Ça suffit !!!

par Mehdi Thomas Allal, maître de conférences à Sciences Po Paris, Saouli Azzedine, chef de projet marketing digital (agence Felfel digital), Batama Doumbia, professeur d’économie et de gestion / élue d’opposition pendant douze ans, Antoine Kacem Mokrane, responsable associatif, Seyba Sima, étudiant à l’université Paris Nanterre, Slimane Tirera, directeur de New Vo radio

Nous sommes un collectif de jeunes non encartés dans un parti politique, mais nous ne sommes pas contre les partis, qui ont essayé d’améliorer tant bien que mal notre quotidien. Notre texte va surement paraître brut, mais c’est notre état d’esprit du moment...

Jusqu’à présent nous avons été spectateurs des pléthores de promesse, souvent non tenues, par nos dirigeants et nos responsables politiques. Aujourd’hui, nous disons : ça suffit !

Nous sommes restés muets, dans notre coin, à subir, des crises financières, des crises économiques & sociales, des attentats, la montée des extrêmes, de la discrimination, une crise sanitaire qui a vu le monde se confiner et qui désormais avance masquée. Et pour l’avenir, on nous promet le pire !

Nous n’avons pas peur du futur, car le présent nous révolte assez. Stéphane Hessel nous demandait de nous indigner, mais nous avons préféré faire confiance.

Durant des années nous avons observé, nous avons écouté, nous avons travaillé, nous avons lu, nous avons appris.

Désormais les illusions ne viendront plus bercer nos rêves. Nous sommes conscients de la réalité du monde, de l’Europe et, plus précisément, de notre pays.

Nous constatons une peur généralisée, qui ne devrait pas exister dans notre démocratie républicaine, qui est mise à mal en ce moment.

On nous apprend désormais à se méfier de notre prochain. Je crains que John Lennon n’imaginât pas ce monde-là. Une société où on est verbalisé lorsqu’on souhaite satisfaire des besoins primaires.

Nous sommes conscients qu’il faut protéger nos concitoyens. Mais la peur a-t-elle déjà protégé une société ?

Nous ne cherchons pas l’homme ou la femme providentielle, car ce serait ne pas assumer nos responsabilités ; mais une personne humaniste, capable de rassembler autour d’elle pour construire ce monde d’après, tant attendu.

En effet nous ne voulons plus attendre cette société qui mettra fin à l’injustice, l’inégalité et qui, surtout, saura restaurer la dignité humaine.
Il est temps de ne plus nous mentir à nous même, et de ne plus faire semblant.

Dans cette société de représentation, nous n’avons pas trouvé une meilleure personne que Christiane Taubira, pour matérialiser ces valeurs, que vous défendiez bien avant que certains d’entre nous soient venus au monde.

Nous sommes prêts désormais à mener ce combat avec vous, nous sommes prêts à vous accompagner dans cet énorme défi. 2022 ne se fera pas sans vous et nous en ferons partie.

Mme Taubira est la seule personnalité politique susceptible de fédérer les différentes forces de gauche, et mener le combat face aux obscurantismes que constituent les forces de la droite, emmenée par LREM, et de l’extrême –droite.

Elle a prouvé, à maintes reprises, que le combat pour les valeurs n’était pas dissociable du développement de la croissance et de l’emploi. Récemment, elle réaffirmait ainsi que l’économie ne devait pas être un dogme…

Enfin, nous croyons, comme Alain Touraine, que le pays est désormais disposé à être dirigé par une femme, noire de surcroît, et que, ce qui constituait un stigmate autrefois, représente désormais une force pour l’avenir de nos jeunes générations.

Voilà pourquoi nous souhaitons nous rassembler derrière elle pour mener les futurs combats électoraux dans notre pays, et qui s’annoncent si indécis suite à la crise du Covid.

Nous sommes tous disposés à la rencontrer, dans les plus brefs délais, pour échanger avec elle sur des sujets du quotidien, et en particulier sur la monté des discriminations dans notre pays, et les réponses que les pouvoirs publics peuvent apporter à ce fléau contemporain.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.