Histoire de ne pas oublier, " la sécu" à l'attaque". pour 2011 vous savez : fonds de pension , la dépendance nouveau chantier..

Pour tous les veaux de France et de Navarre.

 

Le présent ne semble une fatalité qu’autant qu’on oublie l’histoire : l’histoire des luttes, l’histoire des conquêtes sociales, l’histoire des idées d’émancipation, l’histoire des réussites passées du mouvement social. Dès qu’on retourne au passé, on perçoit mieux, en effet, combien le curseur du politiquement admissible et des débats publics a pu être, ces 25 dernières années, progressivement mais sûrement, déplacé vers la droite.

 

Bonne Journée.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.