La suprématie blanche ou le triomphe de l'imbécillité "bête et méchante".

En ce qui me concerne, le racisme constitue pour moi le comble de la bêtise humaine, dans la mesure où il consiste à reprocher à un être humain d'avoir mal choisi ses parents.

Par ailleurs, il est aussi le résultat d'une méconnaissance totale de l'Histoire de l'humanité. Car, que cela nous plaise ou non, dans l'état actuel de nos connaissances, l'humanité est apparue sur le continent africain il y a trois millions d'années, a évolué, et s'est répandue sur le satellite pendant quelques plus de 200 000 années. Nous sommes donc, TOUS, des descendants de migrants et possédons des ancêtres communs.

 Quelques esprits tordus, niant ce tronc commun originel, et les lois de l'évolution, ont mis au point la notion de races avec une hiérarchie infâme plaçant au sommet les blancs caucasiens et tout en bas, les noirs. Des critères totalement fantaisistes ont été apportés pour prouver le bien fondé de cette division de l'humanité. Des clichés, des idées toutes faites, la notion même de "peuple élu de dieu", ou de "peuple maudit", inventions littéraires tirées d'un Livre à ne pas mettre entre toutes les mains, ont ravagé l'Histoire et continuent de constituer des incitations pour que les habitants de ce satellite se tapent dessus, pour que certains exploitent les autres, pour mythifier une civilisation par rapport aux autres, le tout en ne tenant pas compte des découvertes, des observations et encore moins de cette réalité incontournable : les corps des humains fonctionnent tous de la même manière, sont à la fois pareils et différents, et surtout sont tous compatibles.

 Au regard des derniers siècles de l'Histoire de l'humanité, cette prétendue suprématie blanche nous a donné la mise en place des empires coloniaux, deux guerres mondiales, le commencement de l'anthropocène avec les explosions d'Hiroshima et de Nagazaki, auxquels s'ajoute le pillage inexorable des réserves, des "soutes" du satellite Terre, essentiellement au profit des populations des pays riches à majorité blanche. N'importe quel individu possédant une once de bon sens et de raison en conclut immédiatement que les terriens à aspect caucasien sont les plus redoutables de cette humanité.

Or, la bêtise étant une des caractéristiques de l'être humain, le racisme n'est pas une exclusivité des "caucasiens". Bien des gens, dits de couleur, -mais qui est vraiment sans couleur ?, sont eux aussi racistes entre eux tout en rendant la monnaie de leur pièce aux blancs dans toutes leurs nuances.

Il est pour le moins curieux que dans un monde globalisé, où tout individu qui craint la mondialisation est traité de "populiste", la mode ne soit pas au mélange des humains. Au métissage généralisé dans l'adoration du Veau d'Or, seule religion aujourd'hui reconnue et officielle d'une humanité sous domination capitaliste.

La "pureté" de la sottise ou la sottise de la pureté, conduit directement à la haine de l'autre, au meurtre, à la violence quotidienne. Il est vrai que nous autres français, sommes mal placés, hélas ! pour donner des leçons à qui que ce soit.

Nous avons pratiqué la traite des esclaves. Nous avons importé de la chair à canon d'Afrique et d'Asie pendant la Guerre de 14, nous avons colonisé à qui mieux mieux trois continents et continuons à défendre les intérêts de nos grands groupes économiques en une néo-colonisation infâme où nous nous jouons de la corruption des élus fantoches qui contamine nos propres élus et les chefs d'entreprises. Nous avons lutté contre le nazisme avec des troupes essentiellement africaines que nous avons réexpédiées vite fait chez elles avant la chute d'Hitler afin de "blanchir les troupes entrant en Allemagne. Nous avons ensanglanté le Viet-Nam, Madagascar, l'Afrique du Nord dans des massacres ignobles. Et nous ne nous sommes jamais remis de ces horreurs. Ce qui, aujourd'hui, se traduit par notre comportement hypocrite et assassin contre les arrivées de migrants et notre incapacité à admettre que des français peuvent avoir des couleurs de peau différentes.

Une telle attitude égoïste, impérialiste, raciste nous conduit à renier le fondement de nos principes républicains "Liberté, Égalité, Fraternité" inscrit aux frontons de nos bâtiments publics.

 Décidément, le XXIe siècle est bien mal engagé. Ce qui domine, c'est la suprématie de la médiocrité et de la bêtise la plus crasse.

Et pendant que notre attention est détournée vers cette aberration, le crime profite aux profiteurs, à cette oligarchie tous "fous du fric" comme certains le sont de dieu, qui surfent sur tout ce qui peut diviser l'humanité. Ce n'est pas un hasard si Trump a mis un signe égal entre anti-nazis et extrémistes de droite, ses supporters et amis de son dady. Ce n'est pas un hasard, si, à Calais l'on traite des humains pire que des animaux. Ce n'est pas un hasard si des "justes" sont poursuivis pour avoir sauvé des terriens perdus dans les rigueurs de la montagne et le maquis d'une administration ayant reçu des ordres indignes d'une civilisation qui ose se revendiquer des droits de l'homme et du citoyen.

Diviser, mépriser, humilier, régner par la peur, instiller la peur de l'autre, en appeler à la délation, monter des murs, des frontières, blesser, torturer, enfermer au nom d'une prétendue défense de valeurs que nous bafouons allègrement.

Mais quand donc les citoyens de ce monde vont-ils prendre conscience que nous sommes tous embarqués sur un satellite et que, les seuls étrangers que nous devons redouter ne peuvent être que d'hypothétiques extra-terrestres ? Il est long le temps d'apprentissage de notre réalité contemporaine. La ringardise,  la sclérose de la pensée, l'abêtissement de l'opinion par une presse appartenant à quelques milliardaires qui se baugent dans la pipeulisation des nouvelles, le sport, les scandales et la Française des Jeux, les réflexes primitifs, le comportement barbare ne sont jamais loin des dernières découvertes de la haute technologie qui nous font croire que nous serions une civilisation "supérieure".

Bullshit ! Le système ultra-libéral précipite la disparition inéluctable de l'Humanité en jouant sur les instincts les plus pervers, les plus vils, les plus lâches, les plus méprisables de l'humanité que la minorité d'ultra-riches méprise en réussissant le miracle de légaliser leurs privilèges par ceux-là mêmes qu'ils exploitent au travers de cette démocratie représentative devenue un "monstre de moins en moins doux".

En cadeau l'article du Monde avec un reportage de 20 minutes sur le visage de la haine des extrémistes blancs de Charlottesville.

Bientôt chez nous, en Europe puisque nous sommes devenus des américano-européens et que les groupes néo-nazis, racistes se multiplient sous l'influence des crises économiques, et des migrations consécutives aux guerres que nous entretenons et des perturbations climatiques générées par notre croissance infinie dans un monde fini.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.