Jojo avec un gilet jaune...

« Jojo avec un gilet jaune a le même statut qu'un ministre ou un député ! » Emmanuel Macron, le 31 janvier 2019, à propos du traitement médiatique des gilets jaunes sur les chaînes d'information en continu.

Non mais, franchement, où va-t-on ?

Voilà que Jojo, un de ces « gens qui ne sont rien », sans doute un de ces « fainéants » qui ne veulent pas se donner la peine de « traverser la rue » pour trouver du travail, Jojo, donc, est reçu sur les plateaux de télévision comme un député, voire un ministre !

Oser mettre sur un pied d’égalité une de ces « illettrées » ou un de ces « alcooliques » et nos brillants énarques, si « intelligents » et si  « subtils », qui se sacrifient pour gouverner ce peuple de « Gaulois réfractaires » !

C’en est trop ! Ces gens ne cessent de « se plaindre », nous coûtent un « pognon de dingue » et ont maintenant leur rond de serviette à la télévision ! Le très raffiné joueur de poker de la place Beauvau a mille fois raison, il est plus que temps de prendre des mesures pour mettre ces « brutes » à l’ombre !

Imaginez que le président de la République est obligé d’écouter Jojo et ses acolytes déblatérer pendant des heures dans les réunions du « grand débat » ! L’idée même est insupportable !

Heureusement, Madame a donné au petit personnel du Palais les instructions pour que soient désinfectés les costumes de Monsieur dès qu’il rentre. Après avoir côtoyé ces gueux vêtus de gilets jaunes repoussants et avoir serré leurs mains calleuses (pouah !), il pourrait souiller ses tailleurs Vuitton.

Quelle horreur !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.