McDonald’s à Braine-L’Alleud : Le PTB veut du logement social à la place.

Le PTB ne voit pas la plus-value de l’implantation de la multinationale, mais surtout des problèmes

La commune avait reçu une demande de la part de la chaîne de fast-foods pour pouvoir s’implanter chaussée Bara, juste un face d’une autre chaîne de fast-foods, Quick.

Mais déjà plus de 1700 signatures et des mails de protestation contre la construction du McDonald’s et la commune se veut rassurante. Seulement rassurante. Cela n’équivaut pas à un non pur et simple ! Les citoyens ne veulent pas de ce projet et tourner autour du pot avec un possible oui à la fin des négociations est un problème de démocratie. En parlant de problème, ce projet en amène quelques-uns. Outre les problèmes olfactifs, nuisances sonores, etc… déjà cités auparavant, il y a d’autres problèmes.

Les emplois 

Quels seront les types d’emplois ? Précaires ? Bien rémunérés ? Personne ne sait quels types d’emplois sera favorisés. De même que si le McDonald’s s’implante avec des emplois stables, cette entreprise fera concurrence déloyale avec le centre de Braine-L’Alleud et ses petits restaurants déjà fortement en difficulté avec la crise du coronavirus.

Favoriser les multinationales au lieu du social 

Les multinationales comme McDonald’s n’ont pas besoin d’aides pour voir accroître leurs profits de jour en jour. Ce qui n’est pas le cas de la plupart des citoyens du pays, et même de Braine-L’Alleud, l’une des villes les plus riche de Belgique. La demande en logement social était déjà élevée avant la crise sanitaire. Cet endroit pourrait par exemple accueillir des logements sociaux pour diminuer la demande.

La malbouffe

Ce problème de société qui, chaque année, empire, est dû entre autre à la malbouffe des chaînes de restaurations rapides. Autoriser ce type de chaîne de restauration contribue à l’aggravation du taux d’obésité de la population.

 

C’est avec cette liste de problèmes que le PTB de Braine-L’Alleud se positionne contre l’implantation de la multinationale.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.