Société malade, quelles solutions ?

Notre société est malade, c’est un fait, mais sommes nous condamnés définitivement ou bien pouvons nous agir pour inverser cette course à l’autodestruction ? Vous trouverez ci-dessous, d’abord le constat de l’état actuel de notre société, ensuite les pistes de recherches des solutions ou de ce qui pourrait bien être LA solution : le RIC (Référendum d’Initiatives Citoyennes) :

 

 

En France actuellement, environ 11400 personnes se suicident chaque année soit environ 31 personnes par jour, et 70000 font une tentative de suicide, soit environ 192 personnes par jour ! (1)

Les agriculteurs (un tous les 2 jours) et les « membres des forces de l’ordre » (un tous les 5 jours) sont en tête des taux de suicides (2).

Une personne s’immole par le feu tous les 15 jours (3) : Je vous laisse imaginer l’état de désespoir d’une personne qui s’immole par le feu et quelles circonstances ont pu l’amener dans cet état !

Et c’est un sujet tabou, les médias n’en parlent que très peu, ils ont probablement peur de ce qui c’est passé en Tunisie où, après une énième immolation par le feu, le dictateur Zine el-Abidine Ben Ali dit « Ben Ali » à été obligé de fuir face à la colère du peuple tunisien, malgré une répression féroce ...

Il paraît que la France est en tête pour la consommation de neuroleptiques et autres « anti-dépresseurs » , un extrait sur ce sujet  :

« Un Français sur quatre sous psychotropes ! Nous sommes les plus gros consommateurs de psychotropes du monde. Et cette situation ne cesse d'empirer. Plus d'un quart des Français consomme des anxiolytiques, des antidépresseurs, des somnifères et autres médicaments pour le mental. 150 millions de boites sont prescrites chaque année. » (4)

À ce « un français sur quatre sous psychotropes », perso j’ajouterai qu’au moins un français sur quatre consomme régulièrement des produits alcoolisés, un sur quatre occasionnellement du cannabis, et presque tous consomment, pour obliger leur corps à fournir des énergies physiques et/ou intellectuelles qu’il n’aurait pas forcément envi de fournir, des boissons dopantes telles que le café, le thé, le coca et autres …

Et presque la moitié de la population consomme ensuite, pour se calmer, de la nicotine sous forme combustible ou vaporisable.

Alors que la France est l’un des pays les plus riche de notre planète, de plus en plus de citoyens ne peuvent plus boucler leurs budgets et s’endettent ou bien commencent à ne plus arriver à se nourrir correctement …

À coté de ça tout va pour le mieux du coté des actionnaires des trusts bancaires, pharmaceutiques, chimiques, militaro-industriels et autres monstruosités qui sont sensés nous « donner du travail ».

De même la France n’a jamais eut autant de millionnaires et les milliardaires ont augmenté leurs fortunes personnelles de plus de 30 % ces dernières années !

Autrement dit on s’épuise au boulot pour mieux nous faire plumer par les banquiers, nous empoisonner par les médocs et mieux détruire nos environnements !

Le slogan du petit apprenti dictateur nommé Nicolas Sarkozy, « Travaillez plus pour gagner plus ! » était déjà fumeux, mais celui d’aujourd’hui l’est encore plus : « Travaillez plus pour gagner moins ! »

 

Voilà pour le constat : perso j’en conclu que nous vivons dans une société qui est bien malade !

Mais pour chercher une ou des solutions, à mon avis il faut essayer de repérer les différentes causes de ces états de fait.

Là dessus les avis sont très divers, mais pour ma part, je me suis posé quelques questions simples et voici les réponses qui me sont venues à l’esprit :

Par quoi notre mental a-t-il été formaté ?

Là plusieurs réponses possibles : par le patrimoine génétique que nous ont transmis nos parents, nos expériences vécues avec nos environnements humains, animaux, végétaux etc ...

Question subsidiaire : parmi ces différents facteurs, sur lesquels pourrions nous agir ?

Là je me suis dit qu’il m’était impossible de changer les autres et que même si cela m’était possible, ce n’est pas ce que je choisirais.

Par contre, je me suis aperçut que je pouvais arriver à me libérer en partie des conditionnements dont j’avais conscience, et ça c’est bougrement agréable.

Mais je me suis dit aussi que si je suis le seul à changer, ça ne suffira pas à guider la société malade dans laquelle je vis vers le chemin de la guérison.

Je me trompe peut-être, mais il me semble que peu de gens sont prêts à vouloir se libérer de leurs conditionnements et de toutes façons la plupart n’ont pas reçut de mode d’emploi du genre « Se libérer du connu » de J.Krishnamurti ou « Le pouvoir du moment présent » de E. Tolle, ou n’ont jamais entendu parler du « rebirth » de Léonard Orr et de la « biorespiration » de Désiré Mérien, etc …

Pourtant, notre société étant faite de chacun de nous, pour qu’elle puisse évoluer, il faut bien qu’une majorité d’entre nous puisse évoluer ...

