les preturs et les fusents

laisser la pensée se dérouler et les mots s'assembler créer le monde de demain

il était une fois la vie,

elle était en proie au désespoir, quand à la lumière de ses prières et de ses méditations elle acceptât

d’écrire

d’écrire le monde du futur où elle aurait souhaité vivre

elle acceptât de voir l'autre cote le cote lumineux

celui où elle n’était pas encore allée

le cote encore inconnu

celui de l'utopie que créerait

car de la où son regard se posait n’était que problèmes, et stress

alors elle décida car son besoin n’était pas nourri de créer ce dont son ame lui dictait depuis longtemps la création

alors elle prit part , prit sa part dans son monde

elle prit ses mains ses deux mains pour écrire son lendemain qui chante

à dieu l’apocalypse, et vive la possibilité toujours ouverte de la nouvelle ère de l'age d'or

des idées en vrac de comment on pourrait s'en sortir...

mais pas encore de vrai plat

CA viendra, c'est sur

telle est sa foi

notre Héroïne s'appelle Aime, comme M la lettre du presque milieu de l'alphabet, qui se situe plus exactement en la lettre M et N

elle est en quasi-équilibre

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.