Résister

Le silence assourdissant de Médiapart (Allo Monsieur de Pracontal ???? ) autour de l'affaire de l'obligation des 11 vaccins me pousse aujourd'hui à prendre la parole sur ce blog .

Parce que trop , c'est trop .

NON Madame Buzin , les vaccins ne sont ni sûrs ni sans danger , pas plus que n'importe quel produit pharmaceutique actif .

Au mépris du plus élémentaire principe de précaution (mis en avant dans beaucoup d'autres cas ) le gouvernement s'apprête  à nous forcer à injecter à nos bébés des cocktails de mercure , aluminium , cellules animales , humaines , formaldéhyde , polysorbate 80 etc...

Je rappelle aux lecteurs juifs , musulmans , végétariens , végan que les vaccins comportent de la gélatine , des cellules diploïdes de foetus humain avortés , des cellules de reins de singes , des sérums  de veaux , des cellules d'oeufs de poulets ,des globules rouges purifiés de moutons et autres joyeusetés , selon les vaccins considérés .Je n'insisterai pas sur les autres composants , dont l'hydroxyde d'aluminium (toxicité cérébrale ) , le formaldéhyde ( carcinogène reconnu ) , le polysorbate 80 , le borate de sodium , le phénoxyéthanol  (suspecté toxique sur le système de reproduction ) , le thimérosal (dérivé du mercure , reconnu toxique sur le développement neurologique ) ,le sulfate d'amonium (suspecté de toxicité neurologique ) etc ....

Si les vaccins sont si sûrs et sans dangers comme ne cessent de nous le répéter les journalistes , ministres de la santé et autres experts , expliquez-moi pourquoi aux USA il existe un "Programme National d'Indemnisation pour dommages vaccinaux ?

Expliquez-moi pourquoi ce "tribunal des vaccins " a versé plus de 2,5 MILLIARDS de $ entre 1989 et 2013 aux victimes de vaccins ?

Expliquez-moi pourquoi il existe aux USA le VAERS ,  système officiel de déclaration des effets secondaires des vaccins ?

Expliquez-moi pourquoi figurent NOIR sur BLANC sur les notices des vaccins une foultitude d'effets secondaires dont certains sont gravissimes ? ( encéphalopathie , méningites, convulsions ,épilepsie , encéphalites ,pneumonies , purpura ,rétinopathie ,arthralgies ,thrombophlébites , zona ect... ) . JAMAIS ces effets secondaires ne sont signalés et débattus dans les médias "mainstream  , on ne parle que de "rougeurs au point d'injection , de fièvres ", surtout ne pas affoler les gens .....

Expliquez -moi pourquoi "La Revue Du Praticien " du 27 Octobre 2011 à noté que seulement 1 à 10 % des effets secondaires des vaccins sont rapportés ?

Expliquez -moi pourquoi la Cour de Justice de l'Union Européenne à récemment refusé d'exclure le lien entre sclérose en plaque et vaccination contre l'hépatite B et rendu un jugement de principe selon lequel "un faisceau d'indices graves , précis , concordants peut suffire en l 'absence de consensus  scientifique  ?

Expliquez -moi pourquoi la Cour Suprême des états-unis a estimé en 2011 que les vaccins sont "inévitablement dangereux "  ?

Expliquez -moi pourquoi la Suède vient de déclarer anticonstitutionnelle l'obligation vaccinale évoquant de "graves problèmes de santé " ?

Expliquez -moi quelle est la justification scientifique à injecter aux nouveaux-nés un très controversé  vaccin (anti-hépatite B) contre une maladie qui ne se contracte que par voix sexuelle ou sanguine et dont l'efficacité ne va pas au-delà de quelques années ?

Expliquez -moi pourquoi les vaccins obtiennent leur AMM sans que ne soient requis des critères de génotoxicité , de cancérogenèse , de repro-toxicité , de pharmacocinétique ?

Madame Buzin ne cesse de répéter à longueur d'interview les mêmes arguments et jamais aucun journaliste digne de ce nom ne lui apporte la moindre contradiction ; parce qu'aucun de ces journalistes ne connait le sujet . Dix enfants morts de la rougeole en 8 ans en France : Cela se nomme -t-il une urgence sanitaire ???  De quelles autres pathologies souffraient ces malheureux enfants  ? Jamais aucun de ces journalistes ne lui oppose les victimes des effets secondaires des vaccins . Combien de milliers ???

Madame Buzin est-elle sérieuse quand elle imagine que la confiance reviendra par la coercition ? Prend-elle les citoyens pour des demeurés , incapables de s'interroger ? Se documenter ? Et quel mépris envers les victimes d'effets secondaires des vaccins ! Quel mépris envers ses collègues médecins et autres scientifiques qui s'opposent à cette obligation ! Madame Buzin possède-t-elle la science infuse ?

Comment avoir confiance en cette ministre qui a travaillé plus de 13 ans dans l'industrie pharmaceutique ?

Comment avoir confiance en la parole des "experts " et autres professionnels de santé qui prennent la parole dans les médias pour défendre cette obligation alors que jamais ils ne respectent la loi ? Cette loi qui les oblige à déclarer leurs liens avec les entreprises et établissements des produits de santé ou des organismes de conseils intervenant sur ces produits avant de s'exprimer publiquement ?

Madame Buzin s'apprête à imposer une loi qui va à l'encontre de plusieurs textes de loi :

- La déclaration universelle des droits de l'homme . Article 3 : "Tout individu à droit à la vie , à la liberté et à la sûreté de sa personne " .

La cour européenne des droits de l'homme le 9 juillet 2002 a déclaré , précisé que la vaccination obligatoire en tant que traitement médical NON VOLONTAIRE constitue une ingérence dans le droit au respect de sa vie privée et familiale garanti par l'article 8 de la convention européenne .

- L'obligation vaccinale est contredite par le code civil , article 94 - 653 du 29 juillet 1994 selon "le principe du respect de l'intégrité du corps humain " .

- L'obligation vaccinale est en contradiction avec le code de déontologie médicale et l'article 36 " tout acte médical requiert le consentement libre et éclairé des personnes " .

- Toute obligation vaccinale est contraire aux arrêts de la cour du 25 février et 14 octobre 1997 qui explique  " Les praticiens doivent être en mesure de prouver qu'ils ont fourni aux patients une information loyale , claire , appropriée et exhaustive au moins sur les risques majeurs et la plus complète possible sur les risques les plus légers . Cette information a pour but de permettre aux patients de refuser la vaccination proposée en estimant que les risques sont supérieurs aux bénéfices escomptés " .

- Toute obligation est ANNULEE D'OFFICE par la loi du 4 mars 2002 , article 11 modifiant  l'article 1-111-14 du chapitre premier de la première partie du code de santé publique "Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut-être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut-être retiré à tout moment "

- A l'âge de 6 ans l'état est dans l'obligation d'accueillir les enfants à l'école qu'ils soient vaccinés ou non !

La scolarisation ne peut donc constituer un motif légal et sérieux pour imposer de faire vacciner les enfants quand RIEN ne prouve l'innocuité des vaccins .

Concernant l'information loyale , appropriée et exhaustive que doit recevoir un patient avant tout acte médical , combien de médecins prennent le temps de dérouler entièrement la notice des vaccins pour la lire avec son patient , particulièrement le chapitre des effets secondaires ????

En ce qui me concerne aucun médecin n'a jamais fait cela , ni concernant l'ensemble des personnes que j'ai interrogé . Dans les témoignages que j'ai recueilli , jamais un seul pédiatre n'a osé abordé les effets secondaires graves avec la maman de l'enfant qu'il s'apprêtait à vacciner , se limitant à parler de fièvre , douleurs au point d'injection . En totale violation de la loi .

Ma seule motivation à la rédaction de ce billet est d'informer afin que chacun puisse décider en connaissance de cause .

Parce que "Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire " . A.E.

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.