Donc après un rapide tour d’horizon, je suis arrivé à la conclusion que juste après l’éducation des parents, il y avait les écoles publiques (ou privées mais elles sont aussi , de toutes manières, sous la tutelle de l’état et contraintes à appliquer les « programmes »).

 Il existe aussi une très petite minorité de citoyens qui se chargent eux même de l’instruction de leurs enfants, mais ils sont très peu nombreux car persécutés par les pouvoirs publics.

 Mais comment faire pour que les écoles puissent évoluer vers un peu moins d’acquisitions de connaissances et un peu plus d’acquisitions de méthodes pour que nos enfants puissent se sentir bien dans leurs peaux et puissent apprendre à avoir un mode de vie favorisant leurs santé ?

Comment faire pour que ces écoles utilisent les méthodes pédagogiques (5), connues depuis plus d’un siècle, qui permettent aux élèves d’apprendre facilement et rapidement de manière à avoir plus de temps libres, pour vraiment pouvoir développer leurs talents et épanouir leurs personnalités ?

Car actuellement ces écoles bourrent les crânes de nos enfants d’une foultitudes de connaissances mais évitent soigneusement de leurs permettre d’avoir accès aux méthodes déjà citées.

Je suis aussi arrivé à la conclusion que ce n’est pas en travaillant au minimum 35 ou 40 heures par semaine, 5 jours sur 7 et 11 mois sur 12, durant 44 ou 47 ans, que les citoyens adultes arriveront facilement à vouloir et surtout à pouvoir s’initier aux méthodes d’évolutions intérieures citées précédemment.

En effet, il est facilement compréhensible qu’après des journées de travail qui leurs ont pompé presque toutes leurs énergies physiques et/ou intellectuelles, la plupart des citoyens préfèrent se coller devant une télé pour regarder des films, du foot, des « variétés » ou même des documentaires plutôt que de se remettre à bosser sur eux-même dans le but d’évoluer vers plus de santé et de bien-être …

Et ceci d’autant plus que dans la plupart des médias, les programmes évitent, comme les programmes des écoles, d’aborder les sujets de libérations intérieures ou autres chemins vers la sauvegarde de la santé.

Du pain et des jeux (« panem et circenses ») et ils vous laisseront tranquille, disaient déjà les dictateurs sous la Rome antique, il y a plus de 2000 ans …

Le problème, c’est qu’à l’heure actuelle, le pain est tellement trafiqué qu’à long terme, il nuit « gravement » à la santé et les jeux sont tous étudiés de manières à ne surtout pas remettre en question, dans notre fausse démocratie, les systèmes politiques en place, qu’ils soient de gauche, de droite ou du centre ...

Et ce sont les milliardaires qui, en sous-main, manipulent tous le monde ...

Mais alors, me direz vous, puisque le système actuel verrouille tout, il n’y a pas de solution ?

Perso j’en vois une qui nous permettrait de choisir des écoles différentes et des réductions de temps de travail tout en augmentant les salaires, c’est assez simple, c’est le RIC (Référendum d’Initiatives Citoyennes) en toutes matières et notamment dans les domaines Constituants, Abrogatifs, Révocatoires et Législatifs (CARL).

Car avec le RIC, nous pourrons voter pour savoir si nous voulons modifier la constitution en faveur des citoyens (la constitution actuelle favorise surtout les politiciens et les très riches), nous pourront voter pour abroger les lois scélérates, inutiles ou contre-productives, voter pour virer un élu qui nous trahis, voter pour de nouvelles lois si besoin, comme par exemple limiter les salaires des PDG des grandes entreprises, limiter les fortunes individuelles à un ou deux millions d’euros maxi, voter pour arrêter de payer les « intérêts » de l’arnaque de la dette, voter pour embaucher des contrôleurs et inspecteurs des impôts spécialisés dans la lutte de l’évasion fiscale des grandes entreprises et des milliardaires, voter pour des études loyales et précises sur les méfaits de la malbouffe, etc …

Et rien qu’en économisant les « intérêts de la dette » et 50 % de l’évasion fiscale, ça nous ferait 120 milliards à récupérer… (6)

120 MILLIARDS par an, c’est pas rien, ça fait plus de 3 MILLIONS d’euros pour chaque commune de France !!!

En France, nous seront bientôt 70 millions d’habitants, en remaniant les communes en nombre d’habitants équivalents, j’aboutis au chiffre de 1944 habitants par commune. (70 millions divisés par 36000 = environ 1944)

Je vous laisse imaginer ce que la mairie de votre commune ou quartier pourrait faire avec 3 millions d’euros chaque année pour une population de 1944 habitants …

Quelques pistes quand même : Réduction du temps de travail pour tous avec augmentation de salaire, cantines bio, écoles neuves, 1 éoliennes par an sur 2 ans et micro-centrales solaire sur les toits de chaque maison pour l’électricité gratuite pour tous (7), soutiens aux agriculteurs bio, réseau de distribution d’eau potable gratuit, station de méthanisation des déchets et réseau gaz gratuit, réseau de transport gratuits, coopératives de productions, coop de recyclage et revalorisation des déchets etc, etc.

Rendez vous compte, au lieu des 2 employés municipaux qui se tuent à la tache pour un salaire de misère, la commune pourrait embaucher une dizaine d’employés municipaux qui travailleraient à mi-temps pour un salaire de 3000€/mois, ça ne lui coûterai que 360000€ par an et vous auriez le bonheur de les voir travailler joyeusement à entretenir les espaces verts de la commune, voire à aider les personnes âgées à entretenir leurs jardins potagers ou planter sur les terrains communaux des arbres fruitiers bio pour que les citoyens de la commune aient un accès gratuit à des fruits biologique sans pesticides !

Et il resterait, à ladite commune, encore 2 MILLIONS et 640 000 euros pour ce que j’ai déjà cité plus haut et aider les artisans, les mères isolées, les agriculteurs, etc ...

Et dans les grandes villes, on verra la construction en banlieue de résidences communales à énergie positives et à taille humaine, avec des loyers plus que modérés, pour reloger les habitants qui auront été déplacés pour créer plus d’espace verts, de potagers et de vergers d’arbre fruitiers à l’intérieur de ces mégalopoles…

Cela permettra aux habitants restant de pouvoir enfin respirer un air beaucoup plus pur et à ceux déplacés aussi ...

Et comme dans les banlieues les habitants trouveront facilement un travail à mi-temps payé 3000€ par mois et à proximité de leur résidences, ils n’auront plus besoin de s’entasser dans des transports en commun pour y gaspiller leur temps et énergie nerveuse ...

Donc j’appelle tous les gilets jaunes à se fédérer sur une seule revendication : le RIC en toutes matières !

Mais bon, je pense que beaucoup de gilets jaunes n’ont pas attendu cet appel pour comprendre, comme moi, qu’avec le RIC, ils pourront, à terme, voir la plupart de leurs revendications satisfaites et la joie revenir au sein d’une société qui en a bien besoin …

Pour ma part, j’ai rejoins le mouvement des gilets jaunes à la mi-novembre 2018 et je vais régulièrement voir les groupes de gilets jaunes qui se sont constitués aux alentours de mon domicile …

Et vous, vous n’avez aucune revendications à faire valoir ?

Alors vous attendez quoi pour enfiler votre gilet jaune et venir de temps en temps nous rejoindre pour en parler ?

Marco JEAN-MONTCLER le 2 janvier 2019.

 

(1) https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/recueil_numerique_suicide_tome_2_mise_a_jour_du_17_09_2018-4.pdf (Chiffres de 2011.)

 

(2) https://www.gendxxi.org/les-suicides-de-gendarmes-et-policiers-analyse-2016-decennie-2006-2015/

 

https://www.francebleu.fr/infos/societe/le-suicide-des-agriculteurs-en-chiffres-1517491824

 

(3) http://leblogdocumentaire.fr/2014/01/14/la-grand-incendie-samuel-bollendorff-olivia-colo-analyse-du-webdocumetaire

 

(4) http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2003/mag1121/ps_7222_psychotropes_consommation_francais.htm

 

(5) Maria Montessori, Célestin Freinet, Ovide Decroly, Jiddhu Krishnamurti, etc … voir :

https://www.meirieu.com/PATRIMOINE/lespedagogues.htm

 

(6) Et encore, on aurait un excédent de 204,5 MILLIARDS pour investir dans les énergies renouvelables et autres …. Voir https://blogs.mediapart.fr/marko-koriko/blog/121218/les-10-commandements-d-un-citoyen-gilet-jaune-par-marco-jean-montcler

 

(7) Prenons une commune de 2000 habitants avec une consommation électrique moyenne de 2000 Watts (2 KW) par habitant, cela donne, en watt, un total de 2000x2000= 2 000 000 de Watts, soit 2 MW. Le coût d’installation d’une éolienne de type « industriel » coûte environ 1 million d’euro par MW, donc en deux ans on a ensuite l’électricité gratuite pour tous les habitants … Et les jours sans vents, les installations solaires individuelles prendront le relai, ou parfois un groupe à gaz fonctionnant grâce à la méthanisation des déchets … etc.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.