max angel
Politologue amateur
Abonné·e de Mediapart

676 Billets

3 Éditions

Billet de blog 22 mars 2020

max angel
Politologue amateur
Abonné·e de Mediapart

Journal d'un amoureux de la vie au temps du Corona Virus

6 e jour de confinement Samedi 21 mars

max angel
Politologue amateur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 La petite bise de n-e qui me rafraîchissait le visage et me glaçait un peu les oreilles, lors de ma balade d’hier a forci. Retour d’hiver en ce printemps étrange.
Je suis allé chez le boucher qui a fait des marques tous les mètres, au sol, devant sont comptoir. J’ai voté pour une entre-côte. Ensuite, direction la presse avec achat du journal local, qui me fournit les programmes télé, et quelques journaux féminins pour mon épouse friande de ce genre de presse. Le Monde du week-end pour compléter le tout avec son supplément luxueux qui s’adresse aux 10% les plus riches, voir les 1%. Il n’y a qu’à voir les publicités, et les photos. Ce ne sont que luxe et bling-bling. De quoi vomir. Comme dirait le préfet Lallement, « nous ne sommes pas, en effet, dans le même camp. »
Société sempiternellement divisée en castes. Ce n’est pas près de cesser.
Vu dans le supplément télé les programmes de la soirée de dimanche prochain : sur la 2 et FR 3 : soirée électorale suite au deuxième tour des municipales. Comprenne qui pourra, à croire que ces suppléments sont imprimés plus de quinze jours à l’avance.
Dans la presse, bien sûr, Corona-ci Corona-là, il n’y a que cela qui compte. Obsession.
La chasse aux contrevenants est ouverte. Je n’arrive toujours à comprendre la fermeture des plages. Comme si les gens allaient s’entasser les uns sur les autres. Quoique ! Manque de civisme, d’intelligence, défi à la mort, esprit de contradiction, mauvaise interprétation de ce que sont les libertés ?
Dans Le Monde daté de ce jour, très belle courbe descendante des lits d’hôpitaux disparus depuis 1975, alors que la population n’a cessé d’augmenter ainsi que le vieillissement du baby-boom devenu papy-boom. Nous sommes passés de 11, 1 lits pour 1 000 habitants à, 6,3 lits en 2013. J’admets que la médecine a progressé, qu’on soigne mieux, plus vite et que les soins déambulatoires ont augmenté. O.K. ! Mais enfin, pas au point où nous en sommes arrivés, cette course à la rentabilité, cette dénonciation générale des praticiens qui rappellent qu’ils ont fait des études longues, sacrifié leur jeunesse pour soigner et guérir et non pour rentabiliser les investissements du service public.
Que les cliniques privées soient des machines à cash pour leurs propriétaires que la Sécurité Sociale et les mutuelles abondent, c’est déjà un problème, mais que le service public auquel on laisse ce qui est le moins « rentable » soit puni et qu’on lui taille dans le personnel et dans les services, il y a de quoi se révolter.
Encore faut-il posséder une conscience, une liberté de pensée, bien diminuée en ces temps de « guerre » -tu parles ! - où le bourre-crâne joue à plein tube, comme toujours. Macron positive selon les sondages !
Confinement, multiplication des articles sur ce qu’ils ont dit, ce qu’ils ont fait, ce qu’ils ne font pas, ce qu’ils devraient faire. Chacun a son avis. Mais une fois de plus, ceux qui gueulaient « Nos vies valent mieux que vos profits ! » donnaient une belle leçon aux folliculaires qui bramaient contre eux.
Et ces putains de Gilets Jaunes qui réclamaient plus de considération, plus de démocratie, plus de respect des services publics, et un gouvernement qui soit à leur service et non à celui de l’oligarchie ? Reçus à coups de lacrymo, de LBD, de grenades de désencerclement avec yeux en moins, mains arrachées, côtes enfoncées et de la tôle et de l’amende en veux-tu, en voilà !
Soudain, un virus oblige à avouer que ne s’en sortiront que les pays qui assureront sécurité, prise en charge des pertes, renfort des structures des services publics. L’Etat-Providence honni recouvre toute sa dignité et son autorité.
Ce qui reste à prouver car, il faut que les cerveaux de nos jeunes politiciens se lavent des dogmes qu’on leur a inculqués dans les « grandes écoles » qu’ils ont eu l’heur de fréquenter. Et cela, ce n’est pas facile.
Pourtant, l’adaptation, c’est la vie.
Pour nous laver un peu de ces turpitudes et autres angoisses, cadeau d’un poème de Rimbaud que je dédie à l’auteur des « 72 immortelles » Jean A. Chérasse, dernier bouquin en date sur la Commune de Paris, pari aux Editions du Croquant.

