Débat électoral à Aubervilliers ce soir

Qu'on lui coupe la tête !

d1lhut9a
Etonnant débat ce soir à Aubervilliers où dialoguaient les candidats aux Municipales. Ils étaient tous là, sauf la maire sortante, Meriem Derkaoui préférant faire du porte-à-porte. Deux de ces anciens adjoints étaient là. Sofiène Karoumi pour Alternative Citoyenne et Jean-Jacques Karman pour le pCF, portant toujours ce désir de prendre la relève de son père André. Une vieille histoire. Marc Guerrien pour le PS, promouvant son livre, fut tellement méprisant, que l'on ne retiendra de lui qu'un pantalon étriqué figeant le regard sur ses chaussettes. Zishan Butt pour Aubervilliers en commun soulignait sa totale indépendance des partis politiques, mais soulignait ses liens avec l'OMJA, soutien non négligeable de la jeunesse d'Aubervilliers. A droite Karine Franclet, Changeons Aubervilliers qui n'hésite pas à féliciter sa "team" en public, sortant par là de l'ego survolté de la plupart même si ce soir la courtoisie fut de mise sauf pour un candidat socialiste perdu dans des rêves de grandeur qui s'estompaient au fur et à mesure de la soirée. Noé, le candidat Lutte Ouvrière refusait le jeu des autres partis, lisant ses notes plutôt que de jouer au politique de profession.
Puis, soudain, à l'issue d'une conversation bon enfant, il y eut la conclusion de J.J.K comme on le nomme parfois. Il y avait du comique dans ses propos mais une part de tragique. C'est ainsi que j'ai senti les choses, rompant ici avec un ton faussement neutre. Qui connaît le personnage sait combien il a rêvé d'être maire de cette ville. Il sait très bien au vu des circonstances qu'il ne le sera pas. Il était jadis de coutume qu'il reportât ses voix sur le maire PCF en lice au second tour. Cette fois-ci son ton est accueillant envers Karine Franclet. Il ne partage pas les idées mais aime bien cette jeune femme qui fut proviseure-adjointe à Jean Pierre Timbaud. Il la respecte malgré les divergences politiques. Un avertissement à Meriem Derkaoui ? ou une promesse : après lui, feu le PCF...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.