QUAND LE MEDEF MILITE AU TRAVERS DU RÉSEAU SOCIAL « ECONOMIQUE » LINKEDIN.

Le Président du MEDEF Geoffroy Roux de Bézieux assène des contre-vérités au travers du réseau LinkedIn.

Bonjour,

Je pense que le sujet des retraites est très important, et ce n’est pas un sujet économique, mais éminemment un sujet politique et sociétal. Pour l’instant tout va bien. Mais, apparemment, pas pour le MEDEF.

Donc le premier représentant du MEDEF regarde les « choses en face », expression du moment, utilisée par la représentation nationale. Que le MEDEF et ses représentants ne s’inquiètent pas, n’étant pas des élus de la république, ils sont exemptés de toutes responsabilités concernant les décisions à venir.

Mais, en l’occurrence, ils font preuve de militantisme politique partisan, je sais c’est un pléonasme, en assénant des contre-vérités…

Le Président du MEDEF Geoffroy Roux de Bézieux annonce ce matin 18/10/2019 sur LinkedIn, deux points ouvrer les guillemets :« Quand, en 2010, l’âge légal est passé de 60 à 62 ans, le comportement des salariés et des employeurs a changé : depuis, le taux d’emploi des 50-60 ans a sensiblement augmenté. » (lien : https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6590580449452544000/).

Malheureusement ce même jour, LinkedIn publie, en même temps, dans son RECAP ACTU du vendredi 18 octobre 2018, deux points ouvrer les guillemets : « Les plus de 50 ans toujours plus touchés par le chômage. Selon la Cour des Comptes, la part de demandeurs d’emploi de plus de 50 ans aurait doublé depuis 2008. Un constat qui confirme les conclusions tirées par un rapport sénatorial : la précarité des seniors augmente. La durée de leur chômage s’allonge et la part de chômeurs très longue durée serait passée de 26 % à 35 % en dix ans. La Cour des Comptes, comme le Sénat, a demandé au gouvernement de mettre en place un plan sur le sujet à l’occasion de la réforme des retraites, qui devrait être votée à l’été 2020. • Voir les discussions à ce sujet. ». (lien : https://www.linkedin.com/pulse/ikea-acc%25C3%25A9l%25C3%25A8re-en-france-4200-lits-dh%25C3%25B4pitaux-ferm%25C3%25A9s-2018-actu/)

Je ne sais pas si la Cour des Comptes et si le Sénat sont des instances moins bien informées que le MEDEF, mais ce qui est sûr, c’est que ces deux institutions ; dont l’une est une instance composée de représentants de la nation, à tendance bolchevique comme tout le monde le sait ; ne sont pas d’accord avec le MEDEF sur le constat de la situation des travailleurs seniors dans notre pays.

Peut-être ne regardent-ils pas « les choses en face » ?

Quand même, ces élus et ces hauts fonctionnaires ne sont pas très doués, n’est-ce-pas ?

Excusez-moi pour le dérangement,

Bonne fin de semaine à tous.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.