Réponse à Rombier - Petit plaidoyer pour la vaccination et... ma naïveté

Suite à mon premier « vrai » commentaire sur mon blog (concernant cet article), et après avoir commencé à rédiger la réponse directement à mon interlocuteur, j’ai finalement choisi de la poster comme un nouveau billet. Pour voir le commentaire de Rombier : c'est ici.

Suite à mon premier « vrai » commentaire sur mon blog (concernant cet article), et après avoir commencé à rédiger la réponse directement à mon interlocuteur, j’ai finalement choisi de la poster comme un nouveau billet. 

Pour voir le commentaire de Rombier : c'est ici.

Très cher monsieur, 

Si j'ai relayé cet article de JAMA Pediatrics, ce n'est pas parce qu'il est parfait (il est très incomplet mais c’est logique puisqu’il s’agit d’une étude précise), mais car il participe, à mon sens, à abattre la cacophonie médiatique et les idées reçues de comptoir sur la vaccination propagées par les "vaccino-septiques" et Cie. Vu l’actualité du moment, c’est qui plus est le moment opportun. 

Le vrai problème autour de la vaccination en général, c'est le manque cruel d’information fournis à la population. Tout cela on le sait! En tant que futur professionnel de la santé, pour ma part, je conçois en partie que l'information puisse résoudre certains "vaccino-septiques" à changer d'avis ou bien à les conforter dans leur opposition au principe de vaccination. Dans le seul but qu'elle devienne une "opposition" véritablement fondée sur des arguments scientifiques recevables fourni par des professionnels de la santé.  Ainsi, on permettrait à la population de penser objectivement, au-delà des scandales et des affaires sanitaires qui ont fait du vaccin l'ennemi des français. 

Il est vrai que de malheureuses histoires éclatent au grand jour, et il le faut! Il y a parfois des coupables, parfois non (vous avez vous même parler de l’aléa thérapeutique)!

Imaginez un instant, que la France rende facultatif le vaccin DTP (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite) , que se passerai-t-il ? La France a lâché prise sur les vaccins obligatoires! Le reste des vaccins du Pentacoq sont désormais seulement conseillés, idem pour celui de l’hépatite B. Quand on sait que la Belgique, vaccine obligatoirement tous ces enfants pour cette pathologie… 

Si la politique du calendrier vaccinal a changé (elle est devenue plus souple sur les vaccins anciennement obligatoires) c’est précisément à cause d’affaires comme celle du Gardasil. Attention, si problème il y a, il est évident qu’il faut enquêter et prendre des décisions à l’encontre du vaccin*. Néanmoins, il s’agit aussi de ne pas affoler les populations avant que des preuves soient avancées, afin de couper court aux rumeurs, notamment sur les effets secondaires des vaccins et les hypothétiques maladies qu’ils provoqueraient.

Aucune preuve, d’un éventuel lien de cause à effet systématique, n’a été produite entre le Gardasil et des cas de SEP, de même que le vaccin Engerix, contre l’hépatite B. 

Le milieu de la santé et les pouvoirs publics ne se prononcent pas toujours dans le sens des laboratoires, comme les mauvaises langues pourraient le dire, mais justement dans le sens des conclusions scientifiques. C’est le cas pour les pilules de 3ème et 4ème génération pour lesquelles le principe de précaution est appliqué. 

 

Quant à Bernard Kouchner, je n'ignore pas les affaires, notamment lié aux activités de ses associations humanitaires, dans lesquelles il baigne, tout comme je n’oublie pas Roselyne Bachelot et ses conflits d'intérêts dans le milieu pharmaceutique. Pourtant, Bachelot comme Kouchner, ont apportés des idées intéressantes en matière de santé. J'ai en tout cas la naïveté de le croire. Comme vous avez surement lu, avec votre regard critique et je vous en remercie, mes autres articles, je pense qu'il ne vous a pas échappé aussi que je n'ai que 19 ans, j'ai alors encore beaucoup à apprendre… 


 La passion autour des scandales et des affaires salies par les tours de passe-passe et les conflits d’intérêts à la pelle, attire sans doute un nombre exponentiel de nouveaux abonnés sur Mediapart. 

Je voudrais souligner que l’amour pour ces scandales ne fait pas de moi cet abonné mais plutôt le droit à la liberté d’opinion.

 

*Je pense à ce jeune enfant, victime du vaccin pentacoq. L’Etat a été reconnu coupable pourtant il est le seul enfant victime de ce vaccin! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.