Chant de guerre parisien

Le Printemps est évident, car,
Du cœur des Propriétés vertes,
Le vol de Thiers et de Picard
Tient ses splendeurs ouvertes !

O Mai ! Quels délirants culs-nus !
Sèvres, Meudon, Bagneux, Asnières,
Ecoutez donc les bienvenus
Semer les choses printanières !

Ils ont shako, sabre et tam-tam
Non la vieille boite à bougies ;
Et des yoles qui n’ont jam…jam…
Fendent le lac aux eaux rougies !

Plus que jamais nous bambochons
Quand viennent sur nos fourmilières
Crouler les jaunes cabochons
Dans des aubes particulières !

Thiers et Picard sont des Eros,
Des éleveurs d’héliotropes ;
Au pétrole ils font des Corots :
Voici hannetonner leurs tropes…

Ils sont familiers du Grand Truc !…
Et couché dans les glaïeuls, Favre
Fait son cillement aqueduc ;
Et ses reniflements à poivre !

La Grand’ Ville a le pavé chaud,
Malgré vos douches de pétrole,
Et décidément, il nous faut
Vous secouer dans votre rôle…

Et les Ruraux qui se prélassent
Dans de longs accroupissements,
Entendront des rameaux qui cassent
Parmi les rouges froissements.

Lu sur le site US The Intercept cet article
qui prouve qu’en dehors de toute considération quant à la santé de ses concitoyens, l’Empereur Orange de la Maison Blanche, dénonce la Chine et lui sait peu gré de l’aide qu’elle apporte aux pays touchés par le Corona Virus.
Certes, cette aide ne sera pas gratuite et n’est pas sans arrière-pensée :
1°) c’est nous qui fabriquons le matériel dont vous avez besoin ;
2°) c’est notre système de gouvernance qui est le plus efficace par rapport à vos prétendues démocraties ;
3°) les droits de l’homme ? Est-ce que ça ne commence pas par prévoir et garantir une bonne santé ou un guérison rapide ?

La preuve, nous voyons bien que nos libertés, commencent sérieusement à être remises en question par la force des choses.
Il va falloir apprendre à conjuguer, respect des libertés et efficacité de gestion des crises sanitaires. H1 N1, Sras, and co ont pour origine géographique l’Asie du S-E, celle où les jungles, les forêts sont attaquées pour les remplacer par des cultures, des exploitations de grumes et où l’homme entre en contact avec une faune sauvage immunisée mais porteuse de virus.
Saurons-nous en tirer les leçons qui conviennent comme l’ont compris les chinois, les hong-kongais, les singapouriens ? J’en doute.

