Compte désactivé

Compte désactivé

Abonné·e de Mediapart

0 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 mars 2012

Turquie: lourdes peines réclamées pour les intellectuels

Un procureur turc a réclamé des peines allant de 7,5 à 22,5 ans de prison contre l’éditeur Ragip Zarakolu et  la constitutionnaliste Büsra Ersanli, tous deux en prison depuis fin octobre 2011.

Compte désactivé

Compte désactivé

Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un procureur turc a réclamé des peines allant de 7,5 à 22,5 ans de prison contre l’éditeur Ragip Zarakolu et  la constitutionnaliste Büsra Ersanli, tous deux en prison depuis fin octobre 2011.

L'acte d'accusation préparé par le procureur d’Istanbul aux pouvoirs spéciaux Adnan Cimen accuse l’éminent défenseur des droits de l'homme Ragip Zarakolu de « soutien à une organisation terroriste » et la constitutionnaliste d'être « la responsable d'une organisation terroriste ».   Le premier encourt 7,5 à 15 ans de prison, tandis que la deuxième 15 à 22,5 ans. 

Cet acte d'accusation de 2.500 pages doit être validé d'ici 15 jours par le 15e cours d’assise, avant le début du procès. Au total 193 personnes, dont 147 sont incarcérés, seront jugés. Tous risquent jusqu'à 22 ans et cinq mois de de prison.

Les deux intellectuels avaient été arrêtés le 28 octobre à Istanbul avec plus de 50 autres personnes, lors des opérations menées simultanément contre le principal parti kurde BDP, dans le cadre de l’affaire KCK, accusé par les autorités d’être la branche politique du PKK. Il s’agit d’un « coup politique» pour réprimer tous ceux qui critiquent le gouvernement, selon le principal parti kurde BDP et les opposants.
Le nombre de personnes arrêtées dans le cadre de cette affaire, lancée en avril 2009, quelques semaines après le succès historique du parti kurde lors des élections municipales,  dépasse les 10 mille. 
Aujourd’hui, plus de 6 500 membres actifs du BDP dont 31 maires sur 98 et six députés sur 36 sont toujours en prison pour collusion avec le KCK.
Cette politique répressive encouragée par les gouvernements occidentaux a transformé le pays en plus grande prison du monde pour les journalistes avec 101, mais aussi pour les enfants avec plus de 2 300, pour les étudiants avec 600, pour les avocats avec environ 40 et pour les syndicalistes avec environ 40. (Blog de Maxime Azadi avec ActuKurde)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Rennes, la justice malmenée
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Journal
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite
La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.
par Ilyes Ramdani
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat