Brice Laccruche Alihanga - « Ce sont nos propres pas, qui construisent notre route »

La terre du Gabon n’est pas un don de nos ancêtres, mais ce sont plutôt nos enfants qui nous la prêtent aujourd’hui, afin que nous y construisions l’édifice dont ils auront ensuite la charge et la responsabilité, et au sein duquel, ils auront une vie décente. En matière de justice, il est communément admis que la non-assistance à personne en danger, peut être considérée comme étant criminelle. De fait, comment pourrions-nous alors qualifier notre comportement, si en toute connaissance de cause quant aux problématiques que notre descendance ne manquera pas de connaitre, nous choisissions par un laisser faire confortable, de ne pas assumer nos responsabilités présentes, bref, de ne rien faire ? Les dangers inhérents à une telle inertie, Brice Laccruche Alihanga les a bien assimilés. C’est la raison pour laquelle depuis bientôt deux ans, ce dernier marche quoi qu’il arrive, avance malgré les obstacles, et accomplit les tâches essentielles à l’assurance d’une vie meilleure pour ceux du monde de demain. D’ailleurs, quand notre président Ali Bongo Ondimba a choisi de faire confiance à Brice Laccruche Alihanga, ce fut tout sauf un hasard. Il savait tout au fond de lui-même, que l’émergence nécessaire à l’édification du Gabon de l’avenir, nécessitait ce genre d’homme. Dans son discours du 17 aout, notre président n’a-t-il pas mentionné l’intensification des efforts quant aux directives liées aux grandes lignes de sa vision ? Celle d’un Gabon volontaire, fort d’une diversité culturelle unie vers un même dessein, celui d’un avenir certain. C’est la raison pour laquelle, il n’a pas manqué d’insister encore, sur le redoublement d’efforts pour ces ambitieuses réformes, entreprises et à entreprendre, et sur la détermination nécessaire à un tel accomplissement. Un avenir ne s’attend pas. Il se construit, il se mérite. A ce sujet, pour revenir à celui qui travaille sur tous les fronts de ce chantier vers le futur depuis bientôt deux années, il n’a jamais gâché son temps en spéculations chronophages quant au bon ou mauvais chemin, Brice Laccruche Alihanga le sait, ce sont nos propres pas qui construisent notre route.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.