La Chine a stabilisé le nombre des contaminés, par contre en Italie, en Espagne et en France ça continue de monter. L’Inde est aussi touchée, mais avec fort peu de cas attribués au Covid-19, sans doute faute de tests.
Je suis convaincu qu’il en est de même en France où il n’existe pas de dépistage systématique comme en Allemagne, ce qui signifie que bien des gens se persuadent de n’avoir qu’une grippe alors qu’ils sont porteurs de la maladie et qu’ils en réchapperont.
Vu ce soir, enfin, « Les Misérables », de Ladj Ly, film qui mérite bien ses récompenses, mais ne changera rien à la situation des quartiers « sensibles ».
On est à la limite du documentaire et du polar. Remarquablement filmé et joué. Tout est juste et le metteur en scène rend compte de la vie de tous les jours de ces cités abandonnées à elles-mêmes ou presque. « Cours, cours, camarade, le vieux monde te court après ».
Le confinement y est impossible comme je l’ai déjà signalé. Peut-être que le fléau aura peur à moins qu’il ne trouve un grouillement accueillant et aide les autorités à mettre fin aux trafics, à cette économie parallèle, et à l’endoctrinement des frères musulmans ou salafistes. Va savoir !
Il me semble avoir lu dans la monographie sur la peste en Ardèche que dans un petit village, le seul qui survécut fut celui qui avait enterré les victimes. Comme quoi, tout est possible.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
À Mykolaïv, les morts hantent civils et militaires
La ville de Mykolaïv subit depuis des mois le manque d’eau potable et les coupures d’électricité. La région a été bombardée sans relâche par l’armée russe jusqu’à la mi-novembre 2022 et plus de la moitié des habitants a quitté les lieux. Civils et militaires restés sur place racontent leur « cauchemar ».
par Mathilde Goanec
Journal — Élysée et gouvernement
À Dijon, Macron tente de redonner vie à sa « grande cause »
Le président de la République a profité de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes pour exposer son bilan sur le sujet. Sans lever les doutes sur la faiblesse des moyens et du portage politique de la question au sommet de l’État.
par Ilyes Ramdani
Journal — Culture et idées
Arnaud des Pallières et Radu Jude font parler les archives
Deux courts métrages cette semaine, en association avec les Rencontres du cinéma documentaire de l’association Périphérie. Sur des images d’archives, Arnaud des Pallières raconte l’effrayante disparition d’une adolescente, Diane Wellington, puis Radu Jude l’exécution du maréchal roumain Antonescu, telle que filmée en 1946, et la version scénarisée en 1994.
par Périphérie et Mediapart
Journal
Le président turc menace les Kurdes syriens d’une offensive militaire 
À six mois d’une élection présidentielle cruciale, un attentat non revendiqué à Istanbul sert de prétexte au président turc pour lancer une campagne de bombardements dans le nord de la Syrie.
par Zafer Sivrikaya

La sélection du Club

Billet de blog
Incendie de forêt : les causes ne sont pas que climatiques
[Rediffusion] Les forêts du Sud en particulier demandent beaucoup d'attention pour ne pas prendre feu. Coupe feu, garde-forestiers, défrichages, surveillances, pompiers de proximité, les moyens sont-ils encore là ou ces incendies sont-ils causés par l'impéritie des pouvoirs publics ?
par lecteurfid
Billet d’édition
Reboiser les forêts brûlées est favorisé par une niche fiscale
Si l'investissement forestier offre des possibilités de rendement limitées, il constitue en revanche une niche fiscale qui permet de réduire le montant de son impôt sur le revenu. L'investissement forestier réalisé par une personne domiciliée en France lui permet de bénéficier d'un avantage fiscal, que ce soit au titre de l'impôt sur le revenu ou de l'IFI (impôt sur la fortune immobilière).
par Patrick Cahez
Billet de blog
Vidéo - le gouvernement empêche les débats sur les forêts publiques par 49-3
Il y a un mois, nous avons publié ici une tribune signée par plus de 40 parlementaires, demandant un débat sur l’avenir de l'Office National des Forêts dans la loi de finances avant le 49-3 du gouvernement. Devinez quoi : les débats devaient avoir lieu le 2 novembre à 17h05. Le 49-3 a été activé le 2 novembre à 17h00. Mais tout n'est pas perdu : la suite se joue au Sénat dès mercredi.
par Pour des forêts vivantes
Billet de blog
Des chênes (français) pour la Chine
Fric-frac dans les forêts françaises. Voler du bois n’est pas une mince affaire. Et pourtant, dans les Pyrénées, en Moselle, en Vendée, dans le Nord, le brigandage se multiplie. A l’heure des drones, GPS et autres trackers… (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement