Monsieur le Président (des Amish), je vous fais une lettre…

… que vous ne lirez peut-être pas, même si vous avez le temps.

Monsieur le Président, quel calvaire que le vôtre depuis plus de trois ans ! Je vous imagine rentrant le soir dans vos appartements privés de l’Élysée et lâchant d’une voix lasse à votre épouse : « Brigitte, c’est dur de gouverner des cons ! »

Comme je vous comprends !

Vous n’en pouvez plus de devoir faire semblant de vous intéresser au sort des  «  ouvrières illettrées » et « des gens qui ne sont rien » !

Vous vous échinez à vouloir faire créer de la valeur pour l’actionnaire à des « fainéants » qui ne se donnent même pas la peine de « traverser la rue » pour trouver du travail !

Vous êtes déchiré à l’idée de priver chaque année vos amis de milliards d’euros de dividendes pour aider tous ces pauvres qui coûtent « un pognon de dingue » et qui « déconnent » !

Vous êtes excédé par ces « Gaulois réfractaires » qui ne pensent qu’à « foutre le bordel » !

Vous êtes accusé de laisser libre cours à de prétendues violences policières « qui n’existent pas dans un État de droit » ! Tout cela pour quelques morts, quelques dizaines d’éborgnés et quelques centaines de blessés graves, tous plus « ensauvagés » les uns que les autres !

Et voilà que ce ramassis d’illettrés et de fainéants se pique maintenant de vouloir débattre démocratiquement de la nécessité de la 5G et de ses usages !

Mais sont-ils seulement capables de comprendre l’intérêt d'un frigo connecté qui commande les tomates manquantes et l'importance de pouvoir de suivre en temps réel leur livraison par un drone Amazon ?

Sont-ils en mesure d’apprécier le confort de l’ouverture automatique du portail et des volets quand leur véhicule arrive à 100 mètres de la maison ?

Sauraient-ils savourer le plaisir de regarder tous les jours, confortablement assis dans une voiture Uber sans chauffeur et sans le moindre saut d’image, les journaux télévisés qui chantent vos louanges ?

Et surtout, peuvent-ils évaluer le gain d’efficacité pour les robocops qui vous protègent, vous et vos amis ? Équipés d’une visière à réalité augmentée, ils seront à même d’identifier en temps réel les militants les plus « ensauvagés » au sein d’une « foule haineuse » de gilets jaunes radicalisés. Fini les tirs dans le tas qui atteignent parfois un quidam qui passait par là. Certes, sa seule présence dans les parages le rendait complice et il le méritait donc un peu, on est bien d’accord. Mais les droits-de-l’hommistes se saisissent immanquablement de ces broutilles pour vous chercher querelle et c’est insupportable. Grâce la 5G, place aux tirs ciblés qui atteignent à coup sûr vos opposants !

Monsieur le Président, je n’ose imaginer ce que sera le passage à la 6G si vous daignez continuer de nous guider malgré nous vers un avenir aussi numérique que radieux. Au train où vont les choses, vous n’aurez plus affaire aux Amish et à leur lampe à huile mais à l’homme de Cro-Magnon et à sa hache de pierre !

Nous ne méritons pas le grand chef d’État éclairé et le phare de la pensée complexe que vous êtes, j’en conviens bien volontiers. Votre calvaire n’a que trop duré : le temps est venu pour vous de « dissoudre le peuple et d’en élire un autre », comme disait Brecht.

 © Christian Creseveur © Christian Creseveur

Mes remerciements à Christian Creseveur à qui j'ai emprunté ce dessin.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.