L'art de rêver, quand le rêve devient Art !

"Art-elnatives", quand l'art de rêver permet de créer des futurs expérimentables et désirables.

 Nous voyons sans cesse ce qui ne va pas, ce qui nous ronge quand on le découvre et par dessus tout, ce qui nous rend meilleur lorsqu'on agit !

Actualités, travail, vies personnelles et passions. Cet ordre n'est pas le fruit du hasard..

Rien n'est mieux que le rêve pour oser faire ce que le réel semble interdire, pour s'affranchir du réel et de cet ordre ancien.

Et pourtant, savoir travailler nos propres rêves, dans notre réel, est une valeur sous-estimée par nos contemporains gouvernants.

Ils sont synonymes d'espoir dans bien des cas, de futurs désirables et expérimentables.

Oui, nous avons le droit de rêver et de partager, de créer des formes plus belles et surtout des fonds en perpétuelle fondation, en harmonie avec nos lieux de vie et nos amis du vivant.

Depuis la nuit des temps, nous transformons nos rêves en des défis de tailles plus ou moins surmontables.

Ne disons nous pas qu'il faut penser l'impossible pour qu'il se produise ?

Alors osons rêver l'impossible, donnons nous le courage de le structurer et ainsi le faire croiser le rêve de milliers de personnes qui n'ont pas encore été encouragées dans cette voie.

Ensemble, d'autres rêves sont possibles. Propres à chacun et communs aux pluriels.

Le local, oui, le régional, oui, le national, oui, l'européen, oui, l'international, oui, l'extra-territorial, toujours oui. Rêvons ensemble les structures qui sont l'art de ses réalisations et ne laissons personne sur le côté.

Ce rêve est ambitieux mais n'en est-il pas moins souhaitable ?

Alors nous pouvons rêver de rendre cet art, l'art des alternatives, l'art des rêves, travaillable par tous et pour tous désirable.

Ce 1er mai matérialisant une part bien réelle de la grandeur des rêves de l'humanité.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.