Pour l'Europe unissons nous!

Plaidoyer pour une liste unie aux élections européennes: Plateforme pour le progrès social et l'écologie

Pour l'Europe unissons nous !

Désordre

Le monde est en désordre, la France d'autant plus, le climat est peut-être déjà en train de basculer suite à la pollution des humains qui est principalement alimentée pas les énergies fossiles d'un capitalisme lui même en surchauffe et en bout de course. Les forces centrifuges sur les sociétés humaines prennent des dimensions inquiétantes à l'échelle planétaire mais aussi en Europe. La France en particulier qui vient d'élire un président qui s'avère être un pur produit d'éprouvette de cet hyper-capitalisme financier. La première culmination du conflit avec les Gilets Jaunes l'a bien cristallisé : s'il n'y avait qu'une loi qui importait à Macron c'était celle de la suppression de l'ISF, tous les autres dogmes de l'agenda néo libéral peuvent être sacrifiés sur l'autel de ces mesures phares privilégiant la concentration des moyens chez les plus richissimes et au dépens de tout le reste. La France est certes un des derniers pays en Europe à subir massivement cette cure octroyé par le capitalisme financier débridé et désormais quasiment sans limites morales ou légales, alors même que les signaux se multiplient que cette forme d'économie nous mêne droit dans le mur et que les couches moyennes et défavorisées sont exsangues dans l'ensemble des pays de cette planète à leurs niveaux relatifs. Selon un sondage récent 87 % des français sont pour le maintien de l'ISF ce qui n'est pas étonnant vue que sa suppression profite aux plus riches, mais devant un tel résultat (certes que de sondage) il y a de la place pour proposer une alternative politique à ces mesures singulièrement anti sociales.

En Europe la gestion de la dette grecque et l'application de l'austérité dans les pays du sud sous le dictat d'une troïka et de groupes opaques et opérants sans contrôle législatif donc sans légitimité démocratique tel 'l'eurogroupe' ont mis l'Europe sous tension. Entre les pays de l'Est et leur adhésion hâtive pour se mettre à l'abri de l'influence russe et pour l'amélioration des conditions matérielles (mais qu'ils ne veulent pas trop partager comme le groupe Visegrad avec sa politique anti-migration), et la méfiance grandissante justement de cette migration à travers toute l'Europe et la défiance grandissante vis à vis d'un système démocratique basé sur le parlementarisme représentatif si ce n'est, comme en France, par un pouvoir hyper-centralisé.

Dispersion

C'est dans cette situation chaotique et incertaine que se prépare le scrutin européen ou on va nous vendre les progressistes autoproclamés à la Macron comme seule alternative face au nationalismes et à la montée de l'extrême droite. La gauche a été usée et discréditée d'une part suite à sa social-démocratisation jusqu'à la Macronie en France (et à l'adhésion de bon nombre de socialistes à En Marche) et de l'autre par son éclatement et ses guerres intestines.

Alors pour ce scrutin européen décisif pour l'avenir du continent DE GRÂCE unissez vous, unissons nous à gauche pour pouvoir proposer autre chose que l'alternative entre faux progressisme des libéraux à la trempe macronienne et les populismes nationalistes d'extrême droite.

Le scrutin européen à la proportionnelle à un tour permet déjà une expression démocratique bien meilleure que le scrutin majoritaire en France. La France a 79 sièges au parlement européen à pourvoir et l'Europe mérite bien mieux que des députés d'extrême droite anti-européens qui détournent les fonds dédiés au travail parlementaire pour financer leurs gardes du corps. Le parlement européen, malgré sa puissance législative relative, coincé entre les intérêts nationaux et la commission qui souvent à le dernier mot, reste l'instance délibérative qui par le passé a porté des décisions phares tel l'arrêt de l'utilisation des pesticides comme le glyphosate (et c'est la commission et les gouvernements nationaux qui ont fait d'autres choix). Le parlement européen est peut-être même l'instance la plus crédible et cohérente de l'Union Européenne.

Le projet européen mérite notre engagement. Sortir de la communauté européenne est non seulement une mission extra-ordinairement complexe comme on peut l'observer avec le Brexit mais surtout le but affiché par les souverainistes et les populistes anti-européens de se réapproprier une souveraineté en quittant l'Union Européenne est un mirage tant les petits pays isolés ne font pas le poids face à la puissance des multinationales. L'Europe aujourd'hui ne souffre pas d'être trop unie mais de ne pas être bien unie. Une harmonisation de l'imposition des entreprises à travers l'Europe solutionnerait bien des problèmes et faciliterait à l'Europe d'imposer des normes industrielles, fiscales et sociales et bien sur environnementales.

Et donc par-ce que « le nationalisme c'est la guerre » (François Mitterrand) que « la paix n'est pas tout mais sans la paix tout n'est rien » et que « peu de choses persistent dans le temps et rien ne vient tout seul » (Willy Brandt) il faut s'unir pour pouvoir allier la préservation des conditions climatiques favorables à l'humain et à la biodiversité et favoriser le vrai progrès qui est un progrès social.

Unissons nous!

Aujourd'hui toutes ces forces avancent dans le désordre et dans la dispersion à tel point que personne ne s'y retrouve. Dans mon entourage personnel aujourd'hui personne ne sais pour qui voter. Il doit y avoir une alternative crédible et forte à gauche pour un projet de société plus équitable et durable. Pour cela nous avons besoin d'unir nos forces.

La fin du dépôt des listes est vendredi 3 mai donc dans 2 jours alors en ce 1er mai 2019, j'en appelle tout ceux qui sont de bonne volonté :


Unissons nos forces sur une Plateforme pour l'Ecologie et le Progrès Social en Europe.

Le projet pacifiste de l'Union Européenne le mérite bien, tout comme les Européennes et Européens. Faisons fusionner les listes pour présenter UNE grande liste d'une gauche progressiste et écologiste aux élections européennes en France.

Chaque parti ou liste a certes sa logique et son raisonnement pour avancer seul, mais l'électeur y est perdu. S'il y a UNE liste alternative pour une Europe sociale et écologique qui se présente c'est bien plus lisible et séduisant que d'avancer en ordre dispersé et chacun pour sa chapelle.

S'il faut une tête de liste bien connue elle se trouvera mais d'unir nos forces derrière une programmatique écologiste et sociale paraît déjà bien plus porteur que la situation actuelle. C'est nécéssaire si l'on veut porter les valeurs sociales et celles de la protection du climat et de la biodiversité et ne pas laisser le champ aux autres. Il en est de la responsabilité de chacun.

Et si vous ne trouviez pas de candidat ou candidate parmi les personnalités politiques connues qui fasse l'unanimité, optez pour quelqu'un de consensuel, même s'il n'est pas connu. Je suis à votre disposition.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.