Compte désactivé

Compte désactivé

Abonné·e de Mediapart

0 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 mai 2012

Compte désactivé

Compte désactivé

Abonné·e de Mediapart

Quand un peuple est stigmatisé après un viol

Le viol est un acte inhumain et un moyen de contrôle de l’hégémonie de l’homme sur les corps des femmes. Il ne s’agit pas d’un acte isolé mais une culture de cette mentalité patriarcale. Y a-t-il une culture moderne où le viol n’existe pas ? La réponse est malheureusement non ! C’est pourquoi les femmes kurdes préfèrent utiliser le terme « culture de viol », un constat sociologique dans leur combat contre le système patriarcal.

Compte désactivé

Compte désactivé

Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le viol est un acte inhumain et un moyen de contrôle de l’hégémonie de l’homme sur les corps des femmes. Il ne s’agit pas d’un acte isolé mais une culture de cette mentalité patriarcale. Y a-t-il une culture moderne où le viol n’existe pas ? La réponse est malheureusement non ! C’est pourquoi les femmes kurdes préfèrent utiliser le terme « culture de viol », un constat sociologique dans leur combat contre le système patriarcal.

Trois kurdes ont été condamnés vendredi 25 mai à des peines de huit à quinze années de réclusion criminelle par les assises de Toulouse pour avoir violé une adolescente « fugueuse » de 14 ans pendant quatre jours. 
Comme d’habitude, les médias français ont préféré de mettre en avant les origines des ces hommes, en stigmatisant toute une communauté, alors qu’ils évitent en générale de prononcer le mot « kurde » quand il s’agit des problèmes politiques. 
Ishak Guler, 22 ans, a été condamné à 15 années de réclusion criminelle pour viols aggravés et complicité de viols, sur une adolescente de 14 ans en août 2009, tandis que  Selman Varkan, 24 ans, ami d'Ishak Guler à 13 années de réclusion et Selcuk Oczan, 37 ans, 8 années d'emprisonnement.  
Tous les médias ont insisté sur les origines des ces hommes, et plusieurs d’entre eux ont même rappelé que Selcuk Ozcan est un réfugié en France après avoir été condamné en Turquie pour son appartenance au Parti des travailleurs du Kurdistan. Or, presque tous les réfugiés politiques kurdes sont plus ou moins liés au PKK et ils ont été condamnés, poursuivis, menacés ou arrêtés en Turquie.  Faire un lien être le viol et une organisation politique est abominable. 
Cette attitude est devenue une caractéristique de plusieurs médias européens.  Lorsqu’un musulman ou tout simplement un étranger originaire du Moyen-Orient commet un crime, les médias n’hésitent pas à diaboliser tout un peuple, faisant preuve d’un racisme « caché »!  On ne voit presque jamais les mêmes approches quand un type occidental massacre des innocents comme dans le cas de Breivik en Norvège ou quand des milliers d'autres cas de viol sont commis en France.  Le viol un problème de cinq mille ans, depuis la première « civilisation », pas seulement celui des kurdes. 
Au moins 25.000 cas de viols en France chaque année, dont un peu plus de 8.000 seulement sont recensés "officiellement", selon les organisations féministes.  On compte 1 femme violée toute les deux heures et 98% des agresseurs sont des hommes souvent âgés entre 20ans et 40. En outre,  80% des agressions sont sur des femmes dont 62% sont des victimes ayant moins de 18ans. Dans 70 à 85% des cas, l'agresseur est connu de la victime, ajoutent les organisations.

Blog de Maxime Azadi avec ActuKurde

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Derrière le triomphe annoncé de l’extrême droite, des élections aux multiples enjeux
Dimanche, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Une élection décisive qui conclut une campagne morne mais pourrait porter l’extrême droite au pouvoir. Tour d’horizon des programmes et des enjeux. 
par Romaric Godin
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal — Moyen-Orient
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz
Journal — Écologie
Trois ans après Lubrizol, Rouen confie aux entreprises la prévention des risques industriels
Trois ans après l’accident de l’usine chimique, la métropole normande a mandaté une association d’industriels pour étudier les attentes de la population et former les élus. Une association de victimes dénonce un « McKinsey » de la pollution.
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez