comment nous pouvons changer le monde avec un simple geste

le jour d ' après ne sera possible que si nous en faisons notre affaire; je vous propose une praxis disruptive pour que cela devienne possible; ces gestes peuvent être des gestes de refus et/ou des gestes de construction au jour le jour de ce que nous voulons comme société ;

NOTRE proposition : initier un flux permanent auto construit de refus-non de résistance- et de Co création
Ce que nous proposons ainsi qu’à tous ceux qui voudront bien relayer cette idée est simple et de par la même révolutionnaire en particulier pour ce qui relève du geste révolutionnaire : il y a un moment où ce geste est déclenché par un autre geste du pouvoir particulièrement scandaleux et on peut compter sur macron pour le provoquer
Mais cela n’est pas suffisant : il faut arrêter de simplement lutter contre ou encore de répondre à contre-courant surtout si on continue à passer par des organisations politiques ou syndicales officielles : on est bien d’accord, c’est les pouvoirs qui se constituent et luttent à la base qui doivent être là non pour négocier mais pour imposer ce que nous voulons quitte à passer par un intermédiaire alors placé en situation de mandat impératif :pas de chef, un exécutif qui nous laisse une liberté d’ agir pour ce qui est de notre ressort pas de représentant autonome ;quant à l’exécutif exécutif ,pas de paroles des actes ou des paroles sur les actes au regard des besoins à satisfaire en fonction de l’expression du peuple
Il reste le problème la mobilisation de la masse du peuple par définition en l’état actuel très composite
Comment rendre homogène ce que nous ne voulons plus, telle est le ressort de ma proposition
Comment faire ?
Identifier maintenant parmi le peuple les gestes clairs de refus de la politique néo libérale
Ces gestes doivent être mesurables –par les medias-et sans poser aucune difficulté pour les mettre n’en œuvre ; ils doivent aussi penser un geste de révolte ou de révolution sans pour autant-pour ces gens-là qui n’ont jamais été militants actifs-que cela soit d’abord couteux(une fois que l’on a commencé ça le devient beaucoup moins) et occasionne une trop grande prise de risque :cela demande surtout de manifester sa colère et ce geste reste- il faut ne pas se le cacher-reste difficile pour le plus grand nombre même s’il apparaitra ensuite libératoire et courageux(pendant la grève de la RATP, dans le bus quand les gens râlaient parce qu’ ils se retrouvaient entassés j’ai tenté «prenez en vous à macron pas à vous-mêmes ! » avec quand même quelques sourires à peine esquissés !
Ces gestes doivent aussi pouvoir se communiquer très rapidement dans la vie quotidienne –ils doivent se voir-et se diffuser évidemment dans les réseaux sociaux ; ils sont multiples appartenant à la multitude et comporter une part symbolique comme cela a été le cas des gilets jaunes : nous vous renvoyons une obligation légale, nous venons vous chercher là tu es…)
Ces gestes révolutionnaires ne sont pas couteux par eux-mêmes, ils sont facilement mobilisables et doivent inviter à une action qui d’un départ individuel appellent à une action collective de destruction de cette société en voie d’ auto destruction d’une part et d’autre part de proposition joyeuse pour se joindre à un autre mode de vie collective :il fonctionne avec des collectifs qui se constituent en faisant de la production et en capacité d’organiser des liens de façon autonome et auto organisée sans faire appel à un état ni à un marché soit le couple qui définit ce qui est devenu désormais le système néo libéral
Ce geste n’est pas pour autant pacifique ,il est ostensiblement violent et définitif :en posant le geste qui fait la démonstration que dans les conditions que nous fait ce pouvoir, il n’est plus possible d’ exercer un métier mais aussi cesser de faire ce métier en tout cas de le faire dans les conditions requises par le système néo libéral :d’une part parce que ce n’est plus tout simplement possible d’autre part parce qu’ il n’est plus question de le réaliser avec les conséquences de plus en plus négatives pour celle et ceux contre lesquels ce geste se réalise
Ce geste est directement en rapport avec l’objet de notre révolte et aussi le plus souvent mais il y aussi tous ceux qui sont déjà mis en dehors de cette société directement en rapport avec ce qui reste de la vie de celles et ceux qui tentent de survivre
Comment procéder concrètement ?
Les réseaux sociaux sont évidemment l’instrument de diffusion le plus large ;ceci dit ils ne doivent reposer que sur des outils du libre lesquels vous redonne le manche quand ils sont vraiment libres et vous permettent d’être …libres parce que vous maitrisez en tout lieu le code et que vous ne serez pas soumis à une interdiction d’un GAFAM ou autre Ali baba ;il faut donc aussi commencer par choisir un outil du libre et le pratiquer en commun ce qui est en tout état de cause beaucoup plus aisé que des utiles propriétaires ou pseudo libres ;le choix est facile il suffit de consulter April
Cependant il ne faut pas commencer par un outil ;il faut commencer par la constitution d’une relation physique qui peut commencer à deux pour s’étendre ce qui permet de vérifier sa pertinence ;ensuite et cela reste logique on choisit un outil libre en conséquence ;l’objectif n’est pas de faire du buzz le plus rapidement possible mais bien de construire une relation authentique qui s’étend ou non au fur et à mesure de sa réussite de ses échecs et des réponses à ses échecs
Se retrouver sur un blog comme mediapart par exemple ainsi que sur le media ou sur diaspora –l’équivalent en mieux à la fois respectueux de la vie privée mais aussi beaucoup plus fonctionnel-pour promouvoir une idée de geste ,le discuter jusqu’ à atteindre un seuil de 100 personnes, rédiger un tract pour expliquer ce geste afin de le distribuer en consignant l’ adresse d’un référent diaspora qui fera suivre le mail ou l’adresse du blog ou les deux, ensuite mettre en œuvre ce geste en commençant par le faire au moins à 3 personnes-il faut que cela se remarque et que les gens se posent la question-et ensuite laisser ce geste sur des medias amis –cf. liste-et attendre que des media mainstream s’en emparent ;il faut aussi informer les partis politiques amis ,les organisations syndicales qui ne nous trahissent pas ainsi que toutes les associations et terrains de luttes en rapport avec ce geste
Bien sûr, nous créons un site ou nous proposerons à Démosphère de mettre en ligne les évènements associés à ce geste pour recenser l’ensemble de ces gestes révolutionnaires
Ce geste compte tenu de l’ expérience peut être avec l’accord des participants reformulé notamment pour s’agréger avec d’autres gestes portant ainsi la convergence des luttes de la résistance et ou de la proposition positive de remise en cause de ce que l’on ne veut plus comme forme de vie imposée
Bien entendu, coté consommation, cela s’oppose aux grandes entreprises de distribution colle cela se déploie comme geste de métier dans les grandes entreprises de production (même les robots peuvent apprendre de nous autrement !)
Une autre façon de construire la convergence des luttes ; ces gestes peuvent s’assimiler à des constructions de ponts artistiques, ce terme n’étant pas compris avec une finalité de vouloir représenter mais bien dans celui de l’agir avec une intention de réunir sur un couple refus et construction
Ce geste commence par définir un objet de rejet le plus souvent par la dérision (gilet jaune), il se reconnait d’emblée, il propose des chemins autour d’une voie principale pour remettre en cause l’objet du refus et proposer un nouvel objet collectif de conquête avec un point de départ et une proposition d’advenir
Ce qui se déroule dans les lycées de premières avec des lycéens sur pressurisés et ce non seulement par la loterie de pieds nickelés de Blanquer est une mine pour cette expérimentation de notre révolution plus ou moins tranquille et à laquelle tout le monde peut participer compte tenu qu’elle ne fait pas appel à des actes de violence physique
Cela peut aller très vite
Un geste de révolte : on ne veut pas de l’âge pivot et ce faisant on s’oppose clairement à macron
Un geste de révolution : au-delà du projet de faire reculer macron sur ce projet, on veut une autre société que celle dans laquelle même si elle est en phase terminale –et alors elle nous conduit toutes et tous à l’abime-que la société néo libérale
On dresse une liste de ces deux catégories de gestes, on les met à la portée des medias quand ils prennent corps et commencent à se voir et on intervient ensuite sur ce qu’ils signifient
Quelques exemples tirés de la rue
Du savoir faire
Des gilets jaunes sur le pare-brise :on est d’accord avec les GJ et notamment la justice fiscale, le RIC, des taxes qui ne frappent que les plus pauvres et bien entendu une augmentation significative du pouvoir d’achat des plus pauvres –un minimum pour vivre sans galérer selon son lieu de vie-et du smic(un smic à….) :partir d’un détail de la vie quotidienne pour remonter à la racine et en étendre la croissance jusque ‘ à ciel ouvert
Un brassard vert autour du bras pour toutes celles et tous ceux qui considèrent que la véritable réforme qu’il faut faire en toute priorité est de traiter ensemble traitement de la question climatique et justice sociale : la justice climatique : assez perdu de temps au lieu un caprice d’enfant gâté bobo, intimiste, narcissique : améliorons plutôt ce qui existe
Un cri des que nous sommes suffisamment nombreux pour héler les forces de police à distance : tout le monde tout le monde déteste la police sinon un regard glacé les yeux dans les yeux quand on est seul
Pour les salaries et cadres du privé en particulier le choix d’arrêter les ordis une heure pour ceux et celés qui sont en révolte et deux heures pour ceux qui veulent une révolution et ce à des moments précis de la journée pour qu’ils puisent être mesurés
La grève des ECN pour les enseignants qui se manifeste par des 20/20 systématiques :la reforme Blanquer qui terrorise nos enfants et ce désorganise tout l’enseignement doit aussi être le fait des enseignants ,les parents d’élèves qui font parfois remonter l’état d’extrême anxiété que provoque cette réforme qui est non seulement imbécile mais à l’encontre de ce qui se fait par ailleurs ;son seul déterminant est d’organiser une sélection non avouée et d’organiser la compétition entre les élèves, notamment en cassant l’idée même de collectif et en niant l’esprit critique(EM étant un lèche cul avéré et pétri de conformiste soit la seul condition pour entrer dans le gotha), un schéma que l’on retrouve à l’identique dans la contreréforme des retraites ;aux enseignants de se retrouver sur un geste de révolte ou de révolution, geste pouvant avoir comme lieu le collège ou le lycée et pouvoir se diffuser quand il fonctionne e l’éducation de nos enfants qui sentent bien par ailleurs que là aussi le gouvernement avance masqué sur ce motive le seul objectif de sélection –de l’avis des professeurs on exige des élèves un niveau post bac sans pour autant tenir compte du fait que ce qui n’ a pas été programmé en seconde soit pris en compte en première-pour dégager des scientifiques utiles et amasser des pseudo littéraires qui n’auront jamais connu autre chose que des raccourcis de lettres inutilisables pour fonder un esprit critique ;pourquoi ne pas s’ adresser directement à aux pour organiser la seule chose qui aurait un impact ,la grève des épreuves à commencer par les ECN, grève qui pourrait alors être relayée par les professeurs qui ne sont évidemment pas dupes de ce que signifie la réforme :la casse de tout collectif et une normalisation appauvrissante à l’opposé de tout ce que comporter de richesse un apprentissage conçu comme une fête permanente
Mais il y a encore mieux à faire : les premières des lycées sont les premiers à subir une reforme néo libérale de cette ampleur : cela se traduit par un climat extrêmement anxiogène à contrecourant de tout projet pédagogique ; il nous faut aussi faire appel aux premières dans un appel de type Tic Tok de manière à exiger le retrait de cette réforme délétère
Le passage gratuit dans les transports pour les moins de 18 ans et les plus de 60 ans quand ils voyagent en deuxième classe : décidons de la pratiquer sans attendre en masse !
Les gendarmes : on baisse les armes si on nous ordonne de tirer sur la foule(Potemkine)
Les policiers : on refuse de se servir des LBD40 et munitions CTS dans la mesure où elles ne sont pas i autorisées par un décret et donc illégales ! Peut-on tirer avec des armes létales sur un manifestant ?il s’agit d’une faute professionnelle passible de poursuite judiciaire
Renvoyer sa carte d’électeur déchirée avec un engagement à créer des perturbations pour toute comédie électorale y compris les municipales
Réduire le paiement de ses impôts pour ceux qui dans la classe moyenne et ce à la hauteur de ce qu’ils considèrent comme de moins en moins suffisants comme par exemple – 10% par an
Déserter les media mainstream, refuser toute prise de parole : la discussion se passe ailleurs
Faire une liste des medias alternatifs à privilégier (en dehors de simplement communiquer : les medias mainstream pour faire passer notre message –il faut les assigner à notre résidence, les outils et medias alternatifs pour réfléchir ensemble)
Cette multiplication de gestes révolutionnaires doit se conjuguer dans une condamnation de cette société que nous n’avons jamais voulu et qui leur propose de finir salement dans le plus grand désordre
Il nous faut promouvoir en fonction des aptitudes mais surtout des caractères de chacun deux types de gestes révolutionnaires qui peuvent se rejoindre au sein de leur cheminement
Des gestes de déconstruction qui doivent être repérables par un signe clair comme les gilets jaunes avec l’idée qu’ on détourne une contrainte de l’état néo libéral contre lui-même
Des gestes de construction positive ou on invente à partir de nos imaginaires ce que doit être une autre société
Ces deux façons de résister peuvent se décider en parallèle pour converger dans une chaine continue au fur et à mesure qu’elle prend de l’ampleur
Il est clair que tout ne peut être décidé par avance : on doit faire le chemin de l’individuel vers un collectif dédié a minima vers une autre conception de la société qui soit ouverte sur les autres et construise un intérêt au-delà du collectif de lancement car rien n’empêche que ce qui est peut être bien pour un groupe ne soit pas ou devienne positif pour une communauté plus large si elle reste ouverte sur les autres
Faire les manifs avec une pancarte standard : Police = RN à 50% selon l’IFOP ! Et toi, policier, est ce que tu votes RN ? OU « tout le monde tout le monde veut avoir la retraite des policiers ! »
Aller sur les plateaux avec une étiquette bien visible : je sais que je suis chez Arnault, chez…
Faire tomber les robes pour les avocats
Arrêter d’acheter de l’iPhone, allé dans le Macdo et autres Starbucks : grève ciblée des consommations
Déserter les GAFAM et autres ALIBABA
Les ados :les retraités seront morts avant d’ avoir une retraite, les ados seront morts du fait de la politique de ce gouvernement qui au lieu de répondre sérieusement le défi climatique l’ augmente (chiffres) et a comme politique de gérer l ‘appauvrissement général de 99% des gens compte tenu de l’ impasse de l’ euro qui en outre les rend ridicule aux yeux des autres capitalistes du reste du monde ;c’est en fait un effet de pur ressentiment lourd du mépris qui se manifeste à chaque parole des membres de ce gouvernement
Ne plus faire l’amour ou la cuisine(les deux en même temps serait trop dur !) pour les femmes militantes qui ne réussissent pas convaincre leur compagnon qu’il faut se bouger les fesses et ne pas rester sur son canapé en râlant et le faire pour ceux et celles qui ont décidé d’agir réellement
Un exemple célèbre qui me tient à cœur :refuser de payer une proportion de ses impôts en proportion de ce qui est consacré dans des opérations dites extérieures comme par exemple au Mali ;on connait l’histoire d’un homme qui en avait décidé ainsi ;bien sûr il s’agit d’une position radicale difficile à tenir seul ;on peut cependant -cette fois ce serait nous qui manierions la pioche de la bureaucratie rendre plus difficile le versement d’une part bien identifiable de nos impôts(taxe TV ?taxe foncière ?taxe d’habitation ?...)en l adossant au refus de déployer nos forces armées dans des aventures financières

En positif, et des maintenant, quitte à remettre en cause notre ghettoïsation confinée, il nous faire la démonstration par exemple en activant le site covid-entraide.fr que nous nous savons à notre manière répondre à ce que tout ce qui n’est pas pris en compte dans ce que ne prévoit pas le gouvernement dans la gestion piednikelée de la crise sanitaire
Les plus fragiles (des sdf aux personnes isolées)
Celles et ceux qui ont déjà la charge de s’en occuper (aides-soignantes, aides à la personne etc.
Les personnels soignants
Tout en décidant –car il ne s’agit pas de suppléer un assistanat précaire et défaillant de l’état néo libéral en recourant aux gestes de secours et d’assistance habituels au mieux pour seulement suppléer à une carence qui n’y répondra que provisoirement mais pour construire une autre démarche structurante pour construire un autre modèle social
Bien entendu ce ne peut être immédiat dans la mesure où répondre à l’urgence ne peut que passer par des gestes immédiats et de première instance mais il faut garder non seulement cet objectif en tête mais aussi réfléchir à ce que dit de cette société d’une part la réponse à un existant déficitaire en l’état qui nous conduit à répondre à ces situations d’urgence sociale mais aussi d’autre part à la façon d’y répondre autrement
Etc…tout ce qui constituera notre jour d’ après ne sera plus le même qu’avant

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.