• 2 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 0 contact
Voir tous
  • Le criminel, c’est l’électeur !

    Par
    1906, Albert Libertad publie ce texte virulent dans l'Anarchie, un journal qu'il a lui-même fondé une année auparavant. La charge est violente à l'égard des électeurs. Les mots sont crus et la lecture brutale. Mais le texte est à la hauteur de l'accusation. L'électeur est coupable de collaborer à sa propre aliénation politique.
  • Contre les élections

    Par
    Qui a dit que l’Histoire des Démocraties devait se finir avec le point final du suffrage universel ? Certainement pas David Van Reybrouck qui aborde dans son livre, contre les élections, la notion de fatigue démocratique. La cause : Le système électif. La solution : Le tirage au sort. Pas celui d’un Homme, mais de plusieurs assemblées de citoyen.nes organisées entre elles pour gouverner.