Ministre d'ouverture ou candidat aux primaires, VALLS doit choisir

 

J'entend beaucoup critiquer Valls sur les blogs et je trouve celà dommage, car je l'aime bien. Je suis tout de même amené à constater qu'il est plus prompt à attaquer son parti, le parti socialiste qu'il ne l'est à critiquer le parti au pouvoir et son leader naturel Nicolas Sarkozy (la peur peut être d'être accusé d'antisarkozysme primaire). La presse appréciant toujours les attaques à l'intérieur du camps de gauche, c'est sûr qu'il ne sera jamais attaquée par elle de lui fournir sans cesse auatnt de munitions et d'arguments pour ses articles.

 

Il est pourtant un sujet qu'il serait aujourd'hui facile d'aborder pour lui et démontrer ainsi son attachement à son camps:

Il s'agit de l'affaire des sondages OpinionWay et de l'Elysées. Sur ce scandale, personne n'a entendu la voix de Manuel Valls, trop occupé qu'il était à destabiliser Martine Aubry.

 

Sur le Post, j’ai trouvé un dessin qui exprime un peu mon sentiment concernant Emmanuel Valls depuis près de 6 mois. Beaucoup de gesticulation au risque de vouloir systématiquement vouloir maintenir les divisions au sein du PS et empêcher la serénité qui permet le travail de fond.
J’aime beaucoup Valls, mais je trouve qu’il faut choisir entre ministre d’ouverture et candidat au primaires du PS.
Vous trouverez cette image sur le post de chimulus


http://www.lepost.fr/article/2009/07/15/1620903_valls-attend-un-portefeuille.html

 

 

 

 

ouverture ou candidature

 


 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.