marugil
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

358 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 sept. 2021

Faut-il transformer le CICE en bons d'achat pour les patrons ?

« On sait bien, si on regarde les choses en face, que parfois il y a des achats d'écrans plats plus importants au mois de septembre. » - Jean-Michel Blanquer, le 29 août 2021.

marugil
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Interrogé le 29 août dernier par un journaliste de France 3 à propos d'une tribune d’une députée du Modem sur l’utilisation de la manne financière des aides de l’État, le ministre de l’Économie a jugé intéressante l’idée de transformer les aides publiques aux entreprises en bons d'achat pour les patrons afin de s’assurer que ces subventions ne puissent servir à autre chose qu'à créer des emplois ou à investir.

Ses propos ont immédiatement soulevé une vive polémique. D’aucuns y ont vu une nouvelle expression du mépris de classe vis-à-vis de ces « premiers de cordée » qui « prennent des risques » et « créent des richesses » et ont dénoncé la stigmatisation dont ils faisaient une fois de plus l’objet. Une partie de la classe politique et de la presse prétend en effet que le CICE, mais aussi le crédit impôt recherche et de manière générale les baisses de cotisations sociales patronales ou de l’impôt sur les sociétés, sont détournés de leur objet et sont avant tout utilisés pour augmenter la rémunération des dirigeants d’entreprises et les dividendes  versés aux actionnaires.

La proposition de la députée Modem sur laquelle a rebondi le ministre de l’Économie consisterait donc à transformer les aides financières accordées par l’État en bons d’achat dont l’utilisation serait strictement encadrée. Ces bons d'achat ne pourraient servir qu’à augmenter les salaires, à financer de nouvelles embauches ou des investissements en France. En aucun cas, ils ne pourraient permettre de verser des dividendes supplémentaires aux actionnaires ou à augmenter la rémunération des dirigeants.

Ainsi, alors que des millions de nos compatriotes perçoivent sans aucun contrôle une allocation annuelle de plusieurs dizaines de milliers de centimes d’euros qu'ils dilapident en achats d’écrans plats, ce sont une fois encore les plus méritants de nos concitoyens, souvent contraints de vivre dans les ghettos d’Auteuil-Neuilly-Passy, qui sont désignés à la vindicte populaire par un gouvernement et une majorité qui mènent contre eux une véritable guerre de classe.

----

Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. 

© Sanaga

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat·e à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan
Journal — Santé
Vaccination à marche forcée : antidote sanitaire, toxicité démocratique
Certains récalcitrants au vaccin, actifs ou passifs, minorent son utilité sanitaire. Mais les partisans de l’injection sous pression négligent ses conséquences démocratiques, alors que la nouvelle vague touche des populations inégalement protégées.  
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie