COMMENT ABORDER SEREINEMENT LA NATATION EN TRIATHLON ?

Le problème avec les triathlètes qui ne sont pas nageur "à la base" est qu'ils abordent leur entraînement de natation comme ils aborderaient un entraînement de vélo ou de course à pied.

Mais les résultats dans l'eau sont bien moins probants que les résultats que vous pouvez avoir sur terre. Toujours cette même gêne respiratoire et cette sensation de traîner un boulet derrière soit.

Voici quelques éléments de réponse.

 

Il y a une raison et une solution parfaitement logique. À vélo et en course à pied, nous bénéficions de millions d'années d'évolution pour une locomotion efficace sur la terre ferme. Vous faites également des activités que vous avez passé d'innombrables heures - et des kilomètres - à faire dans votre enfance.

Même si vous les avez abandonnés pendant une décennie ou deux, il est facile de les reprendre une de ces deux activité à 40 ou 50 ans.

En revanche, la plupart d'entre nous viennent à la natation sur le tard.

En tant que mammifères terrestres, les compétences aquatiques sont assez étrangères et totalement contre-intuitives. Et à moins que vous n'ayez été un nageur de compétition dans votre jeunesse, vous n'avez pas la connaissance de base - le sens de l'eau - pour nager à une vitesse même modérée sans perte significative d'efficacité.

Et enfin, même après de nombreux kilomètres d'entraînement en piscine, les triathlètes débutants se sentent souvent dépassés par la nage en eau libre avec laquelle la plupart des courses commencent.

Les vétérans du triathlon peuvent survivre à leur «épreuve dans l'eau», mais beaucoup misent sur cette traversée grâce à leur combinaison de Triathlon. Une situation qu'aucune formation ne semble améliorer. En effet, parfois même après des années d'entraînements les résultats sont minimes par rapport à ceux que vous pouvez observé à vélo ou CAP.

Le premier objectif d’un triathlète devrait être de nager plus facilement, et non de renforcer sa tolérance aux efforts intenses.

L'amélioration - à la fois dans la natation et dans toute l'épreuve - vient le plus rapidement à ceux qui se concentrent sur l'augmentation de l'efficacité plutôt que sur l'endurance.

Vous n'obtiendrez pas seulement plus d'efficacité à chaque coup de bras. Mais vous arriverez à sortir beaucoup plus frais de l'eau et de commencer votre épreuve de vélo avec plus d'énergie.

Voici les étapes clés à valider chez nageur pro pour une nage fluide et efficace sont les suivantes :

1. Position du corps
2. Rotation du buste
3. Respiration
4. Gérer son battement de jambe
5. Attraper et tirer l’eau efficacement
6. Gérer sa récupération

 

Si vous souhaitez comprendre comment articuler cet ensemble nous vous conseillons de lire cet article complet sur comment progresser en natation lors d'un triathlon

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.