser. Nous avons besoin de votre aide pour cela, s’il vous plait, il est temps que les consciences évoluent et par la même occasion, la législation également.
#pourFrost #plusjamaisça

Marine, Mathieu & Titouan

Liens :
FrosTerra : https://www.facebook.com/FrosTerra-101734431554120

Pétitions (mes opinions) : https://www.mesopinions.com/petition/animaux/justice-frost-jeune-beauceron-empoisonne-molluscicide/89776